La Ligne à Grande Vitesse (LGV) opérationnelle en juillet prochain?

Attendue pour juin 2018, la ligne à grande vitesse n’est pas encore opérationnelle. L’ONCF ne veut donner aucune indication sur la date de l’inauguration, mais des sources internes évoquent des préparatifs pour la deuxième moitié du mois de juillet.  

La Ligne à Grande Vitesse (LGV) opérationnelle en juillet prochain?

Le 26 juin 2018 à 15h24

Modifié 11 avril 2021 à 2h47

Attendue pour juin 2018, la ligne à grande vitesse n’est pas encore opérationnelle. L’ONCF ne veut donner aucune indication sur la date de l’inauguration, mais des sources internes évoquent des préparatifs pour la deuxième moitié du mois de juillet.  

Quand les Marocains pourront-ils enfin emprunter le tant attendu train grande vitesse (TGV) entre Casablanca et Tanger? Selon de précédentes déclarations, Rabie Khlie, directeur général de l’ONCF, annonçait la ligne grande vitesse pour le premier trimestre 2018, puis pour juin 2018.

Le mois de juin arrive à sa fin sans aucune annonce de la part de l’ONCF sur ce projet qu’on attend depuis 2007, date à laquelle a été signé le premier protocole d’accord. Contacté, l’ONCF n’a pas donné suite à nos questions sur la date de lancement du TGV.

Sur le site de l’office, il est écrit que "le projet de la Ligne à Grande Vitesse Tanger-Casablanca a franchi des paliers importants dans sa réalisation et toutes ses composantes avancent à un rythme soutenu. Ce chantier titanesque qui enregistre aujourd’hui un avancement global de 96%, toutes composantes confondues, est actuellement en phase de préparation à l’exploitation avec une mise en service courant l’été 2018".

Une source qui a requis l’anonymat nous assure qu’en interne, la consigne a été donnée pour "être prêt pour le 15 juillet", soit à deux semaines de la Fête du Trône. "La ligne sera opérationnelle mais le chantier au niveau des gares se poursuivra".

A ce titre, la SGTM organise dans la journée du 27 juin, une visite du chantier de la gare "Casa Voyageurs", gare de départ de la ligne de grande vitesse lorsqu'elle sera opérationnelle à partir de Casablanca.

Pour rappel, l’ONCF a démarré en février 2018 l’ultime série d’essais dynamiques sur l’ensemble des installations de la Ligne à Grande Vitesse préalablement mise sous tension le 6 janvier dernier. «Ces essais visent à valider le matériel roulant et l’intégralité de son infrastructure, avec ses systèmes d’alimentation électrique, de signalisation, de télécommunications, et ses raccordements aux gares de Tanger et de Kenitra», expliquait l’office sur le site dédié au projet.

«Le projet de Ligne à Grande Vitesse entre Tanger et Casablanca est en train de franchir les dernières étapes de validation de ses différentes composantes avant de passer à la phase de marches à blanc et de rodage de l’organisation prévue pour son exploitation».

Dates clés de la LGV au Maroc

2007 : signature du premier protocole d’accord ;

2010 : signature du contrat définitif du projet ;

2010 : commande des rames le 10 décembre 2010 au fournisseur Alstom ;

2011 : fin des études d’avant projet et validation du tracé définitif, le 29/09/2011 coup d’envoi des travaux d’infrastructure ;

2017 : fin des travaux et test ;

2018 : mise en service (section Tanger-Kénitra): la durée du trajet Tanger-Casablanca 2h10 ;

2020 : construction de la deuxième section Kénitra-Casablanca: la durée de trajet Tanger-Casablanca passe à 1h3015

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Résultats de l’offre publique d’achat obligatoire portant sur les actions de la Société Maghrébine de Monétique (S2M) à l’initiative de Medtech et Millennium Ventures

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.