χ

Eau potable à Casablanca : le raccordement entre les réservoirs de Médiouna et Bouskoura confié à SNTM

Une nouvelle tranche du projet de liaison hydraulique entre le nord et le sud de Casablanca est confiée à la Société nouvelle travaux Maroc (SNTM) par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable. Il s’agit de la conduite de raccordement entre le réservoir Mediouna et le réservoir Bouskoura sur 8 km.

Eau potable à Casablanca : le raccordement entre les réservoirs de Médiouna et Bouskoura confié à SNTM

Le 27 avril 2022 à 11h53

Modifié 27 avril 2022 à 14h19

Une nouvelle tranche du projet de liaison hydraulique entre le nord et le sud de Casablanca est confiée à la Société nouvelle travaux Maroc (SNTM) par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable. Il s’agit de la conduite de raccordement entre le réservoir Mediouna et le réservoir Bouskoura sur 8 km.

La situation hydrique au niveau du bassin de l’Oum Er Rbiaâ est très critique. Les réserves au niveau du barrage Al Massira et des autres barrages situés à l’amont de celui-ci sont très faibles, ce qui risque de compromettre l’approvisionnement en eau potable du Grand Casablanca et des autres villes et localités desservies à partir de ces mêmes ressources (Benguerir, Marrakech à partir de cet été, Safi, Youssoufia, Sidi Bennour, El Jadida, Settat, Berrechid…).

Pour pallier ce déficit hydrique, il a été décidé de réaliser un projet de transfert depuis la zone Nord vers la zone Sud de Casablanca, afin d’exploiter l’excédent d’eau disponible au niveau du barrage Sidi Mohammed Ben Abdellah (Rabat- Bouregreg) et ainsi, de réduire les prélèvements à partir du barrage de l’Oum Er Rbiaâ.

Le projet, en deux phases, est déjà entamé. La première phase consiste en la réalisation d’une conduite de raccordement entre le nord de la ville et le réservoir Mediouna côte 140 sur 7,2 km. Celle-ci a été finalisée avec une mise en service progressive depuis mars 2022.

La seconde phase, elle, consiste en :

– l’augmentation de la capacité de la station de pompage de 2,5 m3/s à 4 m3/s ;

– la conduite de raccordement entre le réservoir Mediouna et le réservoir Bouskoura.

C’est la SNTM qui se charge de la réalisation de ses conduites, entre l’ouvrage de comptage à Mediouna et le réservoir de Bouskoura. La conduite projetée aura une longueur totale de 7,8 km avec un diamètre 1.600 mm. Les travaux consistent en :

– le piquage de départ sur l’arrivée de la conduite d’interconnexion DN 2000 au niveau de l’ouvrage de comptage à Mediouna.

– une conduite en DN 1600 sur un linéaire d’environ 7,8 km reliant l’arrivée de la conduite d’interconnexion à l’entrée du réservoir de Bouskoura.

– le raccordement au réservoir de Bouskoura, sur sa conduite d’arrivée existante en DN 1200 juste en amont du comptage.

– Les ouvrages et équipements annexes (les ouvrages et équipements de régulation et de protection, traversées des voies principales par tranchée ou par fonçage, etc.).

Par ailleurs, une composante consistant à réaliser un transfert d’eau potable du réservoir Mediouna côte 140 au réservoir Merchich côte 240 est en cours de réalisation par la Lydec, moyennant une station de pompage de 1 m3/s et une conduite de 12,5 km en diamètre 1.000 mm

Comment Casablanca sécurise totalement son eau potable dès ce mois de mars

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Avis de convocation

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Khalid Zazou à la Fondation Universitaire Links. ‘ La réforme fiscale , bilan et perspectives ‘