Fact Checking : Non, le Maroc ne fabrique pas de tests PCR salivaires

Le ministre de l’industrie a déclaré qu’une usine à Tanger fabriquait des tests PCR salivaires. En réalité, elle fabrique les boîtiers qui permettent de chauffer la salive pour effectuer le test.

Fact Checking : Non, le Maroc ne fabrique pas de tests PCR salivaires

Le 25 septembre 2020 à 16h42

Modifié 11 avril 2021 à 2h48

Le ministre de l’industrie a déclaré qu’une usine à Tanger fabriquait des tests PCR salivaires. En réalité, elle fabrique les boîtiers qui permettent de chauffer la salive pour effectuer le test.

L’industrie marocaine met les bouchées doubles depuis l’avènement de la crise sanitaire. Masques de protection, gels hydroalcooliques et respirateurs sont autant de produits fabriqués par l’industrie marocaine et mis en avant depuis l’apparition du Covid-19, par le ministère de tutelleMais tout n’est pas fabriqué au Maroc.

Mardi 22 septembre, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’industrie et du commerce, invité au Conseil national de l’entreprise, a présenté en détail tous les produits qui ont été réalisés localement pendant la crise. Il a notamment parlé des tests salivaires :  »Le test PCR que vous voyez à la télévision, pour la salive, à l’étranger, est-ce que vous savez que c’est un test qui est fabriqué au Maroc, à Tanger, dans l’usine Tronico Atlas ? Ce test de salive est réalisé au Maroc. »

Pas des tests salivaires, mais des petits boîtiers

Contactée par Médias24, l’entreprise Tronico Atlas, filiale de la PME française Tronico, basée en Vendée, n’a pas confirmé cette information.  »Nous ne fabriquons pas les tests salivaires, mais les enceintes qui permettent de détecter la présence ou non du virus dans le test salivaire, avec le réactif », nous dit Hassan Zine Elabidine, directeur général de Tronico Atlas.  »Les tests salivaires sont fabriqués par une autre entité du groupe, Skincell, en France », précise-t-il.

Ces enceintes, baptisées  »Easyvid », se présentent sous la forme de petits boîtiers. Elles ont été développées en France et produites au Maroc. Elles chauffent la salive jusqu’à une certaine température pendant un laps de temps, puis un réactif est ajouté à la salive et celle-ci est à nouveau chauffée pendant une trentaine de minutes.  »En une heure grosso modo, une coloration apparaît et permet de détecter la présence ou non du virus dans la fiole », explique Hassan Zine Elabidine.

Les premiers échantillons ont été mis sur pied il y a un mois et demi environ à Tanger, dans l’usine du groupe qui s’étale sur une superficie de 6.000 m², créée en 2007.  »D’autres échantillons ont déjà été produits en France avant que nous nous mettions à en produire nous-mêmes. »

Le produit Easyvid, qui va de pair avec les tests réactifs Easycov, n’est pas encore vendu au Maroc.  »Trois échantillons ont été vendus à un intermédiaire qui va faire de la commercialisation. Pour l’heure, il est toujours dans la phase de l’obtention des homologations nécessaires pour pouvoir les commercialiser au Maroc. »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : Communiqué de presse post AGO 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.