Tout savoir sur le programme intégré de financement des entreprises

Cibles, produits, caractéristiques… Voici tout ce qu’il faut savoir sur le programme intégré d’appui et de financement des entreprises, lancé officiellement lundi 3 février.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/04-02-2020/Cash0.jpg-oui
Tout savoir sur le programme intégré de financement des entreprises

Le 04 février 2020 à 11:47

Modifié le 04 février 2020 à 12:24

Lancé à l’initiative du Roi Mohammed VI, ce programme a connu l’adhésion de toutes les banques commerciales dont la nouvelle offre sera greffée sur celle conçue par la Caisse centrale de garantie.

Il s’appuie sur le Fonds de soutien à l’entrepreneuriat créé dans le cadre de la loi de finances 2020 et doté initialement de 6 milliards de DH sur 3 ans (3 MMDH apportés par les banques et autant par l’Etat), avant que le Fonds Hassan II ne soit mis à contribution avec 2 milliards de DH supplémentaires, en faveur du monde rural.

Au total, 8 milliards de DH serviront donc à garantir les crédits qui seront octroyés par les banques et dans une moindre mesure à co-financer les bénéficiaires du programme. L’effet de levier est de 6 à 7, ce qui veut dire que les crédits à octroyer peuvent atteindre 56 milliards de DH, soit 14% de l'encours de crédits actuel des entreprises. La population cible s’élève à près d’un million de personnes.

Selon les banques participantes, les nouvelles offres seront disponibles dans les réseaux d’agences à partir de ce mardi 4 février. Mais le déploiement sera progressif. De même, le processus d’accueil, de traitement et de déblocage sera rodé au fur et à mesure de la mise en œuvre.

En tous les cas, les banques promettent une réponse au bout de 3 semaines maximum, à compter de la date du dépôt d’un dossier de demande complet. Et pour plus de célérité, l’octroi de la garantie de la CCG a été délégué aux banques.

Aucune garantie personnelle ne sera exigée des emprunteurs, en dehors des garanties liées au projet à financer (matériel, foncier…).

Voici les caractéristiques des trois offres phares du programme :

Damane Intelak (monde urbain)

- Cible : auto-entrepreneurs, jeunes diplômés, micro-entreprises & TPE, informel, petites entreprises exportatrices vers l’Afrique.

- Conditions : primo-accédants au crédit, entreprises de moins de 5 ans d’existence (sauf pour les exportateurs) et chiffre d’affaires inférieur à 10 MDH.

- Nature de crédit : crédit d’investissement ou de trésorerie.

- Plafond : 1,2 MDH sauf pour les exportateurs.

- Garantie : par la CCG à hauteur de 80% du montant du crédit.

- Apport personnel : 20% minimum du montant du projet dans le cadre des crédits d’investissement.

- Durée de remboursement : à définir par la banque.

- Taux d’intérêt : 2% hors taxe, 2,2% TTC.

- Frais de dossier et commission de garantie CCG : zéro.

Damane Intelak Al Moustatmir Al Qarawi (monde rural)

- Cible : TPE, petites entreprises, jeunes porteurs de projets, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation, petites entreprises exportatrices.

- Conditions : primo-accédants aux crédits, entreprises de moins de 5 ans d’existence (sauf pour les exportateurs), et chiffre d’affaires inférieur à 10 MDH.

- Nature de crédit : crédit d’investissement ou de trésorerie

- Plafond : 1,2 MDH sauf pour les exportateurs.

- Garantie : par la CCG à hauteur de 80% du montant du crédit.

- Apport personnel : 20% minimum du montant du projet dans le cadre des crédits d’investissement

- Durée de remboursement : à définir par la banque

- Taux d’intérêt : 1,75% hors taxe, 1,925% TTC

- Frais de dossier et commission de garantie CCG : zéro

Financement Start-TPE

- Cible : TPE, petites entreprises, jeunes porteurs de projets, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation, petites entreprises exportatrices.

- Conditions : crédit d’investissement garanti par Intelak de 300.000 DH maximum.

- Nature du crédit : prêt sur l'honneur pour financer le besoin en fonds de roulement de démarrage.

- Plafond : 20% maximum du montant du crédit d’investissement garanti, dans la limite de 50.000 DH.

- Durée de remboursement : In fine après 5 ans.

- Garantie : aucune

- Taux d’intérêt : 0%.

On ne peut convertir un ancien crédit en "Intelaka"

A noter que chaque banque adoptera son propre habillage de ces produits de base et pourra inclure son offre dans des packs comprenant d’autres services financiers. Le détail des offres de chaque banque sera disponible ultérieurement.

En théorie, le premier contact de la population cible pour bénéficier de ce programme est la banque.

Si un bénéficiaire potentiel est déjà bancarisé et dispose d’un projet bien ficelé ou d’un investissement en marche avec un besoin de trésorerie, il peut s’adresser à sa propre banque.

S’il n’est pas bancarisé et qu’il dispose d’un projet bien ficelé ou d’un investissement en marche avec un besoin de trésorerie, il peut s’adresser à la banque de son choix. Dans le monde rural, le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank disposent d’une couverture territoriale large.

S’il n’est pas bancarisé ou s’il est encore au stade de l’idée de projet, il peut s’adresser aux acteurs chargés de l’accompagnement : centres régionaux d’investissement, OFPPT, Maroc PME, associations mises à contribution.

Selon le patron d’Al Barid Bank, dans le monde rural les banques iront à la recherche des entrepreneurs et assureront même la mission d’encadrement.

Précisons enfin que ce programme s’adresse aux primo-accédants au crédit. Un entrepreneur qui a un crédit bancaire en cours ne peut le convertir en crédit « Intelaka ».

