Agriculture solidaire : 813 projets réalisés depuis 2008, soit 147% de l’objectif!

Composante principale du Pilier II du PMV, l’agriculture solidaire et plus particulièrement les produits du terroir connaitront cette année une montée en gamme. La multiplication des projets s’appuie notamment sur le lancement de 4 nouvelles plateformes logistiques en 2018, ainsi que sur le renforcement du e-commerce dans les circuits de distribution.

Agriculture solidaire : 813 projets réalisés depuis 2008, soit 147% de l’objectif!

Le 20 avril 2018 à 18h17

Modifié 20 avril 2018 à 18h17

Composante principale du Pilier II du PMV, l’agriculture solidaire et plus particulièrement les produits du terroir connaitront cette année une montée en gamme. La multiplication des projets s’appuie notamment sur le lancement de 4 nouvelles plateformes logistiques en 2018, ainsi que sur le renforcement du e-commerce dans les circuits de distribution.

"Le Maroc regorge de potentialités en matière de biodiversité et de savoir-faire en ce domaine. Des études régionales ont permis d’identifier plus de 200 produits du terroir", précise Al Mahdi Arrifi, DG de l’Agence pour le développement agricole (ADA), véritable locomotive de l’investissement agricole dont la principale mission consiste en l’ingénierie et l’accompagnement, notamment financier, des projets développés dans le cadre du Plan Maroc Vert.

813 projets d’économie solidaire ont été déployés à ce jour dans le cadre du PMV, moyennant un investissement de 18 MMDH. Un résultat plus qu’honorable, ces projets représentant déjà, en 2018, 147% de l’objectif global fixé par le PMV.

Au titre de l'année en cours, un investissement de 1 MMDH est prévu en faveur de 99 projets.

L’essor des produits du terroir marocain sous le PMV est le fruit d’une stratégie idoine du ministère de tutelle, qui repose sur deux axes majeurs:

-Le renforcement des produits : production, packaging, tarification et promotion, labellisation…,

-L’amélioration des conditions d’accès aux marchés, au Maroc comme à l’international.

Près de 200 références bénéficient à ce jour du label collectif "Terroir du Maroc" développé par l’ADA et qui est une reconnaissance officielle par l’Etat marocain de l’authenticité de ces produits.

Parallèlement, d’autres produits du terroir sont estampillés SDOQ (signes distinctifs d’origine de qualité). Le Maroc compte, en 2018, 43 produits IGP (indication géographique protégée), 5 AOP (appellation d’origine protégée) et 5 labels agricoles (garantie d’une qualité supérieure).

Structuration et mise à niveau des coopératives

Si la labellisation représente la reconnaissance ultime pour un produit du terroir, elle est essentiellement le fruit d’une multitude de programmes qui couvrent l’ensemble de la chaine de valeur. Avec des retombées positives en termes d’amélioration du niveau de vie des agriculteurs, surtout les femmes rurales.

Compte tenu du niveau d’exigence et du durcissement de la règlementation en matière de labellisation, l’ADA déploie un vaste programme de structuration et de mise à niveau des coopératives qui a bénéficié à ce jour à 813.000 agriculteurs, couvrant une superficie d’environ 850.000 ha.

La vague 2018 de programmes de mise à niveau bénéficiera à près de 200 coopératives œuvrant dans les produits du terroir, réparties sur les 12 régions du Royaume. A travers ces programmes, l’ADA vise également l’intégration et le renforcement des mesures environnementales, notamment sous l’angle du changement climatique, tout en accordant une attention particulière à l’approche genre et à la pérennisation des acquis.

La logistique et la commercialisation constituent les 2 autres axes majeurs de la Stratégie de développement des produits du terroir.

Logistique

Le volet "Logistique" de cette stratégie prévoit le lancement cette année de 4 nouvelles plateformes. Elles seront implantées à Béni-Mellal, ainsi que dans les régions du Souss, du Gharb et du Grand Sud.

Deux plateformes logistiques dédiées aux produits du terroir sont déjà opérationnelles, basées à Meknès et à El Hoceima. Les services proposés couvrent aussi bien l’entreposage que le conditionnement et la valorisation de ces produits – en veillant à la préservation de leur qualité sanitaire et organoleptique.

Amélioration de l’accès aux marchés, au Maroc et à l’international

A ce jour, les conventions signées entre l’ADA et des enseignes marocaines de grande distribution ont permis de référencer 46 groupements de produits du terroir auprès de Marjane, et 11 autres groupements auprès de Label’Vie. La commercialisation en grande surface des produits du terroir s’appuie sur une série d’actions promotionnelles, qui connaissent un pic lors de certaines périodes de l’année, essentiellement pendant les fêtes religieuses et le mois sacré du ramadan.

En dehors des frontières, la visibilité des produits du terroir marocains se traduit par la participation à de nombreuses expositions et foires internationales. Mais c’est surtout la présence en ligne qui recèle le plus gros potentiel de commercialisation de ces produits.

Une convention lie en ce sens l’ADA et Barid Al Maghrib, portant sur la création de sites marchands autour des produits du terroir.

2018 verra ainsi la mise en ligne de nouveaux sites couvrant 6 filières du terroir, bénéficiant à 373 agriculteurs. Ces sites viendront renforcer la présence en ligne de nos produits du terroir, qui se décline à ce jour en 8 sites marchands opérationnels au profit de 60 coopératives, actives dans une dizaine de filières: argan, safran, couscous, miel, câpres, huile d’olive,…

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Comptes et Résultats S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.