Campagne agricole: Aziz Akhannouch livre les premiers détails

Au Parlement, le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime a tenu, lundi 12 octobre, un discours rassurant sur la saison agricole qui démarre. Il a également rassuré les agriculteurs quant à la disponibilité des semences.  

0-https://medias24.com//photos_articles/big/12-10-2020/CD874728-06A4-4D69-B49D-DF8BD75811F20.jpeg-oui

Le 12 octobre 2020 à 19:19

Modifié le 28 octobre 2020 à 13:03

Répondant à différentes questions orales à la Chambre des conseillers, Aziz Akhannouch a livré les premiers détails concernant la campagne agricole 2020-2021. 

Un stock de 1,6 million de quintaux de semences

"Le ministère de l'Agriculture dispose d'un stock de 1,6 million de quintaux de semences sélectionnées, dont 1,5 million bénéficiant à Société nationale de commercialisation des semences (Sonacos) et le reste au secteur privé" a-t-il déclaré, rassurant ainsi les agriculteurs sur la disponibilité et la qualité des semences, malgré l'année de sécheresse qui a précédé.

"Les quantités nécessaires seront distribuées sur les différents points de vente pour répondre aux besoins des agriculteurs", a-t-il ajouté, précisant que "311.000 quintaux ont déjà été distribués sur 270 points de vente, dont 50% relevant du secteur privé, ainsi que 15 centres régionaux de la Sonacos". 

Quant aux prix, "la décision est en cours de signature et sera dévoilée d'ici demain. Je viens d'en parler au ministre de l'Economie et des finances ce lundi matin". 

Par ailleurs, "toutes les mesures ont été prises pour importer la betterave à sucre, afin de répondre aux besoins du pays". 

Tout dépendra de la pluie

Après deux années de sécheresse et dans un contexte marqué par la pandémie, la saison agricole 2020-2021 s'annonce difficile selon plusieurs acteurs du secteur, contactés par Médias24 dans des articles précédents. Akhannouch, lui, se montre plutôt rassurant: "Nous sommes prêts pour le lancement de la prochaine saison agricole. Toutes les conditions sont réunies pour qu'elle soit exceptionnelle, si la pluie est au rendez-vous". 

A cette occasion, le ministre a abordé la problématique de l'eau, notant que le manque de précipitations a sérieusement affecté le taux de remplissage des barrages au niveau national. 

En effet, sur une capacité totale de 15.597,2 millions de m3, les barrages du Royaume disposent de 5.803,8 millions de m3 au 12 octobre selon les chiffres dévoilés quotidiennement par le département ministériel chargé de l'eau.

"Les barrages agricoles n'ont reçu que 3.650 Mm3 d'eau" durant la saison agricole précédente. "Les réserves totales de ces barrages ne dépassent pas 4.810 Mm3, avec un taux de remplissage d'environ 36% au 5 octobre, soit un déficit estimé à 35%, en comparaison avec la moyenne des réserves des barrages des 10 dernières saisons".

Le démarrage de la nouvelle campagne agricole intervient donc dans un contexte marqué par le stress hydrique. Selon le ministre, les zones agricoles sont actuellement réparties en trois:

- "Loukkoss et Gharb, où la saison démarre très bien, avec un bon programme d’irrigation. 220 MDH ont été alloués au Loukkos et 770 MDH au Gharb".

- "Moulouya, Tadla, Tassaout, Ouarzazate et Tafilalet: le ministère a mis à la disposition de ces régions l'eau nécessaire pour irriguer les cultures fruitières, de septembre à novembre".

- "Doukkala, El Haouz, Souss et Massa, où l'irrigation est quasi à l'arrêt en attendant l'amélioration de la situation des barrages dans ces régions. En effet, ceux-ci sont quasiment vides.

"Nous avons tenu de nombreuses réunions à ce sujet avec les acteurs concernés, le Chef du gouvernement et le ministère de l'Intérieur, pour discuter des solutions possibles" a-t-il précisé, ajoutant que "la conduite El Guerdane a été mise en service pour l'alimentation en eau potable du Grand Agadir".  

 Cultures de printemps: dépassement des superficies programmées

Selon le ministre, malgré une conjoncture climatique difficile et un contexte marqué par la pandémie du Covid, la production agricole s’est poursuivie d’une manière normale et n’a pas connu de perturbations, permettant un approvisionnement continu et en quantité suffisante du marché.

Les superficies programmées pour certaines cultures du printemps ont été dépassées, notamment la pomme de terre (312%), la tomate (143%) et l’oignon (120%). Au total, les réalisations ont atteint 114% du programme arrêté initialement, soit 91.000 ha contre 80.000 ha.

Concernant la culture des légumes d'été, Akhannouch a souligné qu'un programme de distribution de façon naturelle a été élaboré sur une superficie estimée à 20.800 hectares, dont 60% consacrés aux pommes de terre et 20% aux tomates, ajoutant que les réalisations ont atteint environ 17.000 hectares de la surface cultivée, soit environ 82% de l'objectif tracé du programme, soulignant que le programme couvrira les besoins des consommateurs pour la période d'octobre à décembre 2020.

