χ

Enseignement : les détails de l’accord ministère-syndicats

L'accord préliminaire conclu mardi 18 janvier entre le ministère de l'Éducation nationale et cinq syndicats, parmi les plus représentatifs de l'enseignement, contient des mesures à court et moyen terme. D'autres réunions sont prévues pour régler les dossiers restés en suspens.

Enseignement : les détails de l’accord ministère-syndicats

Le 19 janvier 2022 à 18h13

Modifié 20 janvier 2022 à 11h13

L'accord préliminaire conclu mardi 18 janvier entre le ministère de l'Éducation nationale et cinq syndicats, parmi les plus représentatifs de l'enseignement, contient des mesures à court et moyen terme. D'autres réunions sont prévues pour régler les dossiers restés en suspens.

Selon le procès-verbal signé par le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, et les secrétaires généraux des cinq syndicats, les mesures à court terme portent sur :

– la régularité et la continuité des réunions dans le cadre du dialogue sectoriel, et l’adoption d’une nouvelle méthodologie basée sur l’écoute et l’engagement mutuels ;

– le renforcement du partenariat entre le ministère et les cinq syndicats, à l’horizon de l’élaboration d’une charte sociale spécifique du secteur ;

– le règlement des dossiers revendicatifs prioritaires, à savoir :

>Cadres de l’administration éducative :

– les promotions 2015-2020 des diplômés du cycle d’administration éducative actuellement classés au 2e grade (échelle 10) passent au premier grade (échelle 11), en tant qu’administrateurs éducatifs à partir de l’année suivant l’obtention du diplôme ;

– les diplômés des années 2020-2022 passent au 1er grade (échelle 11) à partir du 1er septembre 2022 ;

– les admis aux examens passent au 1er grade (échelle 11), avec une ancienneté de 2 ans ;

– les cadres exerçant avec une ancienneté de 4 ans au minimum passent au grade équivalent à leur cadre d’origine à partir du 1er septembre 2016 ;

– l’examen sera réservé au corps enseignant ;

– l’activation du cycle de formation des cadres de soutien administratif, pédagogique et social.

>Conseillers en orientation et planification pédagogique :

– la promotion 2020-2022 passe au 1er grade (échelle 11) à partir du 1er septembre ;

– les admis à l’examen passent au 1er grade (échelle 11), avec ancienneté de 2 ans ;

– l’accélération de la cadence de promotion des conseillers actuellement classés au 2e grade (échelle 10), en leur accordant une ancienneté de 4 ans ;

– la révision des missions et du cycle professionnel des conseillers et inspecteurs, dans le cadre du projet de statut fondamental des fonctionnaires du ministère ;

– la révision des indemnités complémentaires ;

– l’ouverture du concours à tous les enseignants du primaire, secondaire et agrégés.

>Enseignants du primaire et du collégial chargés hors de leur cycle :

– une formation spéciale à distance pendant une année au profit des enseignants titulaires de licence et ayant exercé pendant 4 ans ;

– les admis au concours seront classés parmi les enseignants du secondaire qualifiant pour un grade équivalent à l’initial ;

– ils conservent leur situation administrative, avec 2 ans d’ancienneté pour la promotion dans leur grade ;

– la révision des matières du cycle d’enseignement secondaire qualifiant ;

– l’interdiction de charger les enseignants d’autres missions hors de leur cycle.

>Cadres d’enseignement titulaires de doctorats :

– la création d’un cadre d’enseignant-chercheur dans le cadre du statut fondamental des fonctionnaires du ministère ;

– ces cadres bénéficient du même parcours professionnel qu’un enseignant-assistant de l’enseignement supérieur.

>Cadres d’enseignement titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur :

– l’organisation d’un concours annuel dans la limite du besoin en matière de spécialités de l’enseignement secondaire. Le prochain concours sera organisé fin 2022 ;

– les admis seront classés au grade suivant.

>Assistants administratifs et techniques :

– l’intégration dans le statut fondamental des fonctionnaires du ministère ;

– l’harmonisation de leurs missions avec les autres cadres ayant les spécificités du secteur de l’Éducation nationale ;

– la possibilité d’intégration à leur demande.

Une réunion est prévue fin janvier 2022 pour discuter du dossier des enseignants non soumis au statut fondamental. Le reste des dossiers sera examiné au cours d’autres réunions à partir de février 2022.

Par ailleurs, l’accord comporte d’autres mesures à moyen terme, liées notamment à la préparation du projet de statut fondamental des fonctionnaires du ministère de l’Éducation nationale à l’horizon de juillet 2022. La première réunion est annoncée pour fin janvier 2022.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Indicateurs Financiers T1 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.