Covid. Le ministère de la Santé se penche sur le ralentissement de la primo-vaccination

Un ralentissement de la primo-vaccination a été constaté, sur la base des chiffres quotidiens publiés par le ministère de la Santé. Le département de tutelle veut s'attaquer aux dernières réticences, apprend Médias24 de source sûre.

Covid. Le ministère de la Santé se penche sur le ralentissement de la primo-vaccination

Le 15 octobre 2021 à 15h22

Modifié 15 octobre 2021 à 17h16

Un ralentissement de la primo-vaccination a été constaté, sur la base des chiffres quotidiens publiés par le ministère de la Santé. Le département de tutelle veut s'attaquer aux dernières réticences, apprend Médias24 de source sûre.

Parmi les pistes les plus probables expliquant ce ralentissement : la quasi-atteinte de l’objectif de vaccination de la population cible et le rapprochement de la population indifférente ou qui s’oppose à la vaccination.

La primo-vaccination (première dose du vaccin) connaît un ralentissement depuis le 4 octobre dernier, avec seulement 80.481 actes de vaccination D1 ce jour-là, contre une moyenne de 250.000 à 300.000 primo-vaccinations quotidiennes, quelques jours auparavant.

Cette tendance baissière s’est poursuivie jusqu’au 14 octobre 2021, avec une moyenne d’environ 46.600 primo-vaccinés par jour.

Médias24 a contacté le ministère de la Santé, qui nous a expliqué ce qui suit.

« Il n’y a aucun problème avec le stock du vaccin, ni avec l’administration de la 3e dose », nous fait savoir notre interlocuteur.

« Cette situation s’explique, principalement, par le fait qu’on se rapproche, de plus en plus, de la population réticente et qui s’oppose à la vaccination. »

« Au début de la campagne, les gens étaient hésitants, puis il y a eu l’adhésion de la population, ce qui explique la moyenne quotidienne de 250.000 à 300.000 doses D1 », atteinte durant une longue période de la campagne de vaccination.

« Au fur et à mesure de l’avancement de celle-ci, on se retrouve confronté à une population difficile à atteindre, qui est par principe contre la vaccination, malgré le déploiement de tous les dispositifs nécessaires. »

« Actuellement au ministère de la Santé, nous sommes en train de réfléchir à la manière d’atteindre autrement cette population. »

La vaccination, seule issue de la crise pandémique

Notre interlocuteur souligne qu’après « environ 10 mois du début de la compagne de vaccination, on compte, au 14 octobre, plus de 23,17 millions de primo-vaccinés, et plus de 20,72 millions de personnes ayant reçu la seconde dose« , soit des taux de couverture respectifs de plus de 80,47% et de 71,95% de la population cible des plus de 12 ans, estimée à 28,8 millions de personnes.

« Ce sont des chiffres assez élevés, qui peuvent rassurer la catégorie de personnes réticentes à la vaccination quant à l’efficacité et à la sécurité des vaccins administrés au Maroc. »

« Il faut savoir que la vaccination reste la solution ultime pour sortir de la crise pandémique actuelle », ajoute notre source, appelant les personnes non encore vaccinées à « adhérer à la campagne en cours, à l’instar de la majorité de la population ».

« Même pour les enfants », dont les parents étaient inquiets au début, « les demandes de vaccination sont actuellement élevées, et le nombre d’élèves vaccinés rassure de son côté sur la sécurité des vaccins« . En effet, 1,2 million d’élèves ont été complètement vaccinés contre 2,3 millions ayant reçu la première dose au 11 octobre.

« L’injection de la troisième dose, qui a débuté le 1er octobre dernier, se poursuit également, avec 402.423 personnes vaccinées au 14 octobre. »

« En effet, pour la D3, le décollage a été un peu long, ce qui est tout à fait normal. Au début de la campagne de vaccination, nous n’avons communiqué que sur les deux premières doses. A présent, on demande aux gens d’en recevoir une troisième. Certains se sont posés des questions au début, mais il y a une nette progression d’un jour à l’autre. »

Lire aussi :

Voici les taux de vaccination par tranche d’âge, au 8 octobre 2021

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du quatrième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.