Prochain lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

Le ministère de la Santé nous confie que la campagne devrait être lancée prochainement, sans toutefois en préciser la date. Les professionnels de la santé, eux, appellent à un démarrage dans les plus brefs délais et à une participation massive de la population. Quel est l’intérêt de la vaccination contre la grippe, quelles sont les populations ciblées, et quel type et quelle quantité de vaccins seront mis sur le marché cette année ? Voici ce que l’on en sait.

Prochain lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

Le 16 novembre 2021 à 17h41

Modifié 16 novembre 2021 à 17h41

Le ministère de la Santé nous confie que la campagne devrait être lancée prochainement, sans toutefois en préciser la date. Les professionnels de la santé, eux, appellent à un démarrage dans les plus brefs délais et à une participation massive de la population. Quel est l’intérêt de la vaccination contre la grippe, quelles sont les populations ciblées, et quel type et quelle quantité de vaccins seront mis sur le marché cette année ? Voici ce que l’on en sait.

Comme chaque année depuis 2006, le ministère de la Santé s’apprête à lancer la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière.

Le nombre de cas de grippe saisonnière risque d’être plus élevé cette année

Des professionnels de la santé joints par Médias24 se disent étonnés de voir que la campagne n’a toujours pas commencé, sachant qu’elle avait débuté début novembre l’an passé.

« C’est la période. Elle doit normalement être lancée courant novembre, d’autant plus qu’on reçoit depuis le début du mois de nombreux cas de bronchiolite, qui touche en particulier les enfants et les personnes vulnérables. Ce n’est pas de bon augure », nous confie une source au sein de la Fédération nationale de santé.

« Cette année, la vaccination contre la grippe saisonnière est très importante, car nous risquons d’avoir un nombre de cas de grippe plus élevé que l’an passé« , prévient notre source.

« Contrairement à l’an passé où l’enseignement se faisait à distance, cette année la majorité des étudiants se rendent à l’école, ce qui augmente le risque de contamination. Même constat pour les employés et les fonctionnaires, qui ont pour la majorité repris le travail au bureau. Et le risque d’apparition d’une nouvelle vague au Maroc reste toujours présent, vu le ralentissement de la vaccination. Nous sommes généralement en décalage avec l’Europe, où une nouvelle vague est d’ores et déjà déclenchée. »

« La vaccination contre la grippe saisonnière permettra de désengorger les hôpitaux en réduisant le nombre de cas. Les symptômes de la grippe et du Covid-19 sont presque similaires, et dissocier entre les deux maladies peut s’avérer difficile dans certains cas. » En effet, le risque de co-circulation du virus grippal et du Sars-CoV-2 constitue un sérieux problème pour le système de santé, le diagnostic différentiel étant compliqué à établir.

Toujours d’après notre interlocuteur, cette campagne « devrait cibler en premier lieu les enfants, les personnes atteintes de pathologies chroniques, mais aussi la population âgée de plus de 60 ans ».

En effet, si la vaccination contre la grippe saisonnière est destinée généralement au personnel de santé, l’année dernière, le ministère de la Santé avait décidé d’élargir sa cible en vaccinant la population vulnérable ; à savoir les personnes âgées, les personnes présentant une pathologie chronique qui s’accompagne d’une diminution de l’immunité (telle que l’insuffisance rénale, le diabète, les maladies cardiaques et les affections pulmonaires), mais aussi les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.

Un membre au sein de Sanofi, contacté par Médias24, confirme cette recommandation. « L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la population à risque de complications graves liées à la grippe comme suit :

  • les femmes enceintes à n’importe quel stade de la grossesse ;
  • les enfants de 6 mois à 5 ans ;
  • les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • les personnes souffrant d’affections chroniques, maladies cardiovasculaires, diabète, hypertension artérielle ;
  • les agents de santé.

Les professionnels de la santé insistent enfin sur la nécessité du respect rigoureux des mesures barrières, d’hygiène et de distanciation physique, qui permettent de prévenir à la fois le Covid et la grippe.

Au sujet de la date de lancement de la campagne de vaccination, le ministère de la Santé nous confie qu’elle est en préparation et qu’elle devrait être lancée « prochainement », sans nous communiquer de date précise. « Aucune date n’a été fixée pour l’instant », déclare la même source.

En attendant la communication officielle des autorités sanitaires, voici ce que l’on sait sur la campagne de vaccination contre la grippe.

Type, quantité et prix du vaccin disponible

Le Dr Hamza Guedira, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, nous apprend que le vaccin contre la grippe « devrait a priori être disponible au niveau des pharmacies à partir de cette semaine« , ajoutant que « toute personne peut s’en procurer ».

« Nous encourageons les citoyens à le faire cette année. Ce sont les recommandations des grands académiciens et des scientifiques. »

Cette déclaration vient confirmer les propos de Sanofi Pasteur qui nous confiait, dès le jeudi 11 novembre, que « le vaccin anti-grippal serait disponible en pharmacie dans une semaine ».

Notre source à Sanofi a tenu à rappeler que « la grippe saisonnière se caractérisait par l’apparition soudaine des symptômes suivants : fièvre, toux, céphalées, douleurs musculaires et articulaires, malaise généralisé, maux de gorge et écoulements nasaux. Chaque année, cette maladie tue entre 290.000 et 650.000 vies dans les hémisphères Nord et Sud et représente une charge et un coût pour la société. L’OMS recommande la vaccination comme moyen de lutte le plus efficace contre la grippe ».

Sanofi Pasteur fabrique une moyenne de 200 millions de doses par an. Qu’en sera-t-il cette année au Maroc ?

Pour ce qui est du type de vaccin, « pour la deuxième année consécutive, Sanofi Pasteur mettra sur le marché marocain le vaccin antigrippal quadrivalent (Vaxigrip Tetra) qui permet notamment :

  • une protection élargie ;
  • une meilleure adéquation à l’évolution épidémiologique du fait de la co-circulation des deux lignées B, celles-ci pouvant co-circuler simultanément pendant la même saison et dans la même région ».

« Ce vaccin contient 4 souches de virus grippe, et permet de réduire les cas de grippe, ainsi que les décès et les hospitalisations. Ce sont des avantages substantiels en termes de santé publique. »

Concernant la quantité mise à disposition, « 300.000 doses seront destinées au marché privé, soit les grossistes répartiteurs et les pharmacies d’officine. Pour ce qui est du marché public, la société répondra à un appel d’offres annuel lancé par l’Institut pasteur du Maroc », poursuit notre interlocuteur.

Quid du prix ? « Le prix de vente public (PPV) est fixé à 125,30 DH », comme l’année dernière.

Rappelons par ailleurs que, dans un communiqué publié début novembre par le ministère de la Santé, il est précisé qu’aucun délai n’est nécessaire entre le vaccin anti-Covid et le vaccin contre la grippe saisonnière.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : indicateurs du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.