Le RNI attendu sur ses promesses de campagne

Les promesses du RNI sont au centre de l'attention après son succès électoral. Retour sur les principales mesures mises en avant par le parti qui suscitent une expectative dans la rue comme chez les observateurs.

Le RNI attendu sur ses promesses de campagne

Le 14 septembre 2021 à 12h27

Modifié 14 septembre 2021 à 19h45

Les promesses du RNI sont au centre de l'attention après son succès électoral. Retour sur les principales mesures mises en avant par le parti qui suscitent une expectative dans la rue comme chez les observateurs.

Durant sa campagne électorale, le RNI s’est appuyé sur des promesses claires, chiffrées, ciblées et facilement assimilables qu’il a fait défiler en boucle sur ses réseaux sociaux. Grâce à ces méthodes marketing, les promesses phares sont maintenant sur toutes les lèvres (et tous les claviers) dans la rue comme dans les réseaux sociaux.

En les analysant, on peut se rendre compte qu’ils se divisent en trois catégories : les réformes déjà engagées par l’exécutif sortant, les réformes qui ont été recommandées par le rapport de la CSMD et les propositions émanant strictement du RNI.

Le ciblage a porté principalement sur les catégories des jeunes, des femmes et des séniors, avec des propositions qui les touchent directement dans leur vie de tous les jours. Par ailleurs, même s’il n’est pas le seul, le secteur de la santé et de la protection sociale a clairement dominé les mesures mises en avant par le parti.

Autre fait intéressant à retenir. Quelques projets ont été “brandés”, portant des noms dont on ne sait pas s’ils seront gardés tels quels dans la forme officielle qu’ils prendront ou non. Il s’agit notamment des packs “Al Forssa” pour le financement des jeunes, “Zakat Al Mal” pour le fonds d’entraide et de la carte “Riaaya” pour le paiement des frais médicaux en avance.

Le projet principal qui englobe plusieurs autres promesses telles que les allocations familiales ou l’assurance maladie obligatoire, c’est la généralisation de la protection sociale. Évidemment c’est un chantier royal qui a déjà été lancé et programmé par le ministère des Finances. Le RNI précise dans son programme qu’elle sera obligatoire et gratuite pour tous les citoyens.

Dès son annonce, le programme du RNI a suscité des interrogations quant à son financement. En effet, si plusieurs mesures annoncées étaient déjà programmées et budgétisées par le ministère des Finances, d’autres ne l’étaient pas, telles que l’augmentation du salaire minimum des enseignants de l’éducation nationale, porté à 7.500 DH au lieu de 5.000 DH, une entreprise qui peut s’avérer coûteuse pour les caisses de l’État.

Voici une revue générale des différentes promesses faites par le RNI, qui s’inscrivent dans son programme électoral et que le RNI qualifie de pack « 5 engagements, 25 mesures »:

Emploi

  • 1 million d’emplois directs créés en 5 ans.
  • Petits et grands travaux publics qui vont créer 250.000 emplois.

 Salaires 

  • Augmentation du salaire minimum (en début de carrière) pour les médecins à 12.000 DH au lieu de 8.000 DH actuellement.
  • Augmentation du salaire minimum (en début de carrière) pour les enseignants de l’éducation nationale à 7.500 DH au lieu de 5.000 DH actuellement.

Retraite et allocations familiales

  • Allocations de 1000 DH par mois pour les personnes en situation de précarité âgées de 65 ou plus.
  • Le droit à la retraite pour les travailleurs dans l’informel.
  • Allocations familiales de 300 DH par mois et par enfant.

La Santé

  • Doublement du budget de la santé publique sur les 5 prochaines années. Ce qui permettra de recruter davantage de médecins et d’infirmiers.
  • Mise à niveau des CHU et ouverture de quatre nouveaux supplémentaires.
  • Instauration du fonds solidaire “Zakat Al Mal” dont la moitié des dons sera allouée au secteur de la santé.
  • Mise en place du tiers-payant pour les consultations, les soins et les médicaments à travers une carte santé intelligente “Riaaya” permettant de ne plus payer les frais médicaux en avance.
  • Remise en place du médecin de famille en tant que point d’entrée du parcours des soins. 
  • Passer de 26 médecins généralistes pour 100.000 habitants à 60 (un médecin pour 400 familles).
  • Investissement dans la télémédecine et renforcement des efforts de prévention (dépistage précoce, médecine de famille).

Education

  • Renforcer les compétences fondamentales dans l’enseignement primaire : Coder, compter, lire et écrire.
  • Aide à la formation professionnelle et à la reconversion.
  • Création d’une faculté de l’éducation dédiée aux métiers de l’enseignement. 
  • Généralisation des écoles communales, du transport et des cantines scolaires.
  • Généralisation du préscolaire pour les enfants dès 4 ans. (projet royal qui a démarré dès 2018)

Jeunes

  • 250.000 packs “Al Forssa” pour le financement de projets d’entrepreneuriat, associatifs, environnementaux, culturels et sportifs, à taux zéro.
  • Un “pass jeunes” pour faciliter l’intégration, la mobilité, le sport, la culture et les loisirs.

Femmes 

  • Soutien à l’emploi des femmes dans le secteur des services à la personne : garde d’enfants (0 – 4 ans), personnes âgées, etc.
  • Une offre de services publics de garde d’enfants (crèches, assistantes maternelles), pour libérer l’activité économique des femmes.

Personnes en situation de handicap

  • Aide à vie pour les personnes en situation de handicap.

Economie

  • Substitution de 30% des importations par une production locale. (Un chantier déjà entamé par le ministère de l’industrie à travers la banque de projets).

Langue Amazighe

  • Création d’un fonds de 1 MMDH (200 MDH chaque année) pour la mise en œuvre du caractère officielle de la langue Amazighe.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.