Elections 2021 : la Chambre des représentants renouvelée à 70%

Les résultats du scrutin du 8 septembre ont apporté du sang neuf au Parlement. En effet, la Chambre des représentants accueillera, pour cette nouvelle législature, 280 nouveaux membres sur les 395.

Elections 2021 : la Chambre des représentants renouvelée à 70%

Le 18 septembre 2021 à 13h51

Modifié 18 septembre 2021 à 14h57

Les résultats du scrutin du 8 septembre ont apporté du sang neuf au Parlement. En effet, la Chambre des représentants accueillera, pour cette nouvelle législature, 280 nouveaux membres sur les 395.

La liste officielle des députés de la Chambre des représentants montre que seulement 29% de ses membres ont repris du service pour un autre mandat. La débâcle du PJD (102 sièges perdus) et les listes régionales sont les principaux facteurs ayant contribué à ce fort taux de renouvellement.

Seuls 115 députés ont réussi à être réélus. Parmi eux, 21 ont changé de parti entre les deux législatures. La liste de ces transhumants (voir ci-dessous) indique que le RNI et le PI sont les deux principaux bénéficiaires, avec respectivement 9 et 7 députés. En revanche, le PAM est celui qui en a le plus pâti, avec 7 députés qui ont été élus sous les couleurs d’autres partis. A noter toutefois que lors des législatives de 2016, le PAM n’avait pas lésiné sur le mercato, recrutant des députés d’autres partis.

Nous remarquons également que la plupart des élus issus des circonscriptions régionales sont de nouveaux visages. Cela indique que les listes régionales, comme la liste nationale auparavant, contribuent pour une grande part à apporter du sang neuf à la première Chambre.

Seuls 5 députés issus de la liste nationale (élections 2016) ont été réélus. Parmi eux 4 sont passés lors des circonscriptions locales ; il s’agit de Mustapha Baitas (RNI) à Sidi Ifni, Abdelmajid Fassi Fihri (Istiqlal) à Fès-Nord, Badia Filali (PAM) à Oujda-Angad et Khalid Chennak (Istiqlal) à Inezegane Aït Melloul.

Si des députés de carrière tels que Abdelwahed Radi (USFP) et Lahbib El Malki (USFP) ont pu décrocher à nouveau un siège, d’autres tels que Saad Eddine El Otmani (PJD) et Abouzaid El Mokrie El Idrissi (PJD) n’y sont pas parvenus.

Notons également que Faouzi Chaâbi et Asmae Chaâbi, deux des héritiers de feu Miloud Chaâbi, l’homme d’affaires et député à maintes reprises, n’ont pas pu se faire réélire dans leurs circonscriptions de Kénitra et Essaouira, et ce, malgré la performance du PAM au niveau national.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

AFRIC INDUSTRIES : Indicateurs trimestriels au 30.09.2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.