χ

Chefchaouen : les opérations de secours se poursuivent pour sauver Rayan, tombé dans un puits

Les efforts s’accélèrent pour secourir Rayan, un enfant de 5 ans tombé dans un puits dans le village d’Ighrane, relevant de la commune de Tamorot.

Chefchaouen : les opérations de secours se poursuivent pour sauver Rayan, tombé dans un puits

Le 3 février 2022 à 11h24

Modifié 3 février 2022 à 18h22

Les efforts s’accélèrent pour secourir Rayan, un enfant de 5 ans tombé dans un puits dans le village d’Ighrane, relevant de la commune de Tamorot.

Cinq engins lourds sont mobilisés et des dizaines d’éléments de la protection civile, des autorités locales, des forces auxiliaires et de la Gendarmerie royale, sous la supervision des autorités provinciales, intensifient leurs efforts depuis mercredi matin, pour sauver l’enfant tombé dans un puits d’une profondeur de 32 mètres, rapporte la MAP, citant les autorités locales.

Les engins procèdent à un creusement parallèle au puits, précise la même source. Les travaux d’excavation ont atteint une profondeur de plus de 19 mètres.

Les efforts de sauvetage n’ont pas cessé depuis plus de 24 heures, avec l’espoir de sauver la vie de l’enfant, souligne encore la même source, faisant savoir que les autorités ont mobilisé tous les moyens nécessaires en acheminant jusqu’à l’enfant eau et oxygène via des tubes.

 

Un hélicoptère médicalisé de la gendarmerie royale est arrivé ce jeudi matin sur les lieux de l'incident.

À l'issue du Conseil de gouvernement tenue ce jeudi, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a précisé que Rayan était tombé dans un trou d'eau d'un diamètre d'environ 45 à 50 cm, et que la "délicate"'opération de sauvetage est suivie de près par le gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement a évoqué trois scénarios établis par la protection civile, sous la supervision des ministres de la Santé et de l'Intérieur, et du chef du gouvernement. Le premier est d'élargir le diamètre du trou. Mais vu la nature de la terre, nous y avons renoncé par peur d'un effondrement. Le second est de faire descendre l'un des membres de la protection civile dans le trou pour sauver l'enfant. Plusieurs tentatives ont été menées dans ce sens, mais elles ont été confrontées à des blocages. La troisième option est en cours actuellement : creuser autour du trou.

"Il n'est donc pas question de manque de moyens matériels. La protection civile et les autorités sont plutôt confrontées à deux problèmes majeurs sur place : la nature de la terre, qui peut s'effondrer, et la présence d'un très grand nombre de citoyens qui rendent difficile l'intervention des agents de sauvetage", a-t-il précisé.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Promopharm S.A: Situation provisoire au 30 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.