HPS affiche une croissance durable et devrait améliorer sa rentabilité cette année

| Le 13/9/2022 à 13:53
Le groupe affiche des indicateurs au vert au premier semestre, notamment avec la forte progression de son activité ‘Paiement’, son cœur de métier. Les chiffres sont en ligne avec les projections, et la dynamique devrait se poursuivre au deuxième semestre. La profitabilité devrait augmenter sensiblement du fait de la croissance soutenue de l'activité ‘Paiement’, génératrice de marge. Le titre demeure un bon point d’entrée pour les investisseurs au cours actuel.

Au premier semestre 2022, le groupe HPS a montré des indicateurs dans le vert. Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 18% à 480 MDH, poussé notamment par la forte progression de l’activité ‘Paiement’, en hausse de 35,7%. “L’activité a bénéficié de l’accélération du rythme de déploiement de ses projets et de la poursuite de la migration des clients HPS vers la version 3.5 de PowerCARD”, explique le groupe. Elle compense notamment le léger retrait des activités de ‘Testing’ (-5,4%) du fait du décalage dans le déploiement des projets.

Contacté à ce sujet, un professionnel de la place nous explique que cette amélioration des indicateurs financiers n’est pas une surprise. Le groupe devrait même performer davantage au second semestre et afficher une hausse de sa profitabilité et de ses marges.

Une activité en croissance et des perspectives positives

Durant les six premiers mois de l’année, les réalisations sont globalement en ligne avec les attentes. “Nous tablons sur un chiffre d’affaires global en 2022 de l’ordre de 968 MDH. Si l’on annualise les 480 MDH réalisés au S1, on comprend qu’ils sont dans les clous. De plus, le S2 est généralement meilleur que le S1, donc nous pouvons dire que les réalisations sont légèrement meilleures que ce qui était attendu”, indique notre source.

L’activité de paiement a fortement progressé, et elle continuera d’être le grand relais de croissance du groupe. À fin juin, elle comptait pour 83% des revenus du groupe. “Il est clair que c’est leur cœur de métier. Nous tablions sur du 25-26% de croissance sur la période concernant cette activité”, confie notre interlocuteur. Le groupe a affiché une croissance de 29,5% en pro forma, ce qui démontre une croissance organique très forte sur cette activité. La consolidation des nouvelles filiales IPRC et ICPS a d’autant plus renforcé cette croissance. “L’industrie du paiement est en très forte croissance et continuera de l’être dans les années à venir, donc les perspectives de croissance du groupe sont certaines”,  explique-t-il.

Le groupe a également eu recours à la croissance externe pour se développer, comme cela a été le cas avec les récentes filiales IPRC et ICPS. D’autres opérations de ce type dans le futur pourraient renforcer la croissance du groupe.

Du point de vue de la rentabilité, le groupe n’a pas encore communiqué sur son résultat net à fin juin, mais ce dernier devrait continuer de se bonifier, notamment grâce à une amélioration constante des marges, qui découle de deux facteurs principaux.

Une amélioration durable de la profitabilité est attendue

Premièrement, la croissance du groupe fait qu’il est apte à réaliser des économies d’échelle importantes, et donc à poursuivre l’amélioration de ses marges. Mais la bonne tenue anticipée de la profitabilité de HPS provient principalement de son activité Paiement. “Cette activité est celle qui affiche le plus de croissance, notamment sous le format licences. Il s’avère que c’est l’activité du groupe qui dégage le plus de marge. Donc plus cette activité prend de l’ampleur, plus les marges du groupe s’amélioreront”, décrit notre interlocuteur.

D’ailleurs, selon la dernière note de CFG Bank concernant la valeur HPS, cette dernière devrait connaître une amélioration constante de sa marge nette sur la période 2021-2025 pour atteindre 15,4%. Cette année, une marge nette de 12,6% est attendue selon les projections de la société de recherche. Un RNPG de 122 MDH est attendu cette année, en hausse de 23% par rapport à 2021.

Malgré cette bonne dynamique opérationnelle, en bourse, le groupe affiche un recul de 10% en YTD à 6.100 dirhams le titre. Une performance injustifiée selon notre interlocuteur.

