Onssa: plus de 17.000 tonnes de produits détruits ou refoulés en 2019

Les services de l'Onssa ont procédé à 74.799 opérations de contrôle en 2019. Celles-ci ont concerné un total de plus de 13 millions de tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées. 2.243 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au Parquet.

Onssa: plus de 17.000 tonnes de produits détruits ou refoulés en 2019

Le 24 janvier 2020 à 8h58

Modifié 11 avril 2021 à 2h44

Les services de l'Onssa ont procédé à 74.799 opérations de contrôle en 2019. Celles-ci ont concerné un total de plus de 13 millions de tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées. 2.243 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au Parquet.

Les motifs de destruction de ces produits impropres à la consommation sont dus à leur origine inconnue, le non-respect des conditions de conservation et de stockage, l’expiration de la péremption et le non-respect de l’étiquetage.

Au niveau de l’importation, plus de 8,4 millions de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées, dont 11.388 tonnes de produits non conformes ont été refoulées.

En ce qui concerne le contrôle des plants importés, plus de 256 millions de plants ont été contrôlés dont les plants des fruits rouges, les plants fruitiers et les plants d’ornement.

Aussi, les services vétérinaires de l’Onssa ont contrôlé tous les animaux importés, dont 61.167 têtes de bovins, plus de 9 millions de poussins et de dindonneaux d’un jour. De même, plus de 4 millions de tonnes de produits destinés à l’alimentation animale ont été contrôlés.

A l’exportation, plus de 3 millions de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlés et ont abouti à la délivrance de 139.845 certificats sanitaires et phytosanitaires.

En ce qui concerne l’octroi des autorisations sur le plan sanitaire, 3.199 demandes ont été traitées par les services de l’Onssa au cours de l’année 2019, et ont abouti à la délivrance de 1.157 nouvelles autorisations.

Dans le même sens, et dans le cadre du programme de suivi et de contrôle des établissements autorisés sur le plan sanitaire, les services de l’Office ont effectué 3.218 visites de contrôle de conformité sanitaire des établissements autorisés, et ce, afin de vérifier le respect des exigences sanitaires. Suite à ces contrôles, les services compétents ont procédé à la suspension de 40 autorisations sanitaires, et au retrait d’autorisation sanitaire à 89 établissements.

De plus, 154 attestations pour le transport international et 10.911 certificats d’agrément sanitaire pour le transport national des produits périssables ont été délivrés.

Pesticides: des tonnes de menthe et de pommes de terre détruites

Par ailleurs, dans le cadre de la réévaluation des risques des pesticides homologués au Maroc à la lumière des évolutions scientifiques, les services de l’Onssa ont retiré en 2019, 5 matières actives entrant dans la composition des pesticides. Ceci porte à 48 le nombre de pesticides retirés du marché marocain. 

De même, 10 tonnes de pesticides non conformes ont été également refoulés en 2019.

En ce qui concerne l’utilisation des pesticides, l’Onssa a détruit 136 tonnes de pommes de terre et 125 tonnes de menthe en raison du dépassement des taux des résidus de pesticides autorisés ou de l’utilisation de pesticides non autorisés pour l’usage sur  ces produits végétaux.

En outre, et dans le cadre du contrôle des médicaments vétérinaires, plus de 2.000 visites de contrôle ont été effectuées dans le cadre des commissions provinciales mixtes au niveau des souks hebdomadaires. Ces visites se sont soldées par la saisie et la destruction de 773 unités de médicaments vétérinaires d’origine inconnue.

Lire aussi:

Pesticides agricoles: une nouvelle loi pour durcir le contrôle 

       Une nouvelle loi pour renforcer les pouvoirs de sanction de l’Onssa

       Ultimatum de l’Onssa à 3.000 entreprises alimentaires non conformes 

A lire aussi


Maroc : Une lente reprise prévue et un risque sur le financement des entreprises privées (FMI)

Le chef de la mission du FMI au Maroc, Roberto Cardarelli a dressé un état des lieux de l’économie marocaine et des risques liés à la crise. Pour lui, la reprise économique est bel et bien amorcée. Mais le poids du tourisme dans l’économie et son lent redémarrage seront pénalisants. L’accroissement des besoins de financement du Trésor pourrait également impacter la disponibilité des crédits au secteur privé.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Indicateurs financiers trimestriels à fin Mars 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.