Le Maroc aligne son dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux aux normes internationales

Le Maroc a parachevé la mise en conformité de son dispositif national de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) avec les normes internationales y afférentes, a annoncé l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF).

Le Maroc aligne son dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux aux normes internationales

Le 23 mai 2024 à 13h06

Modifié 23 mai 2024 à 13h34

Le Maroc a parachevé la mise en conformité de son dispositif national de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) avec les normes internationales y afférentes, a annoncé l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF).

La mise en conformité du dispositif LBC/FT du Maroc aux normes du GAFI vient couronner la "mobilisation globale et constante de l’ensemble des départements gouvernementaux et des institutions concernées par cet important chantier national en coordination avec l’Autorité", indique l’ANRF dans un communiqué.

L’ANRF a fait savoir, à cette occasion, que le Groupe d’action financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (GAFIMOAN) a examiné, lors de sa 38e Assemblée générale (19-23 mai à Manama au Bahreïn), le 5e rapport de suivi, avec demande de revue à la hausse de la conformité technique des six recommandations restantes des 40 recommandations du groupe GAFI.

Le GAFIMOAN a décidé à l’unanimité de ses membres d’adopter le rapport précité en révisant à la hausse les niveaux de conformité technique de l’ensemble des recommandations, selon la même source.

"A travers cet exploit, le Maroc aura ainsi parachevé la mise en conformité de son dispositif national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, avec les normes internationales, ce qui constitue le couronnement de la mobilisation globale et constante de l’ensemble des départements gouvernementaux et des institutions concernées par cet important chantier national en coordination avec l’ANRF", souligne le communiqué.

Il s’agit d’un pas positif en prélude et en préparation au prochain round du processus d’évaluation mutuelle auquel sera soumis à nouveau le dispositif national à l’instar des dispositifs des pays membres du GAFIMOAN, poursuit la même source.

Lors de cette réunion, l’Assemblée générale a rendu hommage au Maroc, représenté par l’ANRF, pour ses efforts et ses contributions à la réussite et au renforcement des activités du Groupe d’action financière, notamment après sa présidence réussie du GAFIMOAN pour l’année 2022 ainsi que de la commission d’évaluation des risques du blanchiment des capitaux et du financement du terrorisme issue des structures du groupe.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

Atlas Capital: COMMUNIQUE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.