PLF 2024: La hausse des droits de douane ramenée à 17,5% pour tous les smartphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers s'est réunie vendredi 1er décembre afin d'examiner des propositions d’amendement pour le projet de loi de finances (PLF) 2024. Le droit d'importation appliqué aux smartphones a été fixé à 17,5%, contre 30% initialement proposé par le gouvernement. Les détails.

PLF 2024: La hausse des droits de douane ramenée à 17,5% pour tous les smartphones

Le 2 décembre 2023 à 12h12

Modifié 4 décembre 2023 à 7h50

La commission des Finances à la Chambre des conseillers s'est réunie vendredi 1er décembre afin d'examiner des propositions d’amendement pour le projet de loi de finances (PLF) 2024. Le droit d'importation appliqué aux smartphones a été fixé à 17,5%, contre 30% initialement proposé par le gouvernement. Les détails.

C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour les distributeurs et consommateurs de smartphones: le droit d’importation passera de 2,5% à 17,5%, sans distinction tranchée entre les téléphones bas et haut de gamme.

C’est ce qui a été décidé ce vendredi 1er décembre, au sein de la commission des Finances à la Chambre des conseillers, assure une source autorisée contactée par nos soins.

Des conséquences "désastreuses"

Dans le projet de loi de finances PLF 2024, le gouvernement avait proposé d’augmenter la taxe d’importation des smartphones de 2,5% à 30% pour tous les téléphones, sans prendre en compte les différentes gammes de smartphones, ni le pouvoir d'achat des potentiels acheteurs.

Bien qu’elle soit fixée à 17,5 % au lieu de 30% comme proposé initialement par le gouvernement, cette hausse inquiète les professionnels de la téléphonie mobile.

"Celle-ci représente une augmentation de 22% du prix initial des smartphones", alarme Omar El Boury, un expert télécom représentant un groupement spontané de distributeurs de téléphones mobiles au Maroc.

Notre interlocuteur nous explique qu’une telle augmentation aura “des conséquences désastreuses non seulement sur le business des distributeurs locaux mais aussi sur le pouvoir d’achat des Marocains qui se tourneront naturellement vers le marché de l’informel pour éviter de payer la différence de prix”.

"Faute de consensus"

Au sein de la commission des Finances de la Première Chambre, les représentants de la majorité avaient proposé de maintenir la TVA à 2,5% pour les smartphones bas de gamme, et de taxer les smartphones de luxe.

Dans le détail: appliquer un taux de 2,5% pour les produits dont la valeur est inférieure à 7.000 dirhams, et de 17,5% pour les produits dépassant 7.000 dirhams.

Faute de consensus, la hausse des droits d'importation avait été maintenue à 30% sur tous les téléphones.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

ALUMINIUM DU MAROC : INDICATEURS TRIMESTRIELS T4 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.