Tout savoir sur le programme intégré de financement des entreprises

Le 04 février 2020 à12:02

Modifié le 04 février 2020 à 12:24

Cibles, produits, caractéristiques… Voici tout ce qu’il faut savoir sur le programme intégré d’appui et de financement des entreprises, lancé officiellement lundi 3 février.

Lancé à l’initiative du Roi Mohammed VI, ce programme a connu l’adhésion de toutes les banques commerciales dont la nouvelle offre sera greffée sur celle conçue par la Caisse centrale de garantie.

Il s’appuie sur le Fonds de soutien à l’entrepreneuriat créé dans le cadre de la loi de finances 2020 et doté initialement de 6 milliards de DH sur 3 ans (3 MMDH apportés par les banques et autant par l’Etat), avant que le Fonds Hassan II ne soit mis à contribution avec 2 milliards de DH supplémentaires, en faveur du monde rural.

Au total, 8 milliards de DH serviront donc à garantir les crédits qui seront octroyés par les banques et dans une moindre mesure à co-financer les bénéficiaires du programme. L’effet de levier est de 6 à 7, ce qui veut dire que les crédits à octroyer peuvent atteindre 56 milliards de DH, soit 14% de l'encours de crédits actuel des entreprises. La population cible s’élève à près d’un million de personnes.

Selon les banques participantes, les nouvelles offres seront disponibles dans les réseaux d’agences à partir de ce mardi 4 février. Mais le déploiement sera progressif. De même, le processus d’accueil, de traitement et de déblocage sera rodé au fur et à mesure de la mise en œuvre.

En tous les cas, les banques promettent une réponse au bout de 3 semaines maximum, à compter de la date du dépôt d’un dossier de demande complet. Et pour plus de célérité, l’octroi de la garantie de la CCG a été délégué aux banques.

Aucune garantie personnelle ne sera exigée des emprunteurs, en dehors des garanties liées au projet à financer (matériel, foncier…).

Voici les caractéristiques des trois offres phares du programme :

Damane Intelak (monde urbain)

- Cible : auto-entrepreneurs, jeunes diplômés, micro-entreprises & TPE, informel, petites entreprises exportatrices vers l’Afrique.

- Conditions : primo-accédants au crédit, entreprises de moins de 5 ans d’existence (sauf pour les exportateurs) et chiffre d’affaires inférieur à 10 MDH.

- Nature de crédit : crédit d’investissement ou de trésorerie.

- Plafond : 1,2 MDH sauf pour les exportateurs.

- Garantie : par la CCG à hauteur de 80% du montant du crédit.

- Apport personnel : 20% minimum du montant du projet dans le cadre des crédits d’investissement.

- Durée de remboursement : à définir par la banque.

- Taux d’intérêt : 2% hors taxe, 2,2% TTC.

- Frais de dossier et commission de garantie CCG : zéro.

Damane Intelak Al Moustatmir Al Qarawi (monde rural)

- Cible : TPE, petites entreprises, jeunes porteurs de projets, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation, petites entreprises exportatrices.

- Conditions : primo-accédants aux crédits, entreprises de moins de 5 ans d’existence (sauf pour les exportateurs), et chiffre d’affaires inférieur à 10 MDH.

- Nature de crédit : crédit d’investissement ou de trésorerie

- Plafond : 1,2 MDH sauf pour les exportateurs.

- Garantie : par la CCG à hauteur de 80% du montant du crédit.

- Apport personnel : 20% minimum du montant du projet dans le cadre des crédits d’investissement

- Durée de remboursement : à définir par la banque

- Taux d’intérêt : 1,75% hors taxe, 1,925% TTC

- Frais de dossier et commission de garantie CCG : zéro

Financement Start-TPE

- Cible : TPE, petites entreprises, jeunes porteurs de projets, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation, petites entreprises exportatrices.

- Conditions : crédit d’investissement garanti par Intelak de 300.000 DH maximum.

- Nature du crédit : prêt sur l'honneur pour financer le besoin en fonds de roulement de démarrage.

- Plafond : 20% maximum du montant du crédit d’investissement garanti, dans la limite de 50.000 DH.

- Durée de remboursement : In fine après 5 ans.

- Garantie : aucune

- Taux d’intérêt : 0%.

On ne peut convertir un ancien crédit en "Intelaka"

A noter que chaque banque adoptera son propre habillage de ces produits de base et pourra inclure son offre dans des packs comprenant d’autres services financiers. Le détail des offres de chaque banque sera disponible ultérieurement.

En théorie, le premier contact de la population cible pour bénéficier de ce programme est la banque.

Si un bénéficiaire potentiel est déjà bancarisé et dispose d’un projet bien ficelé ou d’un investissement en marche avec un besoin de trésorerie, il peut s’adresser à sa propre banque.

S’il n’est pas bancarisé et qu’il dispose d’un projet bien ficelé ou d’un investissement en marche avec un besoin de trésorerie, il peut s’adresser à la banque de son choix. Dans le monde rural, le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank disposent d’une couverture territoriale large.

S’il n’est pas bancarisé ou s’il est encore au stade de l’idée de projet, il peut s’adresser aux acteurs chargés de l’accompagnement : centres régionaux d’investissement, OFPPT, Maroc PME, associations mises à contribution.

Selon le patron d’Al Barid Bank, dans le monde rural les banques iront à la recherche des entrepreneurs et assureront même la mission d’encadrement.

Précisons enfin que ce programme s’adresse aux primo-accédants au crédit. Un entrepreneur qui a un crédit bancaire en cours ne peut le convertir en crédit « Intelaka ».

A lire aussi


Communication financière

SOCIETE MAGHREBINE DE MONETIQUE : Note d'information relative à l'offre publique d'achat obligatoire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.