L’action HPS est encore un bon point d’entrée

Le titre baisse au rythme du marché depuis le début de l’année. Le MASI perd en effet 9% sur la période. Cette baisse n’a rien de fondamental selon notre interlocuteur. “Cette année, les résultats et les marges devraient être excellents. L’activité croît et continuera de progresser, le potentiel est là. Au niveau actuel, le titre est toujours un excellent point d’entrée”, explique notre source. À ce titre, la dernière note de CFG Bank fixait un cours cible à 8.727 dirhams, soit un potentiel de croissance de 43%. “D’ailleurs, si l’activité de paiement enregistre une croissance organique de près de 30%, cela démontre le potentiel dont dispose la valeur en termes de croissance”, poursuit-il.

Source : medias24.com

Malgré une baisse de 10% depuis janvier, notre interlocuteur souligne le fait qu’il y a un mois, le titre baissait de 15% à 17% depuis le début de l’année. “L’annonce des résultats au 30 juin a engendré un léger rallye de la valeur”, précise-t-il.

Mais ce dernier a été freiné par les craintes liées au contrôle fiscal auquel le groupe est soumis. “La mission est toujours en cours et, par conséquent, l’étendue et l’impact potentiels de ce contrôle demeurent indéfinis”, expliquait HPS à ce sujet dans ses résultats du second trimestre. “Gardons en tête que cela n’est pas une cause fondamentale. Un contrôle fiscal n’a rien à voir avec les performances et l’activité de la société. Cette dernière dispose d’indicateurs commerciaux au vert, et cette fin de rallye n’est absolument pas justifiée. Après la présentation des indicateurs de profitabilité à fin juin, il est possible que la valeur reprenne son rallye”, conclut notre source.

lire aussi
  • | Le 22/9/2022 à 14:59

    Label’Vie : de bonnes perspectives en 2022 et des bénéfices en hausse liés à l’OPCI

    Selon la société de recherche BKGR, le distributeur devrait afficher un TCAM de 7,6% sur la période 2022-2031. Et ce, grâce à l’expansion de son réseau et au changement progressif des modes de consommation des Marocains vers la distribution moderne. L’OPCI Terramis et la plus-value constatée cette année amélioreront le résultat net, anticipé en progression de 15,9% à 472 MDH.
  • | Le 21/9/2022 à 15:44

    Matériel informatique : Disway se démarque en bourse, mais ralentie par le marché

    La valeur se démarque des autres valeurs du secteur “matériels, logiciels et services informatiques” en bourse. En revanche, elle fait face à des conditions plus compliquées de marché avec une demande en retrait sur le retail. 
  • | Le 20/9/2022 à 15:50

    Taqa Morocco : un bénéfice en hausse de 36% au S1 et de belles perspectives pour le reste de 2022

    Le groupe a pu bénéficier de la hausse des cours du charbon durant les six premiers mois de 2022. Le taux de disponibilité, en progression, a également contribué aux bonnes performances. 
  • | Le 19/9/2022 à 15:56

    Sonasid : les résultats supérieurs aux attentes à fin juin, les volumes devraient baisser cette année

    Le groupe a bénéficié d’un bon effet prix au premier semestre, qui a poussé à la hausse les revenus et les bénéfices. En revanche, les volumes de ventes devraient baisser cette année en raison de la mauvaise conjoncture immobilière.
  • | Le 16/9/2022 à 8:28

    L’AMMC vise la note d’information relative à l’OPR obligatoire portant sur les actions Lydec

    L’offre portera sur un montant maximum de 33,3 MDH, soit l’ensemble des actions non détenues par les initiateurs. Elle s’étendra sur la période allant du 23 septembre au 6 octobre 2022.
  • | Le 14/9/2022 à 11:57

    Wall Street chute, affolée par l’obstination de l’inflation

    La Bourse de New York a terminé en forte baisse mardi, sur un marché catastrophé par un indicateur d’inflation américain plus élevé que prévu. Douchant l’optimisme des derniers jours, il laisse présager un resserrement monétaire encore plus brutal que prévu.