χ

Lancement du plan de développement du Grand Casablanca: coût de l'opération 33,6 MMDH

Le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020). Les dix conventions relatives à la mise en œuvre de ce plan totalisent une enveloppe budgétaire de 33,6 MMDH.  

Lancement du plan de développement du Grand Casablanca: coût de l'opération 33,6 MMDH

Le 27 septembre 2014 à 16h18

Modifié 27 septembre 2014 à 16h18

Le Roi Mohammed VI a présidé, vendredi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020). Les dix conventions relatives à la mise en œuvre de ce plan totalisent une enveloppe budgétaire de 33,6 MMDH.  

Après les villes de Marrakech, Tanger, Salé, Rabat, et Tétouan, c'est au tour de la région du Grand Casablanca de se doter d'un programme de développement intégré, équilibré et inclusif, élaboré selon une démarche participative impliquant différents acteurs de la région.

Le nouveau plan tend à consolider le positionnement économique de la région pour en faire un véritable hub financier international, à améliorer le cadre de vie de ses habitants, et à préserver son environnement et son identité.

Il s'articule autour de quatre axes stratégiques. Le premier, qui a trait à l'amélioration des conditions de vie des habitants (2,6 milliards de DH), accorde un intérêt particulier aux catégories sociales en situation de précarité et aux personnes à besoins spécifiques, en complémentarité avec les programmes de l'INDH.

1. Ce premier axe porte notamment sur le renforcement des centres et structures de proximité, l'accompagnement du secteur non-formel, la généralisation de l'enseignement primaire, la réhabilitation des établissements de santé, la création d'un centre de gestion des interventions d'urgence et des opérations de secours, la protection de l'environnement, l'amélioration des conditions d'habitat et la généralisation de la couverture des réseaux d'eau potable, d'électricité et d'assainissement.

Dans une déclaration à la MAP, le wali Khalid Safir a donné quelques indications sur les projets prévus dans le cadre de cet axe:

Il porte ainsi, a-t-il dit, sur:

-le renforcement des centres et des infrastructures de proximité dédiés à la femme, à l'enfant et aux personnes âgées,

-l'accompagnement du secteur informel pour l'intégrer dans le tissu économique structuré,

-la généralisation de l'enseignement primaire, l'amélioration de sa qualité et la formation des compétences nécessaires à son développement,

-la consolidation et la mise à niveau des infrastructures de santé pour toutes les spécialités médicales et la création de centres de gestion des interventions d'urgence et des opérations de sauvetage.

-la mise en place de caméras de surveillance pour renforcer la sécurité des personnes et des biens,

-l'amélioration du cadre environnemental et des conditions d'habitat et la garantie de la qualité des services offerts, à travers l'achèvement des opérations de relogement de 60.000 familles des bidonvilles, de 8.000 familles des maisons menaçant ruine, ainsi que la restructuration des quartiers sous-équipés où habitent près de 120.000 familles.

-la généralisation du raccordement aux réseaux d'eau, d'assainissement et d'électricité,

-la réalisation d'une galerie souterraine pour la déviation des eaux de l'oued Bouskoura destinée à protéger la ville contre d'éventuelles inondations, a-t-il poursuivi, faisant savoir que le taux de raccordement au système de traitement des eaux usées au niveau du périmètre urbain de la ville atteindra 90 pc à fin juin 2015 et 95 pc dans les deux prochaines années.


2. Le second axe porte sur le renforcement de la mobilité au niveau de la région (27 milliards DH) à travers l'extension de la ligne du Tramway, le développement du parc d'autobus, l'aménagement des routes urbaines, provinciales et des autoroutes, et la réalisation d'ouvrages d'art et de tunnels. M. Safir en a donné quelques détails:

- la mise en place d'un système global de transport et de mobilité, fondé sur le renforcement des moyens de transport urbain grâce à l'extension des lignes de tramway et le renforcement de la flotte des bus de transport urbain avec des véhicules offrant des services de grande qualité.

