Eau : La situation des barrages s'améliore depuis fin novembre

Les régions de Souss-Massa et de Marrakech-Safi restent les plus grandes bénéficiaires des pluies depuis fin novembre. La situation commence à se redresser à Beni Mellal-Khénifra. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/10-12-2020/barrage0.jpg-oui
Eau : La situation des barrages s'améliore depuis fin novembre

Le 10 décembre 2020 à 15:08

Modifié le 10 décembre 2020 à 16:42

Le Royaume a connu deux principaux épisodes pluvieux jusqu'à présent, un premier vers la fin du mois de novembre, et un second début décembre, qui ont légèrement amélioré les réserves des principaux barrages au niveau national. 

Les régions de Marrakech-Safi et de Souss-Massa restent les plus grandes bénéficiaires de ces précipitations. La situation à Beni Mellal-Khénifra commence également à s'améliorer.

Près de 36% de remplissage au niveau national

Les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint, au jeudi 10 décembre, 5.559,9 millions de m3, soit un taux de remplissage de 35,9%.

Ce taux reste inférieur aux 7,26 milliards de m3 (46,6% de taux de remplissage) enregistrés à la même date de l’année écoulée, mais il s’est légèrement amélioré par rapport au 23 novembre, avant le premier passage de pluie, où les réserves totales étaient de 5.554,8 Mm3, soit un taux de remplissage de 35,6%.

Souss-Massa gagne plus de 23 Mm3

Les barrages du bassin hydraulique de Souss-Massa, région qui souffre le plus de la rareté de l'eau, continuent de se remplir, pour le grand bonheur des agriculteurs et des habitants.

Au 10 décembre, les réserves sont passées à 100,6 Mm3, contre 77,4 Mm3 d'eau enregistrés le 23 novembre dernier. Le taux de remplissage des principaux barrages est passé à 14,04%, contre 10,8% un mois auparavant.

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique de Souss-Massa au 10 décembre, Médias 24

Comme le montre le tableau ci-dessus, le barrage Youssef Ibn Tachfine, le plus important de la région, affiche un taux de remplissage de 14,2%, contre 11,9% il y a un mois.

Celui d’Abdelmoumen, 2e plus grand barrage de Souss-Massa, est rempli à hauteur de 3,7%, contre 1% au 23 novembre.

Les barrages de Moulay Abdellah et de Mokhtar Soussi, affichent quant à eux des taux de remplissage respectifs de 21,5% (contre 9,1%) et de 17% (contre 13,3%).

Seul le barrage d’Aoulouz à Taroudant, continue de se vider. Il est sous pression, en raison de la sécurisation des besoins en eau potable du Grand Agadir.

Rappelons que ce barrage doit principalement desservir le projet d’Al Guerdane, dédié à la production d’agrumes, mais les autorités ont décidé, début octobre, de l’arrêt définitif de l’irrigation dans ce périmètre, en raison de la situation inquiétante des barrages de la région.

Le Tensift gagne près de 17,14 Mm3

Marrakech-Safi est la seconde région la plus touchée par le stress hydrique. Les retenues des principaux barrages du bassin hydraulique du Tensift, qui l'alimentent ont atteint plus de 154 Mm3 au 10 décembre, contre 137 Mm3 le 23 novembre dernier, affichant ainsi un taux de remplissage de plus de 25%.

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique du Tensift au 10 décembre, Médias 24

Dans le détail, comme le montre le tableau ci-dessus, les réserves totales du barrage Moulay Abderrahmane s’élèvent à 42,8 Mm3, contre 33,5 Mm3 il y a environ un mois.

Celles de Moulay Youssef s’élèvent à 35 Mm3 sur une capacité totale de 142,8 Mm3, contre 30,6 Mm3 au 23 novembre dernier.

Les retenues des barrages de Yaacoub El Mansour, Lalla Takerkoust et Abbous Abbas Essebti se sont également améliorées, affichant des taux de remplissage respectifs de 19,7% (contre 16,5%), 9,1% (contre 4,79%) et 35,6% (contre 35,4 %).

Rappelons qu'en raison de la rareté de l'eau dans la région, notamment dans la province d'El Haouz, une réunion a été tenue le 8 décembre dernier par la commission provinciale de l’eau, consacrée à l’examen de la situation de l’offre et de la demande de cette ressource essentielle. A l’issue de celle-ci, il a été convenu d’accélérer le rythme d’élaboration d’une étude relative à l’approvisionnement du monde rural en eau potable.

