χ

Othman Benjelloun rassure sur l’exécution du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech

Le dossier publié cette semaine par notre confrère Telquel au sujet de Tanger Tech a fait réagir le patron du groupe FinanceCom et de BMCE Bank. L'hebdo y annonce que le projet a rencontré des difficultés notamment le fait que le Chinois Haité n'est plus dans le tour de table et que le terrain industriel apporté par Ilyas Elomari s'est avéré inondable. Pour Othman Benjelloun, le bilan des réalisations sur les 15 derniers mois est positif et plusieurs chantiers importants sont lancés.

Othman Benjelloun rassure sur l’exécution du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech

Le 26 juin 2018 à 16h20

Modifié 26 juin 2018 à 16h20

Le dossier publié cette semaine par notre confrère Telquel au sujet de Tanger Tech a fait réagir le patron du groupe FinanceCom et de BMCE Bank. L'hebdo y annonce que le projet a rencontré des difficultés notamment le fait que le Chinois Haité n'est plus dans le tour de table et que le terrain industriel apporté par Ilyas Elomari s'est avéré inondable. Pour Othman Benjelloun, le bilan des réalisations sur les 15 derniers mois est positif et plusieurs chantiers importants sont lancés.

Othman Benjelloun s'exprime en tant que président de la Société d'Aménagement de la Cite Mohammed VI Tanger Tech.

Il rappelle que le projet a été lancé en mars 2017 sous la présidence du Roi Mohammed VI pour conforter la politique du Maroc en matière de développement du secteur industriel et renforcer la coopération économique avec la Chine.

«La dimension imposante du Projet requiert des compétences et des ressources majeures pour en assurer le succès. A cet effet, un Groupe chinois de stature internationale (ndlr, Haité), ayant une assise financière puissante et une expertise éprouvée dans le domaine des parcs industriels, a manifesté son intérêt pour le développer », précise M. Benjelloun. Sa déclaration ne contient toutefois aucune mention du retrait de l'entreprise chinoise du tour de table.

Pour lui, en tout cas, le bilan des réalisations sur les 15 mois ayant suivi le lancement officiel est «probant», grâce à la création d’un Comité Central de Pilotage qui joue également un rôle d’arbitrage et peut prendre les décisions stratégiques en matière d’orientation des investissements.

«Ce Comité regroupe le Ministre de l’Intérieur, le Ministre de l’Economie et des Finances, le Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, le Wali de la Région Tanger Tétouan Al-Hoceima, le Président du Conseil de la Région et le Président de BMCE Bank of Africa», précise ce dernier.

Selon sa déclaration, le premier objectif de la phase de lancement du projet a été atteint. il s’agit de :

– La mobilisation par les autorités compétentes d’un total de 2.150 ha dans la région d’Aïn Dalia, et du parachèvement effectif des procédures d’expropriation relatives aux terrains de la première tranche du Projet. Cette opération a duré plus d’une année.

– La réalisation par les autorités locales des travaux d’infrastructures dites «Hors-Site» de la première tranche, incluant réseaux routiers, d’eau potable, d’assainissement et d’électricité. Ce chantier est presque finalisé aujourd’hui, rendant possible une prochaine installation des investisseurs avec lesquels plusieurs conventions ont été conclues, tels que LEAR, YAZAKI, DICASTAL ou encore BYD Auto Industry…

«Pour pouvoir répondre promptement aux exigences de tels investisseurs, la société de développement et de gestion du Projet a été effectivement créée en novembre 2017 sous la dénomination de Société d’Aménagement Tanger Tech. Elle a été dotée d’un capital initial de MAD 500 millions, et de ressources humaines hautement qualifiées », ajoute Othman Benjelloun.

Outre ces avancées, des chantiers importants ont été lancés avec des partenaires de renom. Il s’agit:

– De la mission de réalisation du Master Plan de la nouvelle Cité par le cabinet de design américain AECOM. La livraison du Master Plan est prévue début novembre 2018 ;

– Des mandats confiés au cabinet BCG par le Ministère de l’Industrie et du Commerce en 2017 pour la réalisation des études de marché, d’une part, et la prospection de partenaires potentiels de renom, d’autre part ;

– De la mission de préparation du Business Plan de la future Cité, attribuée également à BCG par la Société d’Aménagement Tanger Tech ;

– Des études techniques confiées au bureau d’études CID.

Pour Benjelloun, la finalisation du Master Plan accélérera le déploiement du projet en ouvrant la voie à des partenariats bien ciblés.

«Nombreuses sont aujourd’hui les manifestations d’intérêt exprimées par des partenaires potentiels de stature internationale, souvent à capitaux publics, avec lesquels des discussions ou des négociations sont engagées », déclare-t-il.

Parmi eux, China State Construction Engineering Corporation, classée première dans le Top 250 Global Contractor par Engineering News Record en 2017 et ayant généré 148 milliards de dollars de revenus en 2016. Ce constructeur a opéré dans plus de 5 600 projets dans 116 pays et compte parmi les investisseurs les plus puissants de Chine…
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Marocc : Post Conseil d’Administration du premier semestre de l’exercice 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.