Partenariat Maroc-UE : où iront les aides de 5,5 milliards de dirhams ?

Afin d’appuyer les grands chantiers de réforme du Maroc, Olivér Várhelyi, commissaire européen chargé du voisinage et de l’élargissement, et Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, ont signé ce 2 mars à Rabat plusieurs programmes de coopération d’un montant total de 500 millions d’euros. Le détail de la ventilation d'un don européen qui s'inscrit dans le partenariat Maroc-Union européenne.

Ph. Médias24

Partenariat Maroc-UE : où iront les aides de 5,5 milliards de dirhams ?

Le 2 mars 2023 à 13h46

Modifié 2 mars 2023 à 16h04

Afin d’appuyer les grands chantiers de réforme du Maroc, Olivér Várhelyi, commissaire européen chargé du voisinage et de l’élargissement, et Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, ont signé ce 2 mars à Rabat plusieurs programmes de coopération d’un montant total de 500 millions d’euros. Le détail de la ventilation d'un don européen qui s'inscrit dans le partenariat Maroc-Union européenne.

Lors de la signature des accords de financement, le commissaire européen chargé du voisinage et de l’élargissement, Olivér Várhelyi, a présenté le contenu des cinq programmes concernés, à savoir la protection sociale, la transition verte, l’administration publique, l’accès au financement et l’emploi des jeunes.

1,43 MMDH pour généraliser la protection sociale

En premier lieu, l’Union européenne (UE) financera le programme Karama dont la vocation est de réformer le système de protection sociale, l’une des priorités majeures du gouvernement marocain.

D’un montant de 1,43 milliard de dirhams (130 millions d’euros), ce programme soutiendra des actions spécifiques visant à garantir un accès équitable à la couverture sanitaire universelle, aux allocations familiales, à l’assurance chômage et aux pensions de la population marocaine.

Dans le même temps, le programme renforcera l’assistance sociale et les droits des personnes vulnérables, y compris les migrants, en leur assurant protection et soins.

1,26 MMDH pour soutenir la transition verte

Dans le cadre des engagements du Partenariat vert Maroc-UE, le programme "Terre verte" vise à soutenir les aspects verts, inclusifs et innovants de deux stratégies nationales ayant trait à l'agriculture avec "Génération verte" et à la foresterie avec "Forêts du Maroc", ainsi que l’amélioration de l’emploi décent, de l’entrepreneuriat 'vert' et de la couverture sociale des travailleurs en zone rurale.

D’un montant de 1.26 milliard de dirhams (115 millions d’euros), ce programme, qui sera mis en œuvre dans les quatre régions agro-forestières de Tétouan-Tanger-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et de l’Oriental, incluera la contribution de 15 millions d’euros, déjà versée au Maroc au titre de la facilité en faveur de l’alimentation et la résilience 2022.

550 MDH pour réformer l’administration publique

Ce programme renforcera l’accès des citoyens et des entreprises aux services publics, en simplifiant et en numérisant les procédures administratives, en renforçant la transparence et le suivi de la qualité de la prestation des services publics.

Doté de 550 millions de dirhams (50 millions d’euros), il contribuera également à décentraliser les services administratifs, en rapprochant l’administration des citoyens et des entreprises. Enfin, il soutiendra le développement de services d’administration en ligne (e-administration).

1,67 MMDH pour mieux gérer les migrations

Conformément à la Stratégie nationale d’immigration et d’asile (SNIA), ce programme global de 1.67 milliard de dirhams (152 millions d’euros) destiné aux phénomènes migratoires servira à renforcer la gestion des frontières du Maroc, ainsi que l’intégration des migrants et des réfugiés,

Tout en respectant les normes internationales en matière de droits de l’Homme, il soutiendra des actions dans les domaines de la lutte contre les réseaux de passeurs et la protection des réfugiés et des migrants, ainsi que du retour volontaire et la réintégration des migrants dans leur pays d’origine.

561 MDH pour renforcer l’inclusion financière

La Stratégie nationale marocaine pour l’inclusion financière vise à accroître l’accès au financement pour les TPME et les start-up. Elle cible en particulier les populations vulnérables telles que les jeunes, les femmes et les personnes qui vivent dans les zones rurales.

Doté de 561 millions de dirhams (51 millions d’euros), ce programme viendra soutenir cette stratégie.

 

Les programmes qui seront bientôt financés par l’UE à hauteur de 1,4 MMDH

Adoptés en 2022, des programmes supplémentaires seront signés dans les prochains mois avec le Maroc, pour un montant supplémentaire global de 1.4 milliard de dirhams (126 millions d’euros).

550 MDH (50 millions d’euros) pour le programme Energie verte qui stimulera l’écologisation de l’économie et de son secteur énergétique, en appuyant l’achèvement des réformes réglementaires.

En renforçant l’intégration avec le marché européen de l’électricité et en améliorant la gouvernance du marché de l’électricité, conformément aux engagements pris dans le cadre du partenariat vert Maroc-UE, ce programme permettra d’obtenir un marché de l’électricité plus ouvert et plus flexible, pour parvenir à terme à encourager l’autoproduction.

506 millions de dirhams (46 millions d’euros) destinés à un programme portant sur l’enseignement supérieur, en appui au Plan marocain d'accélération de la transformation de l'écosystème d'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (Pacte ESRI).

Ce programme offrira des opportunités aux étudiants, diplômés, chercheurs et enseignants. Par ailleurs, il vise à renforcer le rôle des universités marocaines dans le développement socio-économique des territoires, en relevant le défi de la compétitivité structurelle, afin d’intégrer les entreprises marocaines dans les chaînes de valeur mondiales.

110 millions de dirhams (10 millions d’euros) pour appuyer les industries culturelles et créatives au Maroc et la création d’emplois pour les jeunes dans ce secteur. Une partie de ce programme sera également consacrée à la protection du patrimoine juif marocain.

110 millions de dirhams (10 millions d’euros) dédiés à la justice, en appui à la réforme menée par le Maroc et inscrite dans la Charte de la réforme de la justice (2013).

L’objectif sera de renforcer l’état de droit en renforçant l’indépendance des institutions judiciaires, de favoriser leur efficacité et de développer l’accès des citoyens en améliorant la qualité des procédures judiciaires.

Dans le cadre du Plan économique et d’investissement pour le sud de la Méditerranée, doté d’une subvention de l’UE s’élevant à 440 millions de dirhams (40 millions d’euros), le Maroc bénéficiera du projet de connectivité numérique transméditerranéenne "MEDUSA".

Ce système de câbles sous-marins, avec 16 points d’atterrissage interconnectant quatre pays d’Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie et Égypte) avec cinq pays européens (Portugal, Espagne, France, Italie et Chypre), devrait être opérationnel d’ici 2026.

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Managem: AVIS DE RÉUNION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.