Affaire du jeune Badr. Les condamnations vont de 5 ans à la peine capitale

5 ans de prison ferme, 20 et 25 ans de réclusion, perpétuité et peine de mort. Telles sont les condamnations distribuées aux cinq accusés du meurtre du jeune Badr Bouljouahel en juillet 2023, dans le parking d’un fast-food à la Corniche de Casablanca.

Affaire du jeune Badr. Les condamnations vont de 5 ans à la peine capitale

Le 20 avril 2024 à 15h45

Modifié 20 avril 2024 à 16h04

5 ans de prison ferme, 20 et 25 ans de réclusion, perpétuité et peine de mort. Telles sont les condamnations distribuées aux cinq accusés du meurtre du jeune Badr Bouljouahel en juillet 2023, dans le parking d’un fast-food à la Corniche de Casablanca.

De 5 ans de prison ferme à la peine de mort, telles sont les sentences prononcées contre les cinq accusés du meurtre du jeune Badr en juillet dernier, sur le parking d’un fast-food à Casablanca.

L’auteur principal, (Achraf Saddiki) a été condamné à la peine capitale, tandis que les quatre autres individus impliqués dans l’affaire ont écopé des peines suivantes :

- Perpétuité pour Amine Riad.
- 25 ans de réclusion pour Abderrafiq Zouita.
- 20 ans de réclusion pour Ahmed Samra.
- 5 ans de prison ferme pour Hamid Abadou.

Les cinq condamnés devront verser la somme de 500.000 DH à chacun des deux parents de la victime, 100.000 DH à chacune de ses soeurs et 30.000 DH aux autres parties civiles. La voiture Audi Q8, arme du crime, est confisquée. C’est ce qu’a décidé la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, ce mardi 16 avril.

Rappelons que l’affaire a éclaté lors de la diffusion massive d’une vidéo choquante l’été dernier. Celle des derniers moments de vie de Badr, frappé puis tué sur le parking d’un fast-food à Aïn Diab, à Casablanca.

Des images choquantes

Dans cette vidéo, l’on voit des faits qui se sont déroulés le 30 juillet 2023, qui concernent Badr Bouljouahel, un doctorant-chercheur de 23 ans, en deuxième année à la Faculté des sciences et techniques de Mohammédia. Il était sorti fêter avec ses amis son futur départ au Canada. Il n’attendait plus que son visa pour poursuivre ses études à l’étranger.

Une soirée qui tourne au drame lorsqu’une violente querelle à l’intérieur d’un fast-food de la corniche de Casablanca éclate entre une bande de cinq jeunes et le groupe d’amis au sujet d’une jeune fille, comme l’ont assuré des témoignages concordants. Peu de temps après, à 4h30, comme le montrent les images de vidéosurveillance, le suspect principal (Achraf) et ses complices s’attaquent au groupe d’amis dans le parking du fast-food.

Achraf Saddiki frappe le défunt avec une matraque électrique et l'assomme d'un coup de poing américain qui le met à terre. Il poursuit ensuite un ami de la victime avant de lui vider les poches, puis revient vers Badr qui ne donne aucun signe de vie, et le dépouille avant de disparaître de l'angle de la caméra de surveillance.

Selon les témoins, le suspect a par la suite retiré les plaques d'immatriculation de son véhicule (un 4x4 noir), avant de foncer délibérément sur la victime et les autres personnes autour de celle-ci. Il écrase de sang froid une première fois Badr, action clairement visible sur les images de la caméra de vidéosurveillance, et le traîne quelques mètres avant de repasser une deuxième fois sur le corps de la victime.

Ces images choquantes avaient massivement circulé sur la toile avant que soit annoncée l’arrestation des cinq individus. Ces derniers ont été déférés devant le procureur général près la cour d'appel de Casablanca dans la matinée du jeudi 3 août. Les audiences publiques de leur procès ont démarré le 26 décembre 2023 et auront donc duré près de quatre mois avant le prononcé du verdict en premier ressort.

LIRE AUSSI : 

Affaire du jeune Badr : bientôt l’épilogue

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

AFRIC INDUSTRIES: Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.