χ

Grève des enseignants, le ministère ne fera aucune concession

Le ministère de l’Education nationale ne fléchit pas. Lors de sa réunion avec les 5 syndicats de l’enseignement, jeudi 6 mars, il a maintenu les décisions prises à l’encontre des enseignants grévistes.    

Grève des enseignants, le ministère ne fera aucune concession

Le 10 mars 2014 à 17h04

Modifié 10 mars 2014 à 17h04

Le ministère de l’Education nationale ne fléchit pas. Lors de sa réunion avec les 5 syndicats de l’enseignement, jeudi 6 mars, il a maintenu les décisions prises à l’encontre des enseignants grévistes.    

Maigre moisson pour les syndicalistes au terme de cette rencontre qui rentre dans le cadre de la concertation mensuelle avec le Men.

En effet, le ministère n’a pas cédé aux doléances des syndicats, et a réaffirmé son intention d’appliquer les mesures administratives décidées à l’encontre des enseignants grévistes, et ce malgré l’insistance des syndicalistes.

De plus, le ministère somme ses fonctionnaires de reprendre leurs postes avant le 12 mars 2014, les contraignant, par là-même, à récupérer les heures de cours non dispensées.

A ce propos, le secrétaire général de l’UMT (Union marocaine du travail) Miloudi Moukharik commente: «le ministère traite la question de la grève comme s’il s’agissait d’une absence non-justifiée.»

S’agissant de la promotion des enseignants diplômés, le ministère est également inflexible: «il n’y aura pas de promotion sans concours». La revendication a été longtemps portée par les syndicats de l’enseignement, réclamant une promotion à titre exceptionnel des enseignants.

Loin de céder à cette revendication, le ministère enfonce le clou. Il propose une nouvelle date de concours pour les enseignants qui n’ont pas passé les épreuves pour la promotion, organisées entre le 10 et le 14 février derniers: «une cession de rattrapage se tiendra la dernière semaine du mois d’avril 2014» annonce le Men dans un communiqué.

Devant cette décision, le SG de l’UMT avoue son impuissance: «nous ne pouvons pas interdire l’accès au concours aux enseignants qui souhaitent le passer» et ajoute «nous continuerons à dénoncer les exactions et les violences que subissent les enseignants lors des manifestations.»

M. Moukharik ne croit pas si bien dire. En effet, cette décision du ministère risque d’attiser la braise d’une contestation déjà bien enflammée.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : Indicateurs trimestriels au 30 Juin 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.