Visa Schengen: Les Marocains ont dépensé plus de 420 MDH en 2018

77 MDH ont été dépensés par des Marocains qui n'ont pas obtenu le visa. A compter de 2020, on devra payer des frais de 80 € au lieu de 60 € et les enfants 40 € au lieu de 35 €.

Visa Schengen: Les Marocains ont dépensé plus de 420 MDH en 2018

Le 18 décembre 2019 à 13h37

Modifié 11 avril 2021 à 2h44

77 MDH ont été dépensés par des Marocains qui n'ont pas obtenu le visa. A compter de 2020, on devra payer des frais de 80 € au lieu de 60 € et les enfants 40 € au lieu de 35 €.

Les statistiques de SchengenVisaInfo.com montrent qu’en 2018, les ambassades et consulats de Schengen au Maroc ont traité 662.585 demandes de visa, dont 119.586 ont été rejetées, marquant un taux de rejet de 18%.

La France était le pays préféré pour la présentation des demandes de visas. 362.425 demandes soumises au Maroc concernaient des visas Schengen pour la France, suivies par l’Espagne avec 200.968 et les Pays-Bas avec 29.808 demandes.

En termes de dépenses, en 2018, les Marocains ont dépensé 39.755.100 euros (soit près de 424 MDH) en demandes de visa pour l’Europe, dont 7.175.160 euros (soit près de 77 MDH) par des demandeurs dont le visa a été refusé.

Changement des procédures et des frais en 2020

Les Marocains seront soumis à plusieurs changements en termes de procédures de demande de visa, de règles et d’avantages, à partir du lundi 2 février 2020, rappelle Visa Schengeninfo, dans un communiqué qui date de ce 18 décembre.

« En raison de la mise en œuvre du code Schengen des visas mis à jour, adopté par le Conseil de l’UE en juin 2019, toutes les missions représentatives des pays Schengen situées à l’étranger sont tenues d’appliquer les nouvelles règles, y compris celles du Maroc », explique la même source. 

A partir de février 2020, les citoyens marocains devront payer des frais de 80 € (près de 854 DH) au lieu de 60 € (près de 641 DH) comme ils l’ont fait jusqu’à présent lors de la demande de visa Schengen au Maroc.

Les enfants devront également payer 40 € (427 DH) au lieu de 35 € (près de 373 DH), comme c’est le cas actuellement.

Les nouvelles règles permettent également aux Marocains de présenter une demande jusqu’à six mois avant leur voyage, au lieu de trois comme c’est le cas actuellement, et prévoient une approche harmonisée pour la délivrance de visas à entrées multiples avec une validité plus longue aux voyageurs réguliers.

Selon SchengenVisaInfo.com, les Etats membres qui ne sont pas représentés au Maroc en termes d’admission de visa, sont désormais obligés de coopérer avec des prestataires de services externes, afin de faciliter la demande de visa pour les voyageurs.

Les prestataires de services externes sont autorisés à facturer des frais de service, qui ne peuvent pas être supérieurs aux frais de visa. Cela signifie que les Marocains qui présentent une demande auprès d’un prestataire de services de visa externe peuvent devoir payer jusqu’à 160 € par demande de visa, si les prestataires de services externes fixent les frais de service maximum autorisés, qui sont de 80 €.

Changement de frais tous les trois ans?

En outre, le code des visas mis à jour introduit un mécanisme qui évalue si les frais de visa devraient changer, tous les trois ans. Un autre mécanisme qui utilisera le traitement des visas comme levier sera introduit, afin d’améliorer la coopération avec les pays tiers en matière de réadmission.

Selon Gent Ukëhajdaraj de SchengenVisaInfo.com, en raison de ce mécanisme, les frais peuvent même atteindre 160 €, si les autorités de l’UE le jugent nécessaire.

« Des frais de visa de 120 ou 160 € s’appliqueront aux pays tiers non coopératifs, dans les cas où la Commission européenne estime qu’une action est nécessaire pour améliorer le niveau de coopération du pays tiers concerné et les relations globales de l’Union avec ce pays tiers », explique Ukëhajdaraj, ajoutant que cette disposition ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans.

Le mécanisme peut également raccourcir la validité des visas et introduire des périodes de traitement des visas prolongées.

Lire aussi: 

Visas Schengen: les délais de délivrance raccourcis pour la France et l’Italie

Visa Schengen: saturation pour les voyages de fin d’année

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.