- l'aménagement de réseaux intégrés de voies urbaines, de routes provinciales et d'autoroutes permettant une fluidité de la mobilité et de la circulation,

- la réalisation d'ouvrages techniques tels des parkings, des tunnels et l'échangeur sud de Casablanca, ainsi que d'ouvrages techniques suspendus (pont à hauban au croisament du Technopark) à Sidi Maârouf.

3. Le troisième axe a pour objectif la promotion de l'attractivité économique de la région à travers la restructuration des zones industrielles actuelles, l'aménagement de nouvelles zones industrielles, de services et de logistique, et l'amélioration du climat d'affaires. Il sera financé dans le cadre d'un partenariat entre le secteur privé et public. M. Safir en a donné quelques détails à la MAP:

-la restructuration et le réaménagement des zones industrielles existantes,

-l'aménagement de nouvelles zones et de zones dédiées aux services et à la logistique,

-le réaménagement des zones commerciales existantes,

-l'accompagnement de la formation de pôles autour des secteurs industriels clés de Casablanca,

-la formation et l'intégration des compétences à même de répondre aux besoins des secteurs visés par ce plan de développement par le biais du renforcement de la capacité d'accueil des instituts de formation professionnelle,

-la création de pôles universitaires d'excellence,

-l'amélioration des conditions d'investissement

-et l'accompagnement des entreprises et des investisseurs.

4. Quant au quatrième axe (2 milliards de DH), il vise la consécration de la place de la région en tant que destination nationale et internationale de commerce et de loisirs, et de zone d'accueil des grandes manifestations. Il est prévu dans ce cadre la construction d'un grand théâtre, d'un village de sport, la mise à niveau du Complexe Mohammed V et de l'espace "La Casablancaise", la réhabilitation du littoral, de la forêt Merchich et du Zoo d'Ain Sbaâ.

Voici ce qu'en dit M. Safir:

-réalisation du Grand théâtre de Casablanca

-et d'un village sportif,

-la mise à niveau du Complexe sportif Mohammed V,

 l'aménagement de l'espace "La Casablancaise",

- la mise à niveau du littoral, de la forêt Merchich, du zoo d'Aïn Sebaâ

- création de l'espace archéologique Sidi Abderrahmane,

- mise en valeur du patrimoine urbanistique et architectural de cette cité.
 

Ce qui est également remarquable, c'est l'apparition, pour la première fois dans une ville, du concept de "marketing et promotion territoriale".

Par ailleurs, un plan d'action prioritaire est mis en œuvre au cours de l'année 2014 pour une enveloppe globale de 2,8 milliards DH.

Pour la réussite et l'accompagnement de ce chantier d'envergure, une batterie de mesures est prévue, notamment l'amélioration de la gouvernance et du cadre juridique, la recherche de nouveaux modes de financement et de partenariat, la gestion moderne des services publics et l'adoption d'un plan de communication à même de promouvoir l'identité de la région.

Le plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020) vient ainsi conforter le projet "Wessal Casablanca-Port" qui vise la reconversion d'une partie de la zone portuaire de Casablanca, pour un coût de 6 milliards de DH et qui entrainera un grand chantier de mise à niveau impactant le tout Casablanca, par la création d'un nouveau centre urbain à l'échelle de la ville et de son agglomération, la mise en valeur du quartier historique de la médina et de son littoral touristiques et l'identification désormais claire de la ville en tant que destination phare du tourisme de culture, d'affaires et de croisières.

A cette occasion, le Roi a présidé la cérémonie de signature de dix conventions relatives à la mise en œuvre du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020). Ces conventions totalisent une enveloppe budgétaire de 33,6 milliards de DH.