Lire aussi:

Le risque de pénurie d'eau potable plane sur Agadir, des mesures drastiques annoncées

Saison agricole: grosses inquiétudes sur l'assèchement des barrages

Campagne agricole: Aziz Akhannouch livre les premiers détails

Le 12 octobre 2020 à20:13

Modifié le 28 octobre 2020 à 13:03

Au Parlement, le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime a tenu, lundi 12 octobre, un discours rassurant sur la saison agricole qui démarre. Il a également rassuré les agriculteurs quant à la disponibilité des semences.  

com_redaction-43

Répondant à différentes questions orales à la Chambre des conseillers, Aziz Akhannouch a livré les premiers détails concernant la campagne agricole 2020-2021. 

Un stock de 1,6 million de quintaux de semences

"Le ministère de l'Agriculture dispose d'un stock de 1,6 million de quintaux de semences sélectionnées, dont 1,5 million bénéficiant à Société nationale de commercialisation des semences (Sonacos) et le reste au secteur privé" a-t-il déclaré, rassurant ainsi les agriculteurs sur la disponibilité et la qualité des semences, malgré l'année de sécheresse qui a précédé.

"Les quantités nécessaires seront distribuées sur les différents points de vente pour répondre aux besoins des agriculteurs", a-t-il ajouté, précisant que "311.000 quintaux ont déjà été distribués sur 270 points de vente, dont 50% relevant du secteur privé, ainsi que 15 centres régionaux de la Sonacos". 

Quant aux prix, "la décision est en cours de signature et sera dévoilée d'ici demain. Je viens d'en parler au ministre de l'Economie et des finances ce lundi matin". 

Par ailleurs, "toutes les mesures ont été prises pour importer la betterave à sucre, afin de répondre aux besoins du pays". 

Tout dépendra de la pluie

Après deux années de sécheresse et dans un contexte marqué par la pandémie, la saison agricole 2020-2021 s'annonce difficile selon plusieurs acteurs du secteur, contactés par Médias24 dans des articles précédents. Akhannouch, lui, se montre plutôt rassurant: "Nous sommes prêts pour le lancement de la prochaine saison agricole. Toutes les conditions sont réunies pour qu'elle soit exceptionnelle, si la pluie est au rendez-vous". 

A cette occasion, le ministre a abordé la problématique de l'eau, notant que le manque de précipitations a sérieusement affecté le taux de remplissage des barrages au niveau national. 

En effet, sur une capacité totale de 15.597,2 millions de m3, les barrages du Royaume disposent de 5.803,8 millions de m3 au 12 octobre selon les chiffres dévoilés quotidiennement par le département ministériel chargé de l'eau.

"Les barrages agricoles n'ont reçu que 3.650 Mm3 d'eau" durant la saison agricole précédente. "Les réserves totales de ces barrages ne dépassent pas 4.810 Mm3, avec un taux de remplissage d'environ 36% au 5 octobre, soit un déficit estimé à 35%, en comparaison avec la moyenne des réserves des barrages des 10 dernières saisons".

Le démarrage de la nouvelle campagne agricole intervient donc dans un contexte marqué par le stress hydrique. Selon le ministre, les zones agricoles sont actuellement réparties en trois:

- "Loukkoss et Gharb, où la saison démarre très bien, avec un bon programme d’irrigation. 220 MDH ont été alloués au Loukkos et 770 MDH au Gharb".

- "Moulouya, Tadla, Tassaout, Ouarzazate et Tafilalet: le ministère a mis à la disposition de ces régions l'eau nécessaire pour irriguer les cultures fruitières, de septembre à novembre".

- "Doukkala, El Haouz, Souss et Massa, où l'irrigation est quasi à l'arrêt en attendant l'amélioration de la situation des barrages dans ces régions. En effet, ceux-ci sont quasiment vides.

"Nous avons tenu de nombreuses réunions à ce sujet avec les acteurs concernés, le Chef du gouvernement et le ministère de l'Intérieur, pour discuter des solutions possibles" a-t-il précisé, ajoutant que "la conduite El Guerdane a été mise en service pour l'alimentation en eau potable du Grand Agadir".  

 Cultures de printemps: dépassement des superficies programmées

Selon le ministre, malgré une conjoncture climatique difficile et un contexte marqué par la pandémie du Covid, la production agricole s’est poursuivie d’une manière normale et n’a pas connu de perturbations, permettant un approvisionnement continu et en quantité suffisante du marché.

Les superficies programmées pour certaines cultures du printemps ont été dépassées, notamment la pomme de terre (312%), la tomate (143%) et l’oignon (120%). Au total, les réalisations ont atteint 114% du programme arrêté initialement, soit 91.000 ha contre 80.000 ha.

Concernant la culture des légumes d'été, Akhannouch a souligné qu'un programme de distribution de façon naturelle a été élaboré sur une superficie estimée à 20.800 hectares, dont 60% consacrés aux pommes de terre et 20% aux tomates, ajoutant que les réalisations ont atteint environ 17.000 hectares de la surface cultivée, soit environ 82% de l'objectif tracé du programme, soulignant que le programme couvrira les besoins des consommateurs pour la période d'octobre à décembre 2020.

Lire aussi:

Le risque de pénurie d'eau potable plane sur Agadir, des mesures drastiques annoncées

Saison agricole: grosses inquiétudes sur l'assèchement des barrages

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Avis de Réunion_2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.