Taux. Légère hausse à fin mars, la transmission du taux directeur aux taux réels se poursuit

Le bâtiment de Bank Al-Maghrib, au centre ville de Casablanca
| Le 26/5/2024 à 8:09
Une très légère hausse du taux débiteur moyen global a été observée au T1-24 à 5,4%. Cette hausse est dans la lignée normale de la lente transmission de la hausse du taux directeur aux taux réels. D'un trimestre à l'autre, les taux des crédits à l'équipement affichent la progression la plus forte du fait de la forte demande. Une correction est observée sur les taux des crédits immobiliers et de trésorerie.

La Banque centrale a publié l’évolution des taux débiteurs au premier trimestre 2024. Il ressort qu’après un trimestre de stagnation durant le T4-23, le taux débiteur moyen global a légèrement progressé de 4 pbs à 5,40%.

Depuis la première hausse du taux directeur en septembre 2022, le taux débiteur global moyen s’est apprécié de 116 pbs. Parallèlement, le taux directeur de Bank Al-Maghrib (BAM) s’est bonifié de 150 pbs. De fait, la transmission n’est pas terminée, et cette légère hausse est le fruit normal d’une poursuite lente de la transmission.

"La hausse du taux directeur n’a pas été entièrement répercutée sur les taux débiteurs. C’est que la transmission se concrétise dans le temps. Maintenant que le taux directeur est maintenu stable et que le pivot monétaire n’est pas encore actionné, ce à quoi on pourrait s’attendre, c’est normal que l’on observe une très légère hausse du taux débiteur moyen global", explique une source du marché.

Les taux des crédits à l’équipement progressent le plus

D’après les données de BAM, le taux débiteur des crédits à l’équipement est celui qui affiche la plus forte progression depuis le trimestre dernier, passant de 4,91% à 5,13%. Depuis le resserrement monétaire effectué au T3-22, le taux débiteur s’est apprécié de 57 pbs.

"Les taux débiteurs des crédits à l’équipement ont évolué d’un trimestre à l’autre. C’est le principal driver vis-à-vis de l’économie réelle. Nous sommes dans une phase d’investissements massifs, marquée par les différents plans de relance, notamment la reconstruction d’Al Haouz, le plan de relance économique de 120 MMDH, et et cela est consommateur de biens d’équipements et d’investissements", explique notre interlocuteur.

En somme, une forte demande intervient sur ce type de crédit, et cela induit une légère hausse au niveau des taux. Cette dernière n’est cependant pas surprenante, dans le cadre d’une poursuite de transmission naturelle et d’une forte demande.

Cette hausse du taux débiteur global moyen devrait se poursuivre lentement si la Banque centrale décide de ne pas opérer de pivot monétaire. "Si ce dernier est effectué, il faut noter que les taux débiteurs ne seront pas impactés rapidement. Il y a toujours, à la hausse ou à la baisse, ce délai important dans la transmission aux taux réels", rappelle notre source.

Correction sur les taux débiteurs immobiliers et de trésorerie

À la fin du premier trimestre, on aperçoit également une accalmie sur certains taux débiteurs, notamment immobiliers et de trésorerie qui ont timidement reculé de respectivement 9 pbs et 4 pbs, à 5,05% et 5,33%.

Il s’agit de simples corrections et non pas d’une tendance amenée à durer dans le temps.

"Il faut revenir plus en arrière et remarquer que les taux immobiliers ont assez fortement évolué. Il s’agit d’une légère correction puisque la hausse a été plus importante sur certains segments par rapport à d’autres. Il ne faut pas voir cela comme étant lié à une conjoncture ponctuelle", souligne notre interlocuteur.

Notre source rappelle d’ailleurs que "c’est le même phénomène que les crédits de trésorerie qui ont très légèrement baissé. En raison d'une anticipation de normalisation des taux, on peut assister à de légères corrections sur certains segments".

Cette typologie de crédit est celle dont le taux débiteur a le plus augmenté depuis le début du resserrement monétaire de BAM, avec une hausse de 136 pbs, passant de 3,97% au T3-22 à 5,33% au T1-24.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 21/6/2024 à 16:29

    Voici les facteurs qui laissent présager un maintien du taux directeur au prochain conseil de Bank Al-Maghrib

    Alors que l'inflation au Maroc retourne progressivement à ses niveaux historiques et que la Banque centrale européenne a d'ores et déjà entamé la baisse de son taux directeur, plusieurs facteurs plaident en faveur du statu quo. Le pivot monétaire est attendu d'ici la fin de l'année, en fonction de l'évolution de l'inflation.
  • | Le 20/6/2024 à 14:35

    Taux directeur : un statu quo très largement anticipé par les investisseurs financiers (AGR)

    Pour de gros investisseurs de la place sondés par Attijari Global Research (AGR), la probabilité d’un statu quo du taux directeur de BAM est de 93%. Les acteurs de référence et les institutionnels tablent à 100% pour un maintien du taux directeur à 3%. Les personnes physiques accordent une probabilité de 33% à un retrait de 25 pbs.
  • | Le 19/6/2024 à 16:42

    Trésor : les recettes fiscales progressent de 13,5% à fin mai

    Les recettes progressent plus vite que les dépenses à fin mai. Elles ont augmenté de 10%, tirées essentiellement par des recettes fiscales qui enregistrent une hausse de 13,5%, à plus de 123,6 MMDH contre 109 MMDH l'année dernière.
  • | Le 19/6/2024 à 15:43

    Managem : 450 MDH d’investissement pour se diversifier dans le gaz naturel

    Le groupe minier a mis un pied dans l’industrie gazière en faisant l’acquisition de la société Sound Energy Morocco East. Au total, Managem portera un investissement de 450 MDH et détiendra 55% de la concession d’exploitation de Tendrara. Le groupe annonce également ses ambitions panafricaines dans le secteur gazier.
  • | Le 13/6/2024 à 18:18

    Aradei Capital nous explique les dessous du rachat du capital d'Akdital Immo

    Actionnaire majoritaire à 51% d'Akdital Immo, Aradei Capital a annoncé racheter les 49% restants. Le management du groupe esquisse les contours de cette acquisition à venir.
  • | Le 13/6/2024 à 12:52

    Aïd al-Adha : Bank Al-Maghrib prend des mesures préventives pour assurer l’approvisionnement des GAB

    En prévision de la forte demande de monnaie durant Aïd al-Adha, qui coïncide cette année avec un week-end prolongé, Bank Al-Maghrib a annoncé, ce jeudi 13 juin, avoir mis en place des mesures préventives pour garantir l’approvisionnement des guichets automatiques bancaires (GAB) dans tout le Royaume.