χ

CGEM : la santé représentée par une fédération interne, les explications du patronat

Alors que plusieurs fédérations externes lorgnaient la représentativité du secteur de la santé au sein de la CGEM, celle-ci décide de créer une fédération interne. Explications.

CGEM : la santé représentée par une fédération interne, les explications du patronat

Le 10 décembre 2020 à 19h18

Modifié 11 avril 2021 à 2h49

Alors que plusieurs fédérations externes lorgnaient la représentativité du secteur de la santé au sein de la CGEM, celle-ci décide de créer une fédération interne. Explications.

La présidence de la CGEM a enfin tranché la question de la représentation du secteur de la santé au sein de la confédération, qui était rappelons-le disputée entre deux associations, la Fédération nationale de la santé (FNS) et l’Association marocaine des groupes de santé (AMGS). 

La présidence de la CGEM étudiait plusieurs pistes pour la représentation du secteur, soit par le biais de la création d’une fédération interne ou la cooptation d’une fédération externe ou les deux. 

Finalement, c’est l’option de la fédération interne qui a été privilégiée. Dans un communiqué publié ce jeudi 10 décembre, la CGEM annonce la création de la Fédération marocaine des entreprises de services de santé (FMAESS). « Cette initiative vise à rassembler les acteurs privés des services de santé afin qu’ils contribuent de manière active et responsable au développement d’un système de santé garantissant à tous les citoyens marocains un accès équitable aux soins de qualité », déclare la CGEM dans son communiqué. « Les membres de la FMAESS sont les entreprises personnes morales et les associations qui opèrent dans le domaine des services de santé », précise-t-elle.

Contacté par Médias24, le président de la CGEM Chakib Alj explique les raisons de ce choix. « Le conseil d’administration de la CGEM en date du 24 septembre a validé la décision de représenter au sein de la confédération, le secteur des services de santé. Comme c’est un nouveau secteur représenté au sein de la CGEM, il a été décidé de lui dédier dans un premier temps une fédération interne ». 

La FNS « surprise » par l’annonce de la CGEM

La Fédération nationale de la santé qui a formulé sa demande d’intégrer la CGEM s’est dite surprise de la décision de cette dernière.

« Le bureau de la Fédération nationale de la santé a été surpris par l’annonce de la CGEM, parce qu’à ce jour, il n’a reçu aucune réponse à sa demande d’adhésion en tant que fédération externe lors de la rencontre avec MM. Chakib Alj et Mehdi Tazi le 22 octobre dernier. Nous rappelons que la fédération réunit 80% du paysage de la santé au Maroc. La nouvelle entité qui va être créée exclut les médecins en tant que tels, les pharmaciens, les dentistes, les grossistes répartiteurs… alors que la richesse du système de santé, ce sont ces ressources humaines qui sont debout face au Covid avec leurs collègues du public – CHU, universitaires et militaires – et continuent à rester mobilisés pour faire face à la campagne de vaccination », avance Dr Said Afif, président de la Fédération nationale de la santé, dans une déclaration à Médias24.

« La fédération continuera d’œuvrer pour préparer la santé de demain dans le cadre de la couverture universelle appelée par Sa Majesté pour 2022. Nous continuerons à travailler en partenariat avec notre ministère de la Santé dans la convention-cadre ainsi que l’ANAM et le GIPSI ». 

La CGEM représente les entreprises et rien que les entreprises

Selon la CGEM, une fédération interne semblait la meilleure option. « Notre objectif est de garantir une bonne représentativité de ce secteur au sein de la CGEM. Les structures qui veulent se faire représenter par la CGEM pourront intégrer cette nouvelle fédération », assure le président de la CGEM.

« La CGEM est le représentant des entreprises du secteur privé marocain. Donc, les membres que nous représentons doivent être structurés en personnes morales (SA ou SARL). C’est un point fondamental qui nous permet de rester conformes à notre ADN qui est la promotion de l’entrepreneuriat et la défense des intérêts des entreprises”, ajoute Chakib Alj. 

Comme l’explique le communiqué et le réaffirme notre source, une importante condition est nécessaire pour être membre direct de la FMAESS, être une personne morale. 

« Un cabinet, un laboratoire, une clinique, membres ou non membres de la CGEM, peuvent adhérer à la FMAESS du moment qu’ils sont structurés en personnes morales », explique-t-il 

Par contre l’adhésion d’une association à la FMAESS ne suit pas la même logique. « Une association professionnelle, par exemple la FNS, l’AMGS ou autre, peut aussi adhérer à cette nouvelle fédération quel que soit le statut de ses membres (personnes physiques ou morales) », précise le président de la CGEM. 

Une AGOE pour élire le président de la fédération

« Tous les membres de cette nouvelle fédération peuvent prétendre à la présidence de celle-ci conformément à l’appel à candidatures qui a été lancé aujourd’hui », ajoute notre interlocuteur. 

Dans le sillage de l’annonce de la création de la fédération des entreprises de services de santé, la CGEM a lancé l’appel à candidatures à la Présidence de cette nouvelle fédération. La date de clôture du dépôt de candidatures est prévue le 04/01/2021 à 12h00.

Une assemblée générale ordinaire élective (« AGOE ») dont la date sera communiquée ultérieurement sera organisée pour élire le président de la FMAESS.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis : Communiqué financier T1 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.