χ

1864-2014 : Le phare du cap Spartel fête ses 150 ans

C’est le 15 octobre 1864 que le phare du cap Spartel (Tanger) a été mis en service. Un symbole des enjeux géopolitiques et commerciaux de l’époque.  

1864-2014 : Le phare du cap Spartel fête ses 150 ans

Le 15 octobre 2014 à 10h20

Modifié 11 avril 2021 à 2h36

C’est le 15 octobre 1864 que le phare du cap Spartel (Tanger) a été mis en service. Un symbole des enjeux géopolitiques et commerciaux de l’époque.  

Le phare du cap Spartel, situé à la pointe nord-ouest du Maroc et du continent africain, sera célébré tout au long des quatre prochaines semaines. Avec ses lignes élégantes et ses murs ocres se détachant sur un fond de mer bleue et d’une forêt d’eucalyptus, le bâtiment est un véritable bijou du patrimoine marocain.

Dès ce mercredi des conférences seront présentées par Nisrine Iouzzi, de la direction des ports au ministère de l’Equipement et Vincent Guigueno, cadre chargé des phares au ministère français de l’Ecologie.

Parallèlement, l’Institut français de Tanger présente une exposition du photographe Frank Guillaume sur "Le paysage du phare cap Spartel, 1864-2014" à la salle Beckett.

Ouvert au public

L’événement autour du phare une fois et demie centenaire prendra un tour plus populaire et plus international à la fin du mois d’octobre lorsque pour la première fois de son histoire, le phare sera ouvert au public pendant deux semaines à partir du 30 octobre. Dans le même temps l’exposition de photos de Frank Guillaume y sera transférée.

Sur le plan international, le Maroc a choisi l’organisation de cet anniversaire pour convier les représentants des 164 pays-membres de l’Organisation maritime internationale pour célébrer la Journée maritime mondiale 2014 à Tanger les 29 et 30 octobre prochains.

Médias 24 a pu confirmer auprès de l’Organisation maritime internationale (OMI), basée à Londres, la visite au Maroc de son secrétaire général Koji Sekimizu.

Faisant face à l’océan Atlantique au cap Trafalgar espagnol à l’entrée occidentale du détroit de Gibraltar, le projet de phare du cap Spartel commença à être conçu par des ingénieurs des Ponts à Paris en 1852. A cette époque le canal de Suez était en chantier. Il sera ouvert au trafic maritime en 1867.

Dès 1861, le Maroc et l’Espagne s’étaient accordés pour organiser la sécurité maritime à l‘ouest du détroit de Gibraltar, la construction du phare en étant un élément. A cette époque, outre le fait que Madrid contrôlait la rive nord, elle disposait de l’enclave de Sebta sur la rive sud du détroit.

Anglais, Américains et Français étaient intéressés par le projet vu le développement du commerce entre les colonies et l’Europe, l’ouverture programmée du canal de Suez et la présence militaire britannique à Gibraltar.

La décision de construire le phare sera finalement prise par le Sultan Mohammed Ben Abderrahman. Il en confiera les travaux à l’architecte Reynaud Léonce.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sofac et badeel scellent une alliance pour donner un nouvel élan à la mobilité intelligente

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.