La Santé publique va dédier des dispensaires de quartier au diagnostic du Covid-19

Tout le parcours du cas possible ou suspect sera modifié. Les pharmaciens d'officine, les médecins (privés...), devront aiguiller les malades possibles vers ces centres pour un diagnostic plus rapide.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/11-08-2020/khaldaittaleb0.jpg-oui
 La Santé publique va dédier des dispensaires de quartier au diagnostic du Covid-19 (Photo MAP)

Le 12 août 2020 à 07:11

Modifié le 12 août 2020 à 09:30

Au cours d'un passionnant webinaire organisé mardi 11 aout en fin de journée par le Dr My Said Afif, président de la Société Marocaine des Sciences médicales, Khalid Ait Taleb a annoncé un changement dans la stratégie de dépistage, de régulation, de dispatching et de prise en charge. Différents autres intervenants ont apporté d'intéressants compléments d'information.

Ainsi, le parcours qui sera progressivement mis en place, comprendra schématiquement:

-des sentinelles: médecin du travail pour toute entreprise ayant plus de 50 salariés, pharmacien d'officine, médecin de libre pratique, ainsi que le suivi des cas contacts et les tests effectués dans les entreprises et auprès des populations à risque.

-le médecin ou le pharmacien seront invités à remplir une fiche standard pour tous les cas suspects selon les définitions qui seront dressées par la Santé publique.

-la déclaration de ces cas suspects sera rendue obligatoire.

-le médecin sera probablement autorisé à prescrire des tests en cas de besoin.

-ces personnes seront dirigées vers un dispensaire ou "centre de de référence" du quartier pour consultation, diagnostic et décisions.

-L'objectif est de multiplier les centres de diagnostic du Covid.

-Les malades asymptomatiques remplissant les critères prévus par le ministère de la Santé seront suivis à domicile après un ECG (électrocardiogramme de contrôle indispensable avant la prise d'hydroxychloroquine), en coordination avec l'administration territoriale.

Ce renforcement de l'organisation d'alerte était prévisible et faisait l'objet d'analyses et commentaires au sein du corps médical.

(Photo MAP)

La Santé publique va dédier des dispensaires de quartier au diagnostic du Covid-19

Le 12 août 2020 à09:03

Modifié le 12 août 2020 à 09:30

Tout le parcours du cas possible ou suspect sera modifié. Les pharmaciens d'officine, les médecins (privés...), devront aiguiller les malades possibles vers ces centres pour un diagnostic plus rapide.

Au cours d'un passionnant webinaire organisé mardi 11 aout en fin de journée par le Dr My Said Afif, président de la Société Marocaine des Sciences médicales, Khalid Ait Taleb a annoncé un changement dans la stratégie de dépistage, de régulation, de dispatching et de prise en charge. Différents autres intervenants ont apporté d'intéressants compléments d'information.

Ainsi, le parcours qui sera progressivement mis en place, comprendra schématiquement:

-des sentinelles: médecin du travail pour toute entreprise ayant plus de 50 salariés, pharmacien d'officine, médecin de libre pratique, ainsi que le suivi des cas contacts et les tests effectués dans les entreprises et auprès des populations à risque.

-le médecin ou le pharmacien seront invités à remplir une fiche standard pour tous les cas suspects selon les définitions qui seront dressées par la Santé publique.

-la déclaration de ces cas suspects sera rendue obligatoire.

-le médecin sera probablement autorisé à prescrire des tests en cas de besoin.

-ces personnes seront dirigées vers un dispensaire ou "centre de de référence" du quartier pour consultation, diagnostic et décisions.

-L'objectif est de multiplier les centres de diagnostic du Covid.

-Les malades asymptomatiques remplissant les critères prévus par le ministère de la Santé seront suivis à domicile après un ECG (électrocardiogramme de contrôle indispensable avant la prise d'hydroxychloroquine), en coordination avec l'administration territoriale.

Ce renforcement de l'organisation d'alerte était prévisible et faisait l'objet d'analyses et commentaires au sein du corps médical.

A lire aussi


Communication financière

SOCIETE MAGHREBINE DE MONETIQUE : Note d'information relative à l'offre publique d'achat obligatoire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.