Google lance Bard, futur concurrent de ChatGPT

Google a lancé mardi 21 mars en accès libre son robot conversationnel Bard, concurrent de ChatGPT, dans l'objectif assumé d'améliorer la qualité de ses réponses grâce à l'augmentation des échanges avec des utilisateurs. Il n'est toutefois, toujours pas disponible au Maroc.

Google lance Bard, futur concurrent de ChatGPT

Le 22 mars 2023 à 11h13

Modifié 22 mars 2023 à 12h13

Google a lancé mardi 21 mars en accès libre son robot conversationnel Bard, concurrent de ChatGPT, dans l'objectif assumé d'améliorer la qualité de ses réponses grâce à l'augmentation des échanges avec des utilisateurs. Il n'est toutefois, toujours pas disponible au Maroc.

La filiale du groupe Alphabet avait annoncé en catastrophe, début février, la création de Bard, débordée par l'arrivée en novembre de ChatGPT, développé par la start-up OpenAI en collaboration avec Microsoft.

Son utilisation avait été initialement limitée à des "testeurs de confiance", avant l'ouverture, mardi 21 mars, au grand public. Le nombre de connexions a cependant été restreint et une liste d'attente établie pour gérer la demande.

L'accès n'est possible, pour l'instant, que depuis les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

L'interface est un site internet, distincte du moteur de recherche de Google, avec un espace dans lequel l'utilisateur peut taper une question.

"Nous avons beaucoup appris en testant Bard et la prochaine étape majeure de son amélioration est de recevoir des retours de plus de gens", ont écrit les vice-présidents de Google Sissie Hsiao et Eli Collins dans un message publié sur un site du groupe.

"Plus il y a de personnes qui l'utilisent, meilleurs sont les grands modèles de langage (LLM, programme capable de générer des réponses à des questions formulées en langage courant) pour prédire les réponses susceptibles d'être utiles", ont expliqué les deux responsables.

En étant nourri de données et de conversations écrites, l'algorithme de LLM peut déterminer avec plus de précision la réponse pertinente à une question.

Bard s'appuie sur LaMDA, un modèle de langage conçu par Google pour générer des robots de conversation (chatbots), dont le groupe de Mountain View (Californie) avait dévoilé la première version en 2021.

Les deux dirigeants de Google reconnaissent que les LLM "ne sont pas sans défaut", et peuvent "proposer, de façon assurée, des informations inexactes, trompeuses ou fausses".

Google indique avoir mis en place des "garde-fous" pour contenir les possibilités de réponses inexactes ou inadaptées, notamment la limitation de la longueur des échanges dans un dialogue entre Bard et un utilisateur.

Depuis la mise en ligne de ChatGPT, plusieurs internautes ont cherché à pousser le chatbot dans ses retranchements et généré des réponses saugrenues, voire inquiétantes.

Dans un entretien au New York Times, Sissie Hsiao et Eli Collins ont indiqué que Google n'avait pas encore déterminé de modèle économique et de stratégie de monétisation pour Bard.

(Avec AFP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

ALUMINIUM DU MAROC : COMMUNIQUE DE PRESSE POST AGO 2024 06 25

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.