La Bourse de Paris gagne du terrain à mi-séance

(AFP)

Le 11 juin 2021

La Bourse de Paris avançait de 0,66%à mi-séance vendredi, motivée par des rendements obligataires paradoxalement en baisse alors que l’inflation américaine a une nouvelle fois accéléré en mai.

A 13H30, l’indice CAC 40 prenait 43,20 points à 6.589,69 points. Jeudi, il avait enregistré un petit repli de 0,26%.

Pour le moment les marchés ont été peu affectés par l’accélération de 5% en glissement annuel de la hausse des prix à la consommation en mai aux Etats-Unis, au plus haut depuis 13 ans.

Ils semblent se rallier au discours des banques centrales selon lequel la montée des prix est un phénomène ponctuel.

Les investisseurs saluent « l’attitude toujours accommodante de la BCE tout en estimant que les tensions sur les prix ne sont que provisoires mais l’activité s’annonce limitée à la veille du week-end faute d’indicateur macroéconomique majeur », observe Franklin Pichard, directeur de Kiplink Finance.

La Banque centrale européenne (BCE), qui a maintenu jeudi son cap monétaire accommodant, juge « prématuré » un resserrement des conditions de financement de l’économie en zone euro afin de ne pas mettre en péril la reprise.

Les intervenants de marché n’excluent cependant pas que l’institution de Francfort commence à évoquer une diminution de son soutien monétaire lors de sa prochaine réunion du 9 septembre.

« Prochaine étape: la réunion de la Fed la semaine prochaine (mardi et mercredi), qui devrait conserver une politique accommodante malgré l’accélération de l’inflation, attendant des améliorations durables sur le front de l’emploi avant d’envisager une réduction de son rythme d’achats d’actifs », rappelle M. Pichard.

Le marché s’attend ainsi à ce que la banque centrale américaine maintienne elle aussi sa politique accommodante mercredi et considère que des discussions sur le ralentissement de ses achats d’actifs n’interviendront pas avant son symposium de Jackson Hole en août.

La Banque centrale de Russie a pour sa part augmenté vendredi son taux directeur pour la troisième fois consécutive, de 0,5 point à 5,5%, alors que le pays affronte depuis des mois une accélération de l’inflation.

Renault et Stellantis remontent la pente

Plus forte hausse du CAC 40, Renault reprenait 5,67% à 36,43 euros après ses déboires liés à l’annonce mardi de sa mise en examen en France dans l’enquête sur la fraude aux contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel. Egalement déstabilisée par la mise en examen de Peugeot et Citroën cette semaine dans le scandale du « Dieselgate », Stellantis (+0,68% à 17,1 euros) reprenait des couleurs.

Bon score pour Scor

Le titre gimpait de 7,62% à 28,09 euros après que l’assureur mutualiste Covéa (marques MMA, MAAF et GMF) et le réassureur Scor ont signé un « protocole d’accord transactionnel » mettant fin au conflit qui les opposait depuis 2018.

Orange publie les conclusions de son enquête interne

Le titre cédait 0,92% à 10,35 euros alors que l’opérateur téléphonique doit publier ce vendredi les résultats de son enquête interne, après la panne des numéros d’urgence la semaine dernière durant laquelle au moins cinq décès sont survenus, dont celui d’un enfant de 28 mois en Vendée.

EssilorLuxottica voit mieux côté GrandVision

Le géant de l’optique a obtenu l’autorisation des autorités turques pour l’acquisition de l’opticien néerlandais GrandVision, soit le dernier feu vert réglementaire qui lui restait à décrocher, mais indique être toujours dans l’attente d' »une décision arbitrale ». Le titre gagnait 1,72% à 148,84 euros.

Euronext CAC40

Le 11 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.