Nadia Fettah préside la 15e session ordinaire du Conseil des ministres arabes des finances

La 15e session ordinaire du Conseil des ministres arabes des Finances s'est tenue, mercredi 22 mai au Caire, sous la présidence de la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, dans le cadre des réunions annuelles conjointes des institutions financières arabes.

Nadia Fettah préside la 15e session ordinaire du Conseil des ministres arabes des finances

Le 23 mai 2024 à 13h08

Modifié 23 mai 2024 à 13h08

La 15e session ordinaire du Conseil des ministres arabes des Finances s'est tenue, mercredi 22 mai au Caire, sous la présidence de la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, dans le cadre des réunions annuelles conjointes des institutions financières arabes.

Plateforme idoine consacrée aux ministres des finances et de l'économie des pays arabes afin de coordonner et se concerter autour des questions financières et monétaires, ce Conseil vise à favoriser le partage des expériences en matière de politiques de finances publiques au niveau des pays arabes et à coordonner les positions sur les sujets économiques et financiers au niveau des forums internationaux et soutenir les efforts pour stimuler les investissements inter-arabes.

Dans une allocution prononcée au nom des ministres arabes des Finances, Nadia Fettah a indiqué que l'économie mondiale et les économies du monde arabe étaient "confrontées à de nombreux défis et chocs économiques, nécessitant une série de mesures sur le plan des finances publiques pour préserver la stabilité économique et financière et protéger les couches les plus vulnérables".

Ces mesures, a-t-elle poursuivi, ont eu un impact négatif sur la situation des finances publiques dans de nombreux pays arabes, comme en témoignent le resserrement des marges budgétaires et la hausse de l'endettement, notant que la hausse des taux d'intérêt dernièrement a exacerbé les effets négatifs de ces développements notamment, en matière de croissance économique et de soutenabilité de la dette publique, et parfois sur la confiance des investisseurs vis-à-vis de la stabilité économique de la région.

Nadia Fettah a relevé que l'ordre du jour de la réunion offre l'occasion d’échanger autour des sujets prioritaires et les développements et défis actuels, outre le rôle que les politiques de finances publiques peuvent jouer dans les pays arabes pour relever ces défis, stimuler une croissance globale et durable et soutenir la stabilité économique et financière.

Dans le sillage des crises et des évolutions géopolitiques, la région arabe est confrontée à des défis croissants relatifs à l'endettement, ce qui requiert des stratégies complètes axées sur le renforcement de la stabilité économique et du développement durable, ainsi que la promotion de la coopération internationale et régionale pour atténuer les pressions financières et renforcer les capacités à faire face aux défis futurs, a noté la ministre.

Organisée sous l'égide du Fonds monétaire arabe, cette réunion a été marquée par la participation en qualité d’observateur des représentants de la Ligue des États arabes, du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et des directeurs exécutifs arabes au sein du Fonds monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

AFG Asset Management: FCP “AFG T-BOND FUND” Rapport du commissaire aux comptes période du 1er Octobre 2023 au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.