Légère amélioration enregistrée au Loukkos

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a également bénéficié des dernières pluies, mais l'impact sur les barrages est minime. 

Les principaux barrages du bassin hydraulique du Loukkos, qui desservent la région, affichent ainsi un taux de remplissage de 57,95% au 10 décembre, contre 57,77% au 23 novembre dernier

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique du Loukkos au 10 décembre, Médias 24

Dans le détail, seuls deux barrages ont vu leur situation s'améliorer. Il s'agit de Oued El Makhazine, dont le taux de remplissage est passé à 80% (538,5 Mm3, contre 533,1 Mm3, sur une capacité totale de 672,9%), et le petit barrage d'Ibn Battouta, remplie à hauteur de 4,6%, contre 3% il y a près d'un mois. Les autres continuent de se vider. 

La situation commence à s'améliorer à Beni Mellal-Khénifra

Les retenues des principaux barrages du bassin hydraulique d'Oum Er-Rabia, qui desservent la région de Beni Mellal-Khénifra, se sont légèrement améliorées après le second passage de pluie et la fonte de la neige qui a intéressé la région vers la fin du mois de novembre. 

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique de l'Oum Er-Rabia, Médias24

Comme le montre le tableau ci-dessus, le taux de remplissage du barrage Bin El Ouidane est passé à 19%, contre 18,7% au 1er décembre.

Les réserves de Hassan 1er se sont également améliorées, passant de 37,8 Mm3 à 39,7 Mm3, soit un taux de 16,8% (contre 16%). 

Les deux barrages Moulay Youssef et Ait Messoud sont les structures qui ont le plus profité des dernières pluies. Ils affichent des taux de remplissage respectifs de 24,5% (contre 23,5%) et de 87,5% (contre 83,5%).

Enfin, le barrage El Massira, le plus grand de la région, commence également à se remplir. Sur une capacité totale de 2.657 Mm3, il dispose actuellement de 325,3 Mm3 d'eau, contre 319,1 Mm3 au 1er décembre.

Tags : Barrages

Eau : La situation des barrages s'améliore depuis fin novembre

Le 10 décembre 2020 à16:42

Modifié le 10 décembre 2020 à 16:42

Les régions de Souss-Massa et de Marrakech-Safi restent les plus grandes bénéficiaires des pluies depuis fin novembre. La situation commence à se redresser à Beni Mellal-Khénifra. 

com_redaction-43

Le Royaume a connu deux principaux épisodes pluvieux jusqu'à présent, un premier vers la fin du mois de novembre, et un second début décembre, qui ont légèrement amélioré les réserves des principaux barrages au niveau national. 

Les régions de Marrakech-Safi et de Souss-Massa restent les plus grandes bénéficiaires de ces précipitations. La situation à Beni Mellal-Khénifra commence également à s'améliorer.

Près de 36% de remplissage au niveau national

Les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint, au jeudi 10 décembre, 5.559,9 millions de m3, soit un taux de remplissage de 35,9%.

Ce taux reste inférieur aux 7,26 milliards de m3 (46,6% de taux de remplissage) enregistrés à la même date de l’année écoulée, mais il s’est légèrement amélioré par rapport au 23 novembre, avant le premier passage de pluie, où les réserves totales étaient de 5.554,8 Mm3, soit un taux de remplissage de 35,6%.

Souss-Massa gagne plus de 23 Mm3

Les barrages du bassin hydraulique de Souss-Massa, région qui souffre le plus de la rareté de l'eau, continuent de se remplir, pour le grand bonheur des agriculteurs et des habitants.

Au 10 décembre, les réserves sont passées à 100,6 Mm3, contre 77,4 Mm3 d'eau enregistrés le 23 novembre dernier. Le taux de remplissage des principaux barrages est passé à 14,04%, contre 10,8% un mois auparavant.

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique de Souss-Massa au 10 décembre, Médias 24

Comme le montre le tableau ci-dessus, le barrage Youssef Ibn Tachfine, le plus important de la région, affiche un taux de remplissage de 14,2%, contre 11,9% il y a un mois.

Celui d’Abdelmoumen, 2e plus grand barrage de Souss-Massa, est rempli à hauteur de 3,7%, contre 1% au 23 novembre.

