Le boycott a fait des ravages : Centrale Danone affiche une perte sèche de 538 millions de dirhams en 2018

| Le 5/3/2019 à 10:35

Le Conseil d'administration prend acte des effets ravageurs du boycott lancé en 2018 contre les produits du groupe agroalimentaire. Aucun dividende ne sera distribué aux actionnaires. Les effets de cette crise inédite vont se prolonger jusqu'en 2019, indique le management de la firme. 

 Au titre de l’année 2018, le chiffre d’affaires consolidé de Centrale Danone ressort à 4,76 milliards de dirhams, en baisse de 27% par rapport à l’exercice 2017, du fait du boycott qui a impacté de façon "drastique" l’ensemble des activités.

L’Excédent brut d’exploitation (EBE) consolidé affiche lui un recul de 75% à 179 millions de dirhams. « Le plan d’économie des charges lancé après le boycott n’a pas permis de couvrir la totalité de nos charges fixes», souligne le groupe dans un communiqué.

Ainsi, le RNPG se solde par une perte de 538 millions de dirhams, en ligne avec le profit warning du 27 novembre 2018. Ceci correspond à une dégradation de 653 millions de dirhams par rapport à l’exercice 2017.

En raison de cette perte, le Conseil d’Administration proposera à l’AG, qui se réunira le 14 juin prochain, de ne pas verser de dividendes aux actionnaires.

«Face à cette crise inédite qui frappe durement Centrale Danone et son écosystème depuis le 23 avril 2018, Centrale Danone continue à tout mettre en œuvre pour satisfaire les besoins de ses consommateurs en restant une marque accessible et encore plus innovante, et en prenant les mesures d’adaptation de son organisation, permettant de retrouver progressivement le chemin d’une croissance rentable et durable», commente le management notant toutefois que les résultats financiers du premier semestre 2019 resteront fortement pénalisés par les conséquences de cette crise.

 

lire aussi
  • | Le 6/12/2022 à 15:00

    Bourse. La prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom finalisée?

    Sur le marché de blocs, l'équivalent de 3,8 MMDH ont été échangés sur la valeur Crédit du Maroc, soit un total de près de 7 millions d'actions au cours de 545,2 dirhams l'unité. Parallèlement, les campagnes de publicité du groupe avec l'ancien logo de Crédit du Maroc ont été stoppées, et les logos des agences ont été masqués.
  • Mediterrania Capital Partners
    | Le 2/12/2022 à 11:28

    En un an, le fonds Mediterrania Capital Partners a réalisé six cessions d’entreprises

    Le groupe Mediterrania Capital Partners revient sur les dernières cessions de son portefeuille, dont la dernière en date avec Akdital suite à son introduction en bourse. Le fonds d’investissement effectuera une sortie partielle de capital à cette occasion.
  • | Le 1/12/2022 à 10:01

    L’encours du crédit bancaire progresse de 64,6 MMDH sur un an

    En octobre, les crédits bancaires progressent de 6,7% sur 12 mois glissants. Sur la même période, les impayés augmentent de 4,9% ou 4,2 MMDH. L’encours des crédits ralentit cependant par rapport à septembre, particulièrement pour les sociétés financières.
  • | Le 1/12/2022 à 9:25

    Le cash en circulation progresse de 23,2 MMDH à fin octobre

    En octobre, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 1,6 MMDH par rapport à septembre. Les dépôts bancaires reculent de 4,3% sur 12 mois glissants et se fixent à 1.084 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 16:36

    Addoha : hausse de 4,2% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Les préventes progressent de 2% à 6.961 unités, grâce à une bonne progression en Afrique de l'Ouest qui vient compenser la baisse sur le marché national. La filiale Douja Promotion Côte d’Ivoire a réalisé une première opération de dette privée de 200 MDH sur le marché financier à Abidjan.
  • | Le 30/11/2022 à 13:48

    HPS : chiffre d’affaires en hausse de 27% à fin septembre

    Le groupe a capitalisé sur la progression de l’activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d’Upselling. L’endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021.