Plus de la moitié des internationaux convoqués à la CAN évoluent en Europe

INFOGRAPHIES. Les 24 nations participantes à la CAN 2023 ont convoqué plus de 600 joueurs. À l’image de l'équipe du Maroc, plus de la moitié des internationaux ont l’habitude de fouler les pelouses européennes avec leurs clubs respectifs. Les continents africain, américain et asiatique sont également représentés. Détails.

Plus de la moitié des internationaux convoqués à la CAN évoluent en Europe

Le 9 janvier 2024 à 18h19

Modifié 9 janvier 2024 à 18h56

INFOGRAPHIES. Les 24 nations participantes à la CAN 2023 ont convoqué plus de 600 joueurs. À l’image de l'équipe du Maroc, plus de la moitié des internationaux ont l’habitude de fouler les pelouses européennes avec leurs clubs respectifs. Les continents africain, américain et asiatique sont également représentés. Détails.

Du continent américain jusqu’à l’Australie, en passant par l’Europe et l’Asie, les internationaux africains qui prendront part à la Coupe d’Afrique des nations 2023, à partir du samedi 13 janvier, évoluent habituellement aux quatre coins du monde. Les 24 sélectionneurs engagés dans la compétition viennent confirmer que le ballon rond n'a pas de frontières. Ainsi, les pelouses ivoiriennes accueilleront 629 internationaux évoluant sur les cinq continents : 

- Europe : 60% ; 

- Afrique : 26% ; 

- Asie : 12% ; 

- Amérique et Océanie : 1%. 

En Europe, c’est le championnat de France qui est le mieux représenté avec 90 internationaux africains évoluant en Ligue 1, suivi des championnats anglais (50) et espagnol (33). Les clubs de Bundesliga (20) et de Série A (20) perdent aussi des forces vives pendant la CAN. Même chose pour la Belgique, la Suisse et le Portugal. Les pays nordiques et de l’est de l’Europe sont concernés dans une moindre mesure, en plaçant un ou deux joueurs.  

Grâce aux Ligues d’Afrique du Sud (39), d’Egypte et de Tanzanie (19), près du tiers des internationaux convoqués jouent en Afrique. A contrario, les clubs de Botola Pro ne sont privés que de quatre joueurs durant la compétition. Moins que le championnat tunisien (11).  

Les écuries asiatiques devront pallier les absences de 75 internationaux africains. Plus d’une vingtaine d’entre eux sont sous contrat en Arabie saoudite. La majorité disputent la Super Ligue turque, dans un pays géographiquement situé en Asie, mais footballistiquement sous la coupole des instances européennes.

Plus étonnant, plusieurs joueurs participant à la CAN ont fait un choix de carrière pour le moins exotique, en s’installant en Chine, en Irak, en Azerbaïdjan ou au Japon. Tandis que d’autres, à l’instar de l’attaquant algérien Islam Slimani, ont choisi de s’exporter en Amérique du Sud, notamment au Brésil.

La Major League soccer, l’un des championnats nord-américains de soccer (football), exportera quatre joueurs, convoqués par leurs sélectionneurs pour la compétition. Enfin, l’effectif de la Tanzanie comprend Kokola Charles M'Mombwa, l’attaquant du Macarthur F.C., un club... australien. 

Une équipe nationale à forte connotation européenne

Le groupe d'internationaux formé par Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc, est à forte connotation européenne, puisque la majorité des joueurs sélectionnés sont, chaque week-end, aux prises sur les différents stades du Vieux Continent, en particulier en France (5) et en Espagne (5). 

L’offensive lancée par les clubs saoudiens, lors du dernier mercato estival sur le marché européen des transferts, a offert l’occasion à plusieurs internationaux marocains d’obtenir des contrats juteux. Ainsi, Yassine Bounou et Romain Saïss ont rejoint Munir El Kajoui dans la Saudi Pro League. En comptant Soufiane Boufal (Qatar) et Hakim Ziyech (Galatasaray), ils sont cinq à évoluer sur le continent asiatique, contre seulement trois en Afrique, dont deux joueurs issus de la Botola Pro. 

Sébastien Desabre, ancien entraîneur du Wydad de Casablanca (2020) et actuel sélectionneur de la République démocratique du Congo, a appelé 26 internationaux évoluant majoritairement en Europe (18), alors que seulement trois d'entre eux disputent des championnats africains, et autant en Asie. 

Pour sa part, Etienne Ndayiragije, sélectionneur de la Tanzanie, mise sur la cohésion et les automatismes rodés par des joueurs qui ont leurs habitudes. De fait, 17 des 27 joueurs convoqués sont issus des championnats africains, et surtout de la Ligue nationale (14). L’effectif est complété par des pensionnaires de clubs européens. Sans oublier Kokola Charles M'Mombwa, l’attaquant du club de Macarthur F.C. (Australie). 

Vainqueur de la 28e édition de la CAN, en 2012, la Zambie a l’effectif le plus équilibré du groupe F. La liste concoctée par le technicien Avraham Grant laisse autant de places aux internationaux, qui portent les couleurs des équipes européennes (11), qu'à ceux qui étrennent leur maillot sur les pelouses africaines (12). Le groupe est complété par quelques internationaux en provenance d’Asie. 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Résultats au 31 décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Defendis lance sa plateforme marocaine de cybersécurité