HCP : 20% des Marocains les plus aisés détiennent 53% des revenus des ménages

Au Maroc, le revenu mensuel moyen est de 1.793 DH par personne. 20% des Marocains les plus aisés détiennent plus de la moitié (53,3%) des revenus des ménages, contre 5,6% pour les 20% les moins aisés.

HCP : 20% des Marocains les plus aisés détiennent 53% des revenus des ménages

Le 28 avril 2021 à 11h58

Modifié 28 avril 2021 à 12h17

Au Maroc, le revenu mensuel moyen est de 1.793 DH par personne. 20% des Marocains les plus aisés détiennent plus de la moitié (53,3%) des revenus des ménages, contre 5,6% pour les 20% les moins aisés.

Le Haut-commissariat au plan a publié une enquête sur la répartition sociale des revenus au Maroc. L’enquête, qui couvre l’ensemble du territoire national et des couches sociales, a été réalisée du premier décembre 2019 à fin mars 2020, auprès d’un échantillon de 3.290 ménages.

Selon l’enquête, le revenu total des ménages marocains est estimé annuellement à 767,14 milliards de DH. Les ménages urbains disposent d’un revenu total 2,8 fois celui de leurs homologues ruraux, respectivement 564,02 MMDH pour les premiers et 203.12 MMDH pour les seconds.

Par ménage, le revenu annuel moyen s’établit à 91.933 DH, ce qui équivaut à un revenu mensuel moyen de 7.661 DH. Il est de 98.483 DH en milieu urbain, (8.207 DH par mois) et 77.600 DH en milieu rural (6.467 DH par mois).

Compte tenu que certains revenus, très élevés, tirent la moyenne vers le haut, l’écartant des niveaux les plus fréquents, la médiane serait un meilleur indicateur pour renseigner sur le niveau de répartition de revenus. Ainsi:

– 50% des ménages à l’échelle nationale ont un revenu mensuel moyen supérieur à 5.133 DH ;

– 50% des ménages en milieu urbain ont un revenu mensuel moyen supérieur à 5.609 DH ;

– 50% des ménages en milieu rural ont un revenu mensuel moyen supérieur à 4.237 DH.

Par personne, le revenu annuel moyen est de :

– 21.515 DH au niveau national, équivalent à 1.793 DH par mois ;

– 24.992 DH en milieu urbain, ou encore 2.083 DH par mois ;

– 15.560 DH en milieu rural, ou encore 1.297 DH par mois.

Distribution sociale des revenus

L’analyse de la concentration des revenus par tête en 2019, selon les différentes catégories socio-économiques, permet de faire les constatations suivantes:

– Au niveau national, les 20% de la population les plus aisés détiennent plus de la moitié (53,3%) des revenus des ménages, contre 5,6% pour les 20% les moins aisés.

– Avec un revenu annuel moyen par tête de 57.400 DH, les 20% de la population les plus aisés disposent d’un revenu environ 10 fois (9,6) celui des 20% de la population les moins aisés (6.000 DH).

– En milieu urbain, le revenu annuel moyen par tête est de 65.070 DH pour les 20% les plus aisés contre 7.286 DH pour les 20% les moins aisés et le rapport inter-quintile est de 8,9 fois. Au total, la part des 20% les plus aisés dans la masse totale des revenus est de 52,1% contre 5,9% pour les 20% les moins aisés.

– En milieu rural, les 20% de la population les plus aisés ont un revenu annuel moyen par tête de 40.700 DH et détiennent plus de la moitié du revenu total (52,3%), alors que les 20% les moins aisés, avec un revenu annuel moyen par tête de 4.900 DH, en disposent de 6,3%, soit un rapport inter-quintile de 8,3.

Dans ces conditions, l’inégalité du revenu, estimée par l’indice de Gini, est de 46,4%, relativement élevée et dépassant le seuil socialement tolérable (42%). Cette inégalité du revenu est de 45% en milieu urbain et de 44,5% en milieu rural.

4,5 millions de personnes pauvres

Considérée comme une forme d’inégalités de revenu, la pauvreté relative se mesure par référence au poids démographique des personnes à faible revenu dans la répartition du revenu de toute la population, en fixant le seuil de pauvreté à 50% du revenu médian par tête (6.830 DH).

En 2019, la part des personnes à faible revenu est de 12,7% à l’échelle nationale, 6,8% en milieu urbain et 22,9% en milieu rural.

Au total, 4,5 millions de personnes sont pauvres à titre de pauvreté relative, dont les deux tiers (66,4%) résident en milieu rural.

Facteurs discriminant le niveau du revenu

Le niveau du revenu varie en fonction de plusieurs facteurs, en particulier les caractéristiques sociodémographiques du chef de ménage dont:

l’âge du chef de ménage, dans le sens que le revenu mensuel moyen a tendance à plus que doubler à l’âge de retraite, passant d’une moyenne mensuelle de 4.200 DH pour les 15-24 ans à 8.600 DH pour les 65 ans et plus.

le sexe du chef de ménage, avec un revenu moyen de 5.500 DH pour les ménages dirigés par une femme contre 8.200 DH pour ceux dirigés par un homme. Etant donné que les ménages dirigés par un homme sont généralement de taille plus élevée, le revenu par tête est quasi similaire pour les deux types de ménages, avec respectivement 1.740 DH et 1.800 DH.

le niveau d’éducation, avec un revenu mensuel moyen variant de 6.458 DH pour les ménages dont les chefs sont sans niveau scolaire à 14.281 DH pour les chefs de ménages ayant le niveau d’enseignement supérieur.

– La catégorie socioprofessionnelle du chef de ménage, dans la mesure où l’on peut distinguer 6 grands groupes :

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

PROMOPHARM SA : SITUATION PROVISOIRE AU 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.