Les dix conventions

Voici les dix conventions signées sous la présidence du Roi Mohammed VI à l'occasion du lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020), vendredi au Palais Royal de Casablanca:
- Convention relative à la construction des équipements publics projetés dans le cadre des opérations de lutte contre l'habitat précaire. Elle a été signée par Mohamed Hassad, ministre de l'Intérieur, Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des affaires islamiques, Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances, Rachid Belmokhtar, ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports, El Houssaine Louardi, ministre de la Santé, Khalid Safir, wali de la région du Grand Casablanca, Chafik Benkirane, président du conseil régional du Grand Casablanca, Mohamed Sajid, président de la commune urbaine de Casablanca et Badr El Kanouni, président du directoire du Holding Al Omrane.

- Convention relative au programme régional intégré de mise à niveau social. Elle a été signée par Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Rachid Belmokhtar, Mohamed Ouzzine, El Houssaine Louardi, Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Sajid et Larbi Bencheikh, directeur général de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

- Convention relative à l'aménagement de la voirie et des infrastructures routières et à l'amélioration des conditions de circulation, signée par MM. Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Aziz Rabbah, ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Sajid, Mohamed Lamfadel, président de la commune urbaine de Mohammedia, Mohamed El Atouani, président du conseil préfectoral de Mohammedia, Salaheddine Aboughali, président du conseil provincial de Médiouna, Abdelaziz Jadie, président du conseil provincial de Nouaceur, Anouar Benazzouz, directeur général des Autoroutes du Maroc, Khadir El Merini, directeur général de l'Agence de l'aménagement et du développement d'Anfa et M'hamed Lemrini, directeur général de la société Al Manar développement.

- Convention relative à la réhabilitation et à la sauvegarde du patrimoine, signée par MM. Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville, Aziz Rabbah, Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, Mohamed Amine Sbihi, Abdeladim El Hafi, Haut-commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Aouzai, gouverneur, directeur de l'Agence urbaine de Casablanca, Mohamed Sajid, Mohamed Lamfadel, Othman Benjelloun, président du groupement professionnel des banques du Maroc, Mohamed Hassan Bensalah, président de la Fédération marocaine des sociétés d'assurances et de réassurance, Rachid El Andaloussi, président de l'Association Casa Mémoire et Mustapha Mellouk, président de l'association Grand Casablanca Carrières Centrales.

- Convention relative à la restructuration des quartiers sous-équipés. Elle a été signée par MM. Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Mohamed Nabil Benabdellah, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Sajid, Badr El Kanouni et Jean-Pascal Darriet, Directeur général de la Lydec.

- Convention relative au marketing et à la promotion territoriale, signée par MM. Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Lahcen Haddad, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Sajid, Abderrafie Zouiten, directeur général de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), Saïd Ibrahimi, directeur général de "Casablanca Finance City Authority" et Omar Kabbaj, président du conseil régional du tourisme à Casablanca.

- Convention relative à la mise à niveau des infrastructures culturelles, sportives et d'animation, signée par Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Mohamed Ouzzine, Abdeladim El Hafi, Khalid Safir, Chafik Benkirane, Mohamed Sajid et Faouzi Lakjaa, président de la Fédération royale marocaine de foot-ball.

- Convention relative à la mobilité et à l'amélioration du transport en commun. Elle a été signée par Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Khalid Safir, Chafik Benkirane et Mohamed Sajid.

- Convention relative à l'harmonisation du périmètre de distribution d'eau, d'électricité et de gestion de l'assainissement, signée par Mohamed Hassad, Mohamed Boussaid, Abdelkader Amara, ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Khalid Safir, Mohamed Sajid et Ali Fassi Fihri, directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE).

- Convention relative à la mise en valeur du littoral du Grand Casablanca, signée par Mohamed Hassad, Khalid Safir, Mohamed Sajid, Mohamed Lamfadel, Abdelkrim Choukri, président de la commune urbaine Dar Bouazza, Mohamed El Atouani et Abdelaziz Jadie.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : résultats annuels au 31 Décembre 2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.