Bourse : l’impact de la révision du MSI20 sera minime (expert)

Rédaction Medias24 | Le 11/10/2022 à 15:41
L’indice boursier MSI20 vient d’être mis à jour. Voici sa nouvelle composition, ainsi que le commentaire d’un expert du marché par rapport à l’impact de cette révision.

L’indice Morocco Stock Index 20 (MSI20), qui regroupe les vingt premières valeurs en termes de capitalisation flottante et de liquidité, a été mis à jour par la Bourse de Casablanca.

Mis en place par les équipes de la Bourse de Casablanca en décembre 2020, cet indice est venu répondre aux attentes des investisseurs intéressés par des valeurs liquides. MSI20 a d’ailleurs remplacé le MADEX en avril 2021 pour devenir l’indice de référence de la cote.

La révision de la composition du MSI20 se fait chaque année. Cette année, quatre valeurs ont quitté cet indice. Il s’agit de HPS, Microdata, SMI et Taqa Morocco. Elles ont cédé leur place à Alliances, Aradei Capital, BMCI et TGCC.

Ainsi, à partir du 13 octobre 2022, la nouvelle composition de l'indice MSI20 sera comme suit :

Alliances, Aradei Capital, AtlantaSanad, Attijariwafa bank, Bank of Africa, BCP, BMCI, Ciments du Maroc, Cosumar, Disway, Douja Prom Addoha, Itissalat Al-Maghrib, Label Vie, LafargeHolcim Maroc, Managem, Mutandis, Snep, Sodep Marsa Maroc, Sonasid, TGCC.

A noter que, selon la Fiche Indice élaborée par la bourse, le MSI20, indice de prix pondéré par la capitalisation boursière flottante, arrive à capter 83% de la capitalisation de la cote casablancaise et plus de 87% du volume transactionnel global.

La révision annuelle du MSI20 prend en compte la méthodologie initiale, mise en place pour sélectionner les vingt valeurs composant l’indice. D’après la même source, sur un univers initial des quarante plus grandes capitalisations flottantes, les valeurs les plus liquides sont retenues sur la base du volume sur le marché central et la fréquence de cotation.

Ces deux derniers indicateurs sont notés, et la somme des deux scores est centrée-réduite afin d’homogénéiser les données.

Enfin, les vingt valeurs les plus liquides sont sélectionnées en appliquant un plafonnement dynamique de 20%, 15% et 10% en harmonie avec les règles prudentielles imposées aux OPCVM. De plus, la somme des valeurs dépassant le seuil de 10% est plafonnée à 45% de la capitalisation flottante de l’échantillon.

A noter que le MSI20 a perdu 12% depuis 2022, en raison du manque de visibilité qui plane sur la sphère nationale et internationale depuis quelques mois.

L’impact de la révision de l’indice est minime

L’impact de la nouvelle mise à jour de l’indice MSI20 sur les valeurs et les portefeuilles des investisseurs est « minime », d’après un membre du directoire d’une société de bourse de la place. "Actuellement, les investisseurs, notamment les OPCVM, ne suivent pas beaucoup l’indice MSI20. Cet indice reste nouveau. Il est peu benchmarké pour le moment. C’est plutôt le MASI et CFG25 et d’autres indices qui sont mis en avant. Du coup, vu que cet indice n’est pas beaucoup intégré au niveau des OPCVM, l’impact de sa révision n’est pas très important."

De plus, le MSI20 n’est pas vraiment suivi par les investisseurs internationaux, d’après notre interlocuteur. "Ce n’est pas un indice international. Il n’est pas suivi par les investisseurs étrangers qui peuvent ajuster leurs portefeuilles sur la base de cet indice. Les investisseurs étrangers suivent plus les indices internationaux comme le MSCI Frontier Market et FTSE CSE Morocco 15 Index, etc."

Par ailleurs, la sortie de quelques valeurs de cet indice ne veut pas forcément dire qu’elles ont perdu en termes de liquidité. "La révision ne prend pas compte que de la liquidité des titres. J’estime que ces valeurs qui ont quitté l’indice ont atteint un certain seuil de valorisation assez élevé, avec un potentiel de hausse qui est suffisamment consommé en comparaison avec les nouvelles valeurs intégrées qui, elles, gardent un potentiel de hausse", souligne-t-il.

lire aussi
  • | Le 29/11/2022 à 15:04

    IAM : une légère amélioration des revenus et de la profitabilité attendue en 2023

    Le cours de bourse de Maroc Telecom chute de plus de 25% en YTD. Le contexte global du marché et les différentes amendes de l’ANRT font craindre une baisse du rendement. Les fondamentaux sont pourtant bons. Une légère amélioration des revenus et des bénéfices est attendue l’an prochain, portée par les filiales internationales.
  • | Le 25/11/2022 à 15:07

    BKGR recommande de souscrire à l'IPO d'Akdital et valorise le titre à 340 dirhams

    Premier entrant en bourse sur le secteur de la santé, Akdital représente une opportunité de diversification du portefeuille des investisseurs. Son maillage territorial et la faible offre médicale à l'échelle nationale offrent un bon potentiel de croissance.
  • | Le 17/11/2022 à 16:58

    La prime de risque actions d'AGR progresse de 50 points de base à 8%

    En retenant la méthode de calcul de la prime de risque par sondage, la société de recherche note une hausse de la prime de risque actions de 50 points de base à 8% par rapport à l'édition du mois de mai 2022. Cette méthode vise à déterminer la rentabilité annuelle exigée par les investisseurs en bourse, et ce, sur un placement supérieur à 5 ans.
  • | Le 16/11/2022 à 16:08

    Taqa Morocco : BKGR recommande d’accumuler le titre dans les portefeuilles

    Cette année, la hausse des cours du charbon et les bonnes performances industrielles vont fortement faire progresser les revenus et la profitabilité. Le groupe, en cette période de crise, fait figure de refuge pour les investisseurs, avec une visibilité sur ses cash flows et un rendement attendu de 3,7% cette année, d’après les projections de la société de recherche BKGR.
  • | Le 14/11/2022 à 16:00

    LafargeHolcim Maroc : M.S.IN s’attend à un TCAM des bénéfices de 6,5% sur la période 2022-2026

    Le groupe devrait connaître une baisse de près de 19% de son résultat net cette année du fait de la baisse de la demande et de la hausse des intrants. Mais, dès l’année prochaine, le RNPG et le dividende devraient progresser. Les bénéfices devraient atteindre 2.101 MDH en 2026, après une croissance annuelle moyenne de 6,5%.
  • | Le 13/11/2022 à 16:10

    CIH Bank : les hausses de fonds propres devraient booster la dynamique de croissance

    La croissance était au rendez-vous au premier semestre 2022 pour CIH Bank, mais elle a ralenti par rapport aux années précédentes, notamment en termes de collecte. Les deux augmentations de capital devraient aider à renforcer les ratios de solvabilité et la dynamique de crédits. Le coût du risque devrait poursuivre sa baisse. Alpha Mena et BKGR recommandent d’accumuler le titre.