χ

Enseignants des AREF : premier pas dans la réforme du statut fondamental unifié

Si la Coordination nationale des enseignants "contractuels" est en faveur d’un nouveau statut fondamental unifié, ses revendications concernant la création d’un statut financier unifié n'ont pas abouti.

Enseignants des AREF : premier pas dans la réforme du statut fondamental unifié

Le 2 février 2022 à 19h16

Modifié 2 février 2022 à 19h16

Si la Coordination nationale des enseignants "contractuels" est en faveur d’un nouveau statut fondamental unifié, ses revendications concernant la création d’un statut financier unifié n'ont pas abouti.

La réunion qui s’est tenue lundi 31 janvier entre les représentants du ministre de l’Éducation nationale, les syndicats et les représentants des enseignants cadres des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF), n’a pas permis d’avancée majeure.

« Le ministère a insisté pour que l’on soit présents, mais en parallèle, il n’a pas répondu à nos revendications concernant le volet financier, et en particulier la création d’un statut financier unifié », a regretté un des membres de la Coordination nationale des enseignants contractuels, présent à la réunion et joint par Médias24.

Le rendez-vous de lundi s’inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue social, initié par le ministère de tutelle. L’objectif étant de trouver un terrain d’entente avec les enseignants contractuels. Mais les débats ont été dominés par la proposition du ministère. « Elle vise à rendre opérationnel le statut unifié qui doit englober l’ensemble des catégories du système éducatif dans un futur proche », précise notre source. Et de souligner : « Nous considérons cela comme une avancée malgré tout. Car lors des précédentes réunions, il n’y avait aucune proposition sur la table des négociations. »

Nouveau statut, nouvelles conditions

Le ministère de l’Éducation nationale a ainsi soumis aux syndicats et aux représentants de la Coordination nationale des enseignants contractuels, un projet de nouveau statut comprenant de nouvelles conditions d’accès au métier d’enseignant, mais aussi un changement au niveau de la promotion, des salaires, des retraites et des procédures disciplinaires. « Il s’appliquera de manière égale aux enseignants recrutés avant et après 2016″, souligne notre interlocuteur.

Quid des revendications des enseignants pour intégrer la fonction publique ? D’après nos informations, les représentants du ministère ont révélé que le statut actuel de la fonction publique est voué à disparaître dans quelques mois.

En attendant, la proposition du ministère de l’Éducation nationale est minutieusement étudiée par la Coordination nationale des enseignants contractuels. « Une fois que notre rapport sera prêt, certainement ce jeudi ou vendredi, nous nous réunirons pour en discuter et prendre une décision », nous indique un des membres de la coordination. « Soit nous poursuivrons les échanges, soit nous nous retirerons.  Un comité planchera sur le nouveau système de statut unifié dès la semaine prochaine. Notre rôle sera uniquement consultatif », a-t-il estimé.

Contactée par Médias24, une source du ministère de l’Éducation nationale affirme que « les discussions sont toujours en cours. D’autres réunions sont prévues dans les jours à venir. Elles sont d’ores et déjà programmées avec les syndicats. »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ALUMINIUM DU MAROC – COMPTES SOCIAUX & CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.