Les barrages de Moulay Abdellah et de Mokhtar Soussi, affichent quant à eux des taux de remplissage respectifs de 21,5% (contre 9,1%) et de 17% (contre 13,3%).

Seul le barrage d’Aoulouz à Taroudant, continue de se vider. Il est sous pression, en raison de la sécurisation des besoins en eau potable du Grand Agadir.

Rappelons que ce barrage doit principalement desservir le projet d’Al Guerdane, dédié à la production d’agrumes, mais les autorités ont décidé, début octobre, de l’arrêt définitif de l’irrigation dans ce périmètre, en raison de la situation inquiétante des barrages de la région.

Le Tensift gagne près de 17,14 Mm3

Marrakech-Safi est la seconde région la plus touchée par le stress hydrique. Les retenues des principaux barrages du bassin hydraulique du Tensift, qui l'alimentent ont atteint plus de 154 Mm3 au 10 décembre, contre 137 Mm3 le 23 novembre dernier, affichant ainsi un taux de remplissage de plus de 25%.

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique du Tensift au 10 décembre, Médias 24

Dans le détail, comme le montre le tableau ci-dessus, les réserves totales du barrage Moulay Abderrahmane s’élèvent à 42,8 Mm3, contre 33,5 Mm3 il y a environ un mois.

Celles de Moulay Youssef s’élèvent à 35 Mm3 sur une capacité totale de 142,8 Mm3, contre 30,6 Mm3 au 23 novembre dernier.

Les retenues des barrages de Yaacoub El Mansour, Lalla Takerkoust et Abbous Abbas Essebti se sont également améliorées, affichant des taux de remplissage respectifs de 19,7% (contre 16,5%), 9,1% (contre 4,79%) et 35,6% (contre 35,4 %).

Rappelons qu'en raison de la rareté de l'eau dans la région, notamment dans la province d'El Haouz, une réunion a été tenue le 8 décembre dernier par la commission provinciale de l’eau, consacrée à l’examen de la situation de l’offre et de la demande de cette ressource essentielle. A l’issue de celle-ci, il a été convenu d’accélérer le rythme d’élaboration d’une étude relative à l’approvisionnement du monde rural en eau potable.

Légère amélioration enregistrée au Loukkos

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a également bénéficié des dernières pluies, mais l'impact sur les barrages est minime. 

Les principaux barrages du bassin hydraulique du Loukkos, qui desservent la région, affichent ainsi un taux de remplissage de 57,95% au 10 décembre, contre 57,77% au 23 novembre dernier

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique du Loukkos au 10 décembre, Médias 24

Dans le détail, seuls deux barrages ont vu leur situation s'améliorer. Il s'agit de Oued El Makhazine, dont le taux de remplissage est passé à 80% (538,5 Mm3, contre 533,1 Mm3, sur une capacité totale de 672,9%), et le petit barrage d'Ibn Battouta, remplie à hauteur de 4,6%, contre 3% il y a près d'un mois. Les autres continuent de se vider. 

La situation commence à s'améliorer à Beni Mellal-Khénifra

Les retenues des principaux barrages du bassin hydraulique d'Oum Er-Rabia, qui desservent la région de Beni Mellal-Khénifra, se sont légèrement améliorées après le second passage de pluie et la fonte de la neige qui a intéressé la région vers la fin du mois de novembre. 

Situation des principaux barrages du bassin hydraulique de l'Oum Er-Rabia, Médias24

Comme le montre le tableau ci-dessus, le taux de remplissage du barrage Bin El Ouidane est passé à 19%, contre 18,7% au 1er décembre.

Les réserves de Hassan 1er se sont également améliorées, passant de 37,8 Mm3 à 39,7 Mm3, soit un taux de 16,8% (contre 16%). 

Les deux barrages Moulay Youssef et Ait Messoud sont les structures qui ont le plus profité des dernières pluies. Ils affichent des taux de remplissage respectifs de 24,5% (contre 23,5%) et de 87,5% (contre 83,5%).

Enfin, le barrage El Massira, le plus grand de la région, commence également à se remplir. Sur une capacité totale de 2.657 Mm3, il dispose actuellement de 325,3 Mm3 d'eau, contre 319,1 Mm3 au 1er décembre.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des Indicateurs du 4e trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.