Covid-19 : MHE présente les principales réalisations industrielles pendant la pandémie

Invité de la CGEM au Conseil National de l'Entreprise, le ministre de l'industrie et du commerce Moulay Hafid Elalamy a présenté les principales réalisations de l'industrie marocaine en période de confinement. Voici en détail les produits fabriqués par l'industrie locale pour subvenir aux besoins nationaux.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/24-09-2020/MHECNE.jpeg-oui

Le 24 septembre 2020 à 18:43

Modifié le 27 septembre 2020 à 22:55

Les masques de protection, les gels hydroalcooliques, les respirateurs,... sont autant de produits qui ont été fabriqués par l'industrie marocaine au début de la crise sanitaire pendant la période de confinement et qui ont fait la une des médias.

Ce 22 septembre, le ministre de l'industrie et du commerce, invité au Conseil Nationale de l'Entreprise, a présenté en détail tous les produits qui ont été substitués localement pendant la crise. 

"Nous avons vu que, quand nous n'avions pas de masques, très rapidement nous avons fait des masques. Ce qui est encore plus intéressant c'est que nous avons fait des masques, des respirateurs de haute technologie, des kits de prélèvement où il y avait rupture de stocks, les caméras IR, les thermomètres IR, les visières, les blouses, les tunnels de décontamination...", énumère le ministre. 

Il n'y a pas que les produits sanitaires. On trouve aussi sur cette liste les bus, les cahiers, les cartables, les mobylettes,... "le programme d'un million de cartables, c'était des cartables importés. Ce n'est plus le cas, ces cartables sont fabriqués au Maroc", commente le ministre. 

Mais le plus important dans la slide présentée par le ministre c'est le comparatif de prix entre l'importation et le produit local. 

Ainsi pour les masques, le produit local (1,2 DH) est 4 fois moins cher que l'importation (5 DH).

Le différence est plus importante pour les thermomètres qui à l'importation leurs prix varient entre 750 et .1500 DH alors que localement leur prix est de 500 DH. 

Les exemples sont nombreux comme le démontre le tableau publié plus bas. "Cela démontre que d'un, nous arrivons à faire de la substitution. Et de deux, nous arrivons à faire de la substitution de qualité identique voire meilleure et moins cher", ajoute le ministre. 

En réponse à des questions sur l'utilisation des respirateurs, le ministre a expliqué que ce sont des produits qui touchent le domaine médicale, et donc le ministère de la santé a été très regardant sur les process. "Pour les respirateurs comme nous avons suffisamment de respirateurs importés, l'urgence n'est pas là. Ceci ne remet pas en cause la qualité du respirateur marocain. Je vois sur les réseaux sociaux des questions du genre est-ce que ces respirateurs sont juste à la télévision. Je répond que non. Il y a 500 qui sont disponibles et le travail est fait au quotidien. Les équipes du ministère accompagnent les opérateurs pour certifier les produits. Mais les process sont extrêmement lents", explique le ministre.

"Les process de l'administration n'ont pas suivi la vitesse requise par la pandémie. Quand on est dans un état de pandémie c'est un état de guerre. C'est un esprit de vitesse et de rapidité qu'il faut (...) C'est un esprit qui n'est pas dans nos gènes de base", avoue le ministre. 

"Peu importe le retard de la certification, la démonstration de nos capacités est importante", ajoute MHE. 

Covid-19 : MHE présente les principales réalisations industrielles pendant la pandémie

Le 24 septembre 2020 à18:57

Modifié le 27 septembre 2020 à 22:55

Invité de la CGEM au Conseil National de l'Entreprise, le ministre de l'industrie et du commerce Moulay Hafid Elalamy a présenté les principales réalisations de l'industrie marocaine en période de confinement. Voici en détail les produits fabriqués par l'industrie locale pour subvenir aux besoins nationaux.

com_redaction-29

Les masques de protection, les gels hydroalcooliques, les respirateurs,... sont autant de produits qui ont été fabriqués par l'industrie marocaine au début de la crise sanitaire pendant la période de confinement et qui ont fait la une des médias.

Ce 22 septembre, le ministre de l'industrie et du commerce, invité au Conseil Nationale de l'Entreprise, a présenté en détail tous les produits qui ont été substitués localement pendant la crise. 

"Nous avons vu que, quand nous n'avions pas de masques, très rapidement nous avons fait des masques. Ce qui est encore plus intéressant c'est que nous avons fait des masques, des respirateurs de haute technologie, des kits de prélèvement où il y avait rupture de stocks, les caméras IR, les thermomètres IR, les visières, les blouses, les tunnels de décontamination...", énumère le ministre. 

Il n'y a pas que les produits sanitaires. On trouve aussi sur cette liste les bus, les cahiers, les cartables, les mobylettes,... "le programme d'un million de cartables, c'était des cartables importés. Ce n'est plus le cas, ces cartables sont fabriqués au Maroc", commente le ministre. 

Mais le plus important dans la slide présentée par le ministre c'est le comparatif de prix entre l'importation et le produit local. 

Ainsi pour les masques, le produit local (1,2 DH) est 4 fois moins cher que l'importation (5 DH).

Le différence est plus importante pour les thermomètres qui à l'importation leurs prix varient entre 750 et .1500 DH alors que localement leur prix est de 500 DH. 

Les exemples sont nombreux comme le démontre le tableau publié plus bas. "Cela démontre que d'un, nous arrivons à faire de la substitution. Et de deux, nous arrivons à faire de la substitution de qualité identique voire meilleure et moins cher", ajoute le ministre. 

En réponse à des questions sur l'utilisation des respirateurs, le ministre a expliqué que ce sont des produits qui touchent le domaine médicale, et donc le ministère de la santé a été très regardant sur les process. "Pour les respirateurs comme nous avons suffisamment de respirateurs importés, l'urgence n'est pas là. Ceci ne remet pas en cause la qualité du respirateur marocain. Je vois sur les réseaux sociaux des questions du genre est-ce que ces respirateurs sont juste à la télévision. Je répond que non. Il y a 500 qui sont disponibles et le travail est fait au quotidien. Les équipes du ministère accompagnent les opérateurs pour certifier les produits. Mais les process sont extrêmement lents", explique le ministre.

"Les process de l'administration n'ont pas suivi la vitesse requise par la pandémie. Quand on est dans un état de pandémie c'est un état de guerre. C'est un esprit de vitesse et de rapidité qu'il faut (...) C'est un esprit qui n'est pas dans nos gènes de base", avoue le ministre. 

"Peu importe le retard de la certification, la démonstration de nos capacités est importante", ajoute MHE. 

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.