La synagogue Assayag abritera le Musée juif de Tanger

Les travaux de restauration de cette synagogue en vue d'abriter le futur Musée juif de Tanger, avancent bien, selon Serge Berdugo, Secrétaire Général du Conseil des Communautés Juives du Maroc.

LA corniche de Tanger (Photo MAP)

La synagogue Assayag abritera le Musée juif de Tanger

Le 18 juin 2021 à 13h51

Modifié 19 juin 2021 à 13h23

Les travaux de restauration de cette synagogue en vue d'abriter le futur Musée juif de Tanger, avancent bien, selon Serge Berdugo, Secrétaire Général du Conseil des Communautés Juives du Maroc.

Ce lieu de culte centenaire est appelé conformément aux directives royales à abriter le futur Musée Juif de Tanger dont le projet de réhabilitation a été confié à l’architecte Malika Laâroussi et la réalisation muséale à Mme Isabelle Timsit.

Au cours d’une séance de travail avec le wali de la région de Tanger Mohammed M’Hidia, Serge Berdugo a rappelé que cette synagogue, située dans le quartier des «Siaghin» face à Dar Niaba, a été fondée en 1890. Cette opération de restauration répond au souci de restaurer ce site et de créer un Musée pour exposer les artefacts, documents, photos et judaïca de Tanger, que le CIT (communauté israélite de Tanger) a sauvegardés et inventoriés afin de l’intégrer dans un circuit pertinent permettant aux visiteurs de la Ville du Détroit d’apprécier les heures de gloire du Judaïsme Tangérois: la Synagogue Nahon, la Synagogue Akiba, le Musée Juif de Tanger et le Cimetière historique de la rue du Portugal.

Serge Berdugo a salué la décision du Roi Mohammed V de redonner  leur ancien nom hébraïque à certaines rues de leur Ville.

La Synagogue Assayag en travaux.

La synagogue Assayag avant les travaux.

A partir de 1492, et la chute de Grenade, Tanger avait été la porte d’entrée des Juifs expulsés d’Andalousie par la Reconquista. Le Nord du Maroc est ainsi un affluent essentiel de la culture judéo-marocaine.

Les travaux qui ont été lancés par la Fondation « Dona et Haïm Benchimol », la Communauté Israélite de Tanger et la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, devraient durer 10 mois.

La séance de travail a réuni le wali de la région M. M’Hidia, Serge Berdugo, une délégation du Comité de la Communauté Juive de Tanger, composée de Aron Abikzer, Vice-Président et de Mme Sonia Zagury, chargée du Patrimoine Culturel, M. Alami,du cabinet du wali, M. Massoudi, Ingénieur de la Wilaya, Mme Khadija Bari, déléguée de l’urbanisme à la wilaya et Mme Malika Laroussi, architecte. Cette séance de travail a permis de passer en revue les différents projets lancés par la Communauté Juive de Tanger.

M. Berdugo a annoncé à M. M’Hidia, la décision de la CIT de mettre à la disposition de la wilaya, le bâtiment de la «Cuna» la maternité emblématique de la Communauté Juive de Tanger, qui sera réhabilitée selon les normes pour recevoir bénévolement les parturientes de la Ville.
Ce projet philanthropique sera réalisé en collaboration avec le Dr Abbadi et comprendra une Ecole de sage-femmes et d’infirmières spécialisées, dirigée par le Dr Sedraoui.
Il a également annoncé la prochaine ouverture d’un restaurant Casher au sein du Cercle Juif de Tanger.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Addoha : Communiqué trimestriel T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD