Salafin : l’inflation et la baisse du marché automobile devraient impacter l’activité 2022

M.Ett | Le 31/5/2022 à 16:54
Les indicateurs d’activité de Salafin au titre du 1er trimestre 2022 s’affichent en recul à cause de la baisse du marché automobile. L’activité devrait être impactée davantage au cours de 2022 à cause notamment de l’inflation qui devrait impacter la distribution des crédits, d’après un analyste de la place.

Salafin a dévoilé ses indicateurs d’activité au titre du premier trimestre 2022. Ceux-ci ressortent globalement en légère baisse.

Le produit net bancaire a reculé d’à peu près 4% pour descendre à 94 MDH. C’est le segment des prêts automobiles qui a le plus baissé à cause du marché automobile des véhicules neufs qui continue à pâtir du manque de stocks de voitures disponibles.

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place anticipe une poursuite de la baisse du marché automobile, ce qui devrait impacter la distribution des prêts automobiles.

« Salafin est impactée par la situation du marché automobile au Maroc qui souffre du problème d’approvisionnement. Bien évidemment, ce contexte impacte tout le secteur. De plus, le segment automobile a un grand poids sur le chiffre d’affaires des sociétés de financement. Du coup, il serait difficile de compenser la baisse de l’activité sur les autres segments ».

En effet, les perspectives de reprise pour les opérateurs du marché automobile marocain sont toujours incertaines pour cette année. C’est ce qui ressort des derniers chiffres diffusés par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) qui dégagent une chute de 15,4% des ventes de véhicules neufs à fin avril 2022, en comparaison avec la même période en 2021, pour descendre à 12.513 unités.

S’ajoute à cela le risque inflationniste. « On est dans un contexte général marqué par l’inflation. Cette dernière est importée, elle n’est pas locale. Dans ce contexte, les crédits devraient connaitre une évolution négative. D’après les dernières statistiques de la banque centrale, les crédits ont augmenté de 2,3% à fin avril. Cette évolution est positive. Mais elle ne pourrait pas se poursuivre avec la hausse maintenant du niveau de l’inflation ».

« Cette situation devrait continuer impacter l’activité de Salafin en 2022 », anticipe-t-il.

Quelle évolution en bourse ?

Notre interlocuteur estime qu’il est « difficile d’anticiper l’évolution du titre Salafin à cause du contexte actuel ».

L’évolution du titre depuis le début de cette année jusqu’à la clôture de la séance de ce mardi 31 mai s’affiche à l’équilibre (+0,00%). A noter que le MASI a lâché 7,6% pendant la même période. Cela montre que le titre Salafin résiste un peu en bourse.

Evolution du cours de Salafin

Source : medias24.com

Les valeurs qui composent l’indice sectoriel coté « Société de financement & autres activités financières », dont Salafin fait partie, affichent des évolutions en baisse depuis le début de cette année, à l’exception de Maghrebail qui avance timidement de 3%.

Par ailleurs, la valeur Salafin est couverte par les analystes de CFG Bank. Ceux-ci recommandent de conserver le titre avec un cours cible de 809 DH. Le titre garde ainsi un potentiel de croissance de 18% en comparaison avec un cours de 680 DH, observé à la clôture de la séance de ce mardi.

lire aussi
  • | Le 2/8/2022 à 14:04

    Attijariwafa Bank : MSIN recommande de conserver le titre et anticipe +7% en bourse

    L'année 2022 est empreinte d'incertitude, mais le groupe devrait afficher une amélioration de ses marges et de sa profitabilité cette année. Durant la période 2022-2027, le PNB devrait croitre à un rythme annuel moyen de 3,9%. Le dividende est attendu stable cette année à 15 dirhams par action.
  • | Le 29/7/2022 à 17:38

    TotalEnergies. Le titre baisse en bourse, mais il garde un potentiel de hausse de 25%

    TotalEnergies Marketing Maroc baisse en bourse, malgré le fait que son activité profite de la flambée des cours du pétrole à l’échelle internationale. Le titre devrait atteindre un cours de 2.001 dirhams d’après BKGR, qui recommande aux investisseurs de l’accumuler dans les portefeuilles.
  • | Le 27/7/2022 à 16:13

    Maroc Telecom baisse légèrement en bourse après l’annonce de la nouvelle sanction

    Le titre Maroc Telecom recule légèrement en bourse à la suite de l’annonce de la nouvelle sanction infligée par l’ANRT. Malgré cette annonce, CFG Bank recommande aux investisseurs de conserver le titre dans les portefeuilles avec un cours objectif de 129 dirhams.
  • | Le 26/7/2022 à 15:43

    Pénalisée par un contexte global défavorable, Disty baisse en bourse

    Malgré les recommandations positives des sociétés de bourse et un potentiel de croissance considérable, Disty Technologies baisse en bourse. Contacté par LeBoursier, un analyste de la place estime que cette baisse est infondée. Analyse.
  • | Le 21/7/2022 à 15:11

    Bourse. Disty Technologies clôture son premier jour de cotation en baisse

    La très bonne allocation des investisseurs a limité l'appétit le premier jour de cotation sur le marché secondaire. Le contexte global assez morose et l'absence de nombreux opérateurs durant cette période estivale ont également influé sur la baisse de près de 10% du cours du nouvel arrivant, durant son premier jour de cotation.
  • | Le 19/7/2022 à 15:57

    Bourse : rentabilité, volumes de ventes, les incertitudes font reculer l’agroalimentaire

    L’inflation fait bénéficier les industriels de l’agroalimentaire d’un bon effet prix. Néanmoins, elle grève le portefeuille des ménages et impactera les volumes de ventes cette année. La rentabilité sera également mise sous pression du fait de la hausse des intrants. Les résultats semestriels permettront de déterminer si les acteurs du secteur ont mieux résisté que prévu.