Lorsque Benkirane et Khalfi allument un contre-feu

Malmené par une partie de l’opinion et des médias suite à ses propos sur le travail des femmes, Abdelilah Benkirane réagit par un projet de loi interdisant de véhiculer certains stéréotypes sur les femmes dans les médias audiovisuels, y compris lorsqu’il s’agit de publicités.  

Lorsque Benkirane et Khalfi allument un contre-feu

Le 16 juillet 2014 à 13h02

Modifié 16 juillet 2014 à 13h02

Malmené par une partie de l’opinion et des médias suite à ses propos sur le travail des femmes, Abdelilah Benkirane réagit par un projet de loi interdisant de véhiculer certains stéréotypes sur les femmes dans les médias audiovisuels, y compris lorsqu’il s’agit de publicités.  

Dans le domaine de la communication, cela s’appelle un contre feu. Ou une contre attaque pour faire diversion. En matière de diversion, Benkirane et Khalfi font d’une pierre deux coups. Ils égratignent 2M  avec laquelle ils ont quelques comptes à régler et essaient de se présenter comme les défenseurs de la femme.

2M en effet avait diffusé une publicité du groupe Addoha comportant, sur le registre humoristique, des propos inacceptables sur les femmes. La chaîne avait retiré cette publicité.

La démarche de MM. Benkirane et Khalfi, cette célérité dans l’action, auraient été plus crédibles et audibles si le chef du gouvernement n’avait pas enterré, en novembre dernier, le projet de loi 103-13. Projet de loi visant à lutter contre les violences que subissent les femmes.

Quoi qu’il en soit, voici le compte rendu de l’agence MAP au sujet de la présentation du nouveau projet de loi par M. Khalfi.

Le projet de loi sur la femme dans les médias

L'intervention de la femme dans les programmes médiatiques durant le quatrième trimestre de 2013 n'a pas franchi les 8 heures sur un total de 79 heures, soit moins de 10%, a affirmé mardi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

"Malheureusement, cette faible présence persiste encore", a regretté M. El Khalfi en réponse à une question du groupe de la Justice et du développement à la Chambre des représentants sur "l'amélioration de l'image de la femme dans les médias".

Le ministre a rappelé, dans ce sens, la recommandation émise en 2012 par Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) visant à amender la loi sur l'audiovisuel dans la perspective de lutter contre toute atteinte à l'image de la femme et son exploitation dans la publicité et les émissions, ainsi que renforcer sa présence dans les médias.

A signaler que le ministre de la Communication avait présenté lundi, auprès de la commission de la culture et de la communication au sein de la Chambre des représentants, un projet de loi complétant la loi sur l'audiovisuel et qui stipule l'interdiction de la publicité qui porte atteinte à la femme, qui véhicule des stéréotypes d'infériorité ou qui incite à la discrimination basée sur le genre.

Le projet amène également les acteurs de la communication audiovisuelle à contribuer à la lutte contre la discrimination et à promouvoir la culture de la parité homme/femme.

Après avoir déploré certaines publicités qui portent atteinte à la femme dans certaines chaines publiques, le ministre a prôné une politique qui adopte une approche préventive, rappelant le travail effectué par le gouvernement en matière de promotion de la situation de la femme, particulièrement la création de l'Observatoire national pour l'amélioration de l'image de la femme dans les médias.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur les nominations dans les hautes fonctions, le taux de présence des femmes dans les postes de décision est passé de 6% à 12%, a relevé le ministre.

(Avec MAP)


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.