Variante du virus : les marchés européens reprennent peur

AFP | Le 21/12/2020 à 11:35

Les Bourses européennes dévissaient lundi dans la matinée en raison des craintes liées à une nouvelle mutation du Covid-19, très contagieuse, active en Angleterre.

Vers 10H55 (9H55 GMT), la Bourse de Paris chutait de 2,80%, celle de Francfort de 2,31% et Milan de 2,11%. La Bourse de Londres résistait mieux, reculant de 1,81% car la chute simultanée de quelque 2% de la livre face au dollar avantage les comptes des multinationales, très représentées dans l'indice.

Enfin, le pétrole subissait aussi de lourdes pertes, de 4,95% pour le Brent à 49,78 dollars, et de 4,52% pour le WTI à 46,88 dollars.

« D'une part, la raison de la baisse est évidemment la nouvelle souche découverte. Le marché se réajuste instantanément », relève pour l'AFP Alexandre Baradez, analyste d'IG France. La découverte d'une souche mutante du virus a ravivé l'inquiétude des investisseurs. Cette variante serait « jusqu'à 70% » plus contagieuse que le virus qui s'est propagé en 2020 sur toute la planète, même si elle ne semble pas à ce stade porteuse de « gravité accrue ».

La circulation est "hors de contrôle" dans des zones entières du Royaume-Uni, a reconnu le gouvernement britannique. Plus de 16 millions de Londoniens et d'habitants du sud-est de l'Angleterre sont depuis dimanche de nouveau confinés. Plusieurs pays dont la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne et le Canada ont décidé de suspendre pour plusieurs jours tous les déplacements en provenance du sol britannique.

« Cela soulève des questions sur les vaccins qu'il n'y avait pas il y a deux semaines », analyse M. Baradez. "Il y a la crainte que le virus reste plus longtemps et que les traitements doivent être réadaptés". Néanmoins, les experts de l'Union européenne sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels restaient efficaces face à cette nouvelle variante, a annoncé dimanche soir le gouvernement allemand.

Enfin, la chute a pu être amplifiée par des aspects techniques. "Cela faisait très longtemps que les indices étaient latéraux", ne fluctuant que très peu, "cela a pu accélérer le mouvement", poursuit l'analyste.

Actifs refuges

Le climat de méfiance poussait les investisseurs à se réfugier vers des actifs considérés comme plus sûrs.

C'est le cas des taux souverains des dettes des pays européens. Le Bund à 10 ans reculait de trois points de base, comme l'OAT française sur la même période. Ils évoluaient proche de leur plus bas de l'année.

De même, la devise refuge, le dollar gagnait 0,45% à 1,2203 dollar pour un euro, tandis que l'or prenait 0,82% à 1.896,82 dollars.

Du côté des marchés américains, les contrats à terme, qui servent de base pour anticiper les mouvements de l'ouverture, reculaient mais beaucoup plus faiblement, celui de l'indice vedette, le Dow Jones, cédant 0,42%. « Ils peuvent être soutenus par l'accord sur le plan de soutien annoncé dimanche. Il serait étonnant qu'ils restent à l'écart du mouvement jusqu'à la fin de l'année », relève M. Baradez.

Du côté des valeurs, "la crainte" de la nouvelle variante entraîne "une rotation" dans la direction des investissements, note Neil Wilson, analyste de Markets.com. Avec un retour vers des valeurs refuges comme la technologie ou la santé.

Transport, banques et loisirs en forte baisse

En Allemagne, les valeurs automobiles étaient particulièrement touchées : Daimler chutait de 3,84% à 56,42 euros, Volkswagen de 3,74% à 147,64 euros, BMW de 3,18% à 71,83 euros.

En France, Unibail sombrait de 8,17% à 57,74 euros. Les bancaires comme Natixis (-5,81% à 2,48 euros) ou Société Générale (-5,25% à 16,15 euros) occupaient le bas des indices.

Le secteur aérien était aussi fortement pénalisé par les nouvelles restrictions de déplacement : Easyjet dégringolait de 9% à 742,20 pence et IAG, maison mère de British Airways, de 8,92% à 142,40 pence.

Les "valeurs Covid", comme la santé ou la technologie, résistaient mieux. Sanofi ne perdait que 0,98% à 78,31 euros à Paris tandis que la technologique Worldline était en baisse de 0,58% à 75,28 euros.

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 23/5/2024 à 14:57

    Bourse. En 2023, les étrangers et les MRE détiennent 168 MMDH d'encours

    En 2023, alors que le montant des investissements des étrangers en valeur a progressé de 8% par rapport à 2022, la part que les étrangers détenaient dans la cote a légèrement reculé du fait de la hausse de la capitalisation boursière globale. La grande majorité des investissements étrangers sont stratégiques. Les investissements étrangers sont représentés à quasi parts égales par le Moyen-Orient et l'Europe.
  • | Le 23/5/2024 à 9:16

    Managem : baisse de 13% du chiffre d’affaires à fin mars

    La baisse des revenus provient notamment de la suspension temporaire des opérations polymétalliques sur le site de Guemassa et de la baisse de la production de cobalt en provenance de la mine de Bou-Azzer dans le but de préserver les ressources. Cela a été partiellement compensé par la hausse des cours du cuivre et des métaux précieux.
  • | Le 22/5/2024 à 18:03

    Tiers de confiance. L'AMDIE va s'appuyer sur les experts-comptables pour débourser les primes à l'investissement

    Lors des 8e Assises de l'Ordre des experts-comptables tenues ce 22 mai, l'AMDIE a signé une convention avec l'OEC pour les désigner comme tiers de confiance dans les process de déboursement des primes à l'investissement. Explications de Ali Seddiki, directeur général de l'AMDIE.
  • | Le 22/5/2024 à 13:31

    Virement instantané : un volume de 15,2 MMDH d'opérations traitées à fin avril

    L'adoption du virement instantané s'accélère en 2024, près d'un an après son lancement le 1er juin 2023. Depuis sa mise en service jusqu'à fin avril 2024, plus de 10 millions d'opérations ont été effectuées pour un volume global de plus de 36 MMDH. Le nombre d'opérations traitées par jour en moyenne a progressé de 45% en 2024, à 45.000 par rapport à la moyenne en 2023.
  • | Le 22/5/2024 à 9:26

    BCP : hausse de 78% du RNPG au premier trimestre

    Le groupe affiche une amélioration de 25,5% de son PNB à fin mars 2024, poussé par les activités bancaires et le rebond des activités de marché. Le coût du risque progresse de 48% à 1,3 MMDH.
  • | Le 19/5/2024 à 10:14

    Immobilier. Arrondissement par arrondissement, voici les prix pratiqués à Casablanca en 2023

    Sidi Moumen, Hay Hassani, Aïn Chok, Maarif, Ain Sebaa ou Anfa,... L'immobilier d'un arrondissement à un autre change. Où se concentrent les ventes immobilières au sein du grand Casa en 2023 ? Comment se sont comportés les prix ? Les données exclusives fournies par notre partenaire Yakeey apportent la réponse.