Bourse : les investisseurs institutionnels continuent de dominer le marché au 1er trimestre 2022

| Le 30/6/2022 à 19:16
Le rapport du « Profil des investisseurs en bourse » de l’AMMC, au titre du 1er trimestre 2022, montre que les investisseurs institutionnels continuent de dominer le marché boursier. Voici les principales tendances qui se dégagent du rapport.

Le premier trimestre de l’année 2022, qui a connu le début du renversement de la tendance haussière de la bourse de Casablanca, a été marqué par la domination des investisseurs institutionnels.

D’après le rapport « Profil des investisseurs en bourse » de l’Autorité marocaine du marché des capitaux, publié au titre du premier trimestre 20222, les OPCVM concentrent 42% du volume sur le marché central, en progression de 14 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent et les personnes morales marocaines représentent 27% du volume, en progression de 4 points de pourcentage par rapport au T1- 2021.

Les personnes physiques marocaines sont intervenues pour 20% du volume du trimestre enregistrant une progression de 10 points de pourcentage par rapport au trimestre précèdent.

A rappeler que le 1er trimestre de l’année a été marqué par le début de la tendance baissière, -qui s’est confirmée par la suite- causée par le manque de visibilité qui plane sur le marché à cause des conséquences du déclenchement de la guerre en Ukraine et le risque inflationniste.

En effet, la cote casablancaise a enregistré des reculs respectifs du MASI de -5,85% en février et de -1,94% en mars, pour clôturer le premier trimestre 2021 à 12.818,11 points, soit -4,04% par rapport à fin décembre 2021. Le Morocco Stock Index 20 (MSI20), indice regroupant les 20 valeurs les plus liquides, s’est replié de -4,47% à 1.037,15 points.

En revanche, en glissement annuel, les deux indices enregistrent une performance positive de +11,62% pour la MASI et de +10,84% pour le MSI20.

Ces évolutions ont été accompagnées d’un volume trimestriel global des échanges sur les marchés central et de blocs de 10,2 milliards de dirhams au premier trimestre 2022, contre 9 MMDH à la même période en 2021, affichant une hausse de 13,3%.

Par marché, les échanges sur le compartiment central totalisent un montant de 9,5 milliards de dirhams, soit 93% du volume global tandis que les transactions de gré à gré représentent 7% du volume global, soit 0,7 MMDH.

Les OPCVM acheteurs au 1er trimestre 2022

Les Personnes morales marocaines (PMM) ont drainé un volume d’achat de 2,1 MMDH au 1ème trimestre 2022, en progression de 21% en comparaison avec la même période en 2021, et un volume de vente de 2,9 MMDH, affichant ainsi une position nette vendeuse.

De leur côté, les OPCVM ont dégagé une position nette acheteuse au 1er trimestre. Ils ont réalisé un volume d’achat de 4,7 MMDH, en hausse de 46,4% en comparaison avec le T1 2021, et un volume de vente de 3,2 MMDH.

Joint par LeBoursier, un analyste de la place souligne que « le premier trimestre a connu une tendance mitigée. On a commencé l’année sur une tendance globale haussière grâce à une forte position acheteuse et de belles perspectives d’évolution pour le marché. Mais vers la fin du mois de février le marché a commencé à baisser suite au déclenchement d’une tendance vendeuse générée par un manque de confiance suite au commencement de la guerre en Ukraine ».

« A cause de ces éléments, on n’a pas vraiment une tendance globale pour le premier trimestre. Par ailleurs, on voit bien que les investisseurs marocains sont restés présent, spécialement les institutionnels. Ils ont donc continué à dominer le marché », ajoute-t-il.

Les Personnes physiques marocaines (PPM), elles, ont enregistré un volume d’achat de 1,9 MMDH, en augmentation de 20,1% en comparaison avec le 1er trimestre de l’année 2021, et un volume de vente de 1,8 MMDH, dégageant ainsi une position nette acheteuse.

En ce qui concerne les Personnes morales étrangères (PME), elles ont dégagé un volume d’achat de 484 MDH, en hausse de 10,9%, et un volume de vente de 695 MDH, affichant une position nette vendeuse.

« En face, les investisseurs étrangers ont reculé. Ils réagissent toujours de la sorte en période de chaos et de manque de visibilité. Ils restent quand même présent, mais pas beaucoup actif », commente-t-il.

lire aussi
  • | Le 13/7/2022 à 12:37

    Marsa Maroc : Alpha Mena conserve sa recommandation de vendre le titre

    La valeur affiche une bonne résilience tant d’un point de vue de la profitabilité que du dynamisme d’activité. Mais la hausse des prix des transports et des carburants va peser sur les activités d’import-export du pays. Les chaînes logistiques étant perturbées, les marges opérationnelles du groupe devraient en pâtir. Le titre demeure également cher et traite à 24,4x ses bénéfices contre 16,3x pour ses semblables.
  • | Le 12/7/2022 à 15:45

    Le portefeuille de BKGR surperforme le marché en YTD, mais demeure dans le rouge

    La société de recherche a rappelé l’état des lieux maussade dans lequel se trouve le pays d’un point de vue macroéconomique, mais note qu’un retour à la normale est attendu l’an prochain. Le marché boursier en est affecté, ainsi que son portefeuille qui recule de 5% en YTD. Les performances sont majoritairement assurées par des valeurs défensives.
  • | Le 7/7/2022 à 16:53

    Le marché des capitaux est faiblement utilisé au Maroc

    Bendaoud Tali, Head of Strategy à la Bourse de Casablanca, a fait le point sur l’évolution du marché des capitaux au Maroc, lors d’une conférence tenue ce jeudi 7 juillet, tout en soulignant que le marché reste faiblement utilisé. Khalil Mengad, directeur général d’Immorente Invest, livre ses conseils pour réussir une IPO.
  • | Le 7/7/2022 à 12:44

    Disty Technologies : IPO, accompagnement, potentiel en bourse, les analyses d’Idriss Berrada

    La bourse de Casablanca accueillera dès le 20 juillet, lors de sa première cotation, l’importateur et distributeur de matériel informatique Disty Technologies. L’autorité marocaine du marché des capitaux a visé l’introduction en bourse de l’entreprise le 27 juin dernier. La première de l’année 2022.
  • | Le 6/7/2022 à 16:46

    Maroc Telecom : le cours actuel représente un point d’entrée intéressant

    Le cours de l’opérateur baisse de plus de 16% en YTD. Malgré un contexte règlementaire et concurrentiel compliqué, cette baisse n’est pas imputable aux fondamentaux du groupe, mais davantage à la tendance du marché.
  • | Le 6/7/2022 à 16:22

    Bourse : voici comment les investisseurs doivent se comporter en cette période de manque de visibilité

    Investir avec vigilance, miser sur les secteurs défensifs, profiter des opportunités qui se présentent sur le marché… sont les recommandations d’un analyste de la place aux investisseurs en bourse, afin de bien vivre cette période de baisse du marché et d'absence de visibilité.