χ

Double lynchage au souk de Boumya. Des témoins racontent

C’est un acte d'une extrême barbarie que celui qu'a connu le Souk hebdomadaire de Boumya près de Midelt, lorsqu'une foule déchaînée s'en est pris à une personne accusée de vol. Récit des faits.

Double lynchage au souk de Boumya. Des témoins racontent

Le 17 juillet 2015 à 9h50

Modifié 11 avril 2021 à 2h37

C’est un acte d'une extrême barbarie que celui qu'a connu le Souk hebdomadaire de Boumya près de Midelt, lorsqu'une foule déchaînée s'en est pris à une personne accusée de vol. Récit des faits.

C'est une scène digne des extraits macabres des talibans ou des terroristes de Daech que celle qui s'est produite au marché hebdomadaire de Boumya, durant la journée du 16 juillet, lorsqu'une foule surexcitée s'en est pris à deux personnes soupçonnées d'avoir volé la somme de 2.000 dirhams.

"Les personnes qui étaient sur place au moment des faits nous ont raconté que les deux hommes, l'un âgé d'une cinquantaine d'années, qui est décédé des suites de ses blessures et un autre d'une vingtaine d'années, qui se trouve actuellement dans un état critique à l'hôpital provincial de Midelt, ont été battus et piétinés par une horde de commerçants et de visiteurs. Plusieurs dizaines de personnes les encerclaient," nous raconte Said Ahbar, journaliste et membre de la section régionale de l'Association marocaine des droits de l'homme de la ville de Midelt.

Selon la même source citant les témoins du drame, "tout a commencé lorsqu'une personne a crié "Au voleur!"  dans le coin réservé aux marchands de bétail au souk.

Dans la foulée, plusieurs personnes se sont attroupées autour des deux individus en leurs assénant des coups sans ménagement, une rage confortée par l'absence des forces de l'ordre. Les deux individus accusés de vol ont été mis à terre puis entourés d'une foule qui assénait des coups de pieds comme on peut le voir sur une vidéo mise en ligne par la page FB midelt.info.

Said Ahbar d'ajoute: "Le souk de Khmiss Boumya est l'un des plus grands souks de la région. Pourtant, on déplore à chaque fois l'absence des mokhaznis et des gendarmes pour encadrer la bonne tenue du rassemblement. D'ailleurs, en termes d'effectifs, la région est très peu fournie. Le poste de gendarmerie de la zone compte à peine 9 gendarmes et 3 agents des forces auxiliaires."

La protection civile dispose également de très peu de moyens. Comme en atteste le témoignage d'une personne présente sur les lieux lors de l'agression. "Il a fallu transporter les deux hommes blessés à l'aide d'un véhicule triporteur jusqu'au centre de protection civile, depuis lequel ils ont été transportés par ambulance à l'hôpital de Midelt. Mais il était déjà trop tard pour l'un d'entre eux".

Cet événement fait suite à de nombreux cas d'agressions publiques à Fès, Safi ou encore Inzegane, mais aucune n'a atteint le niveau de barbarie constaté à Boumya.

Hamid Ait Youssef, membre de la section locale de l'AMDH, estime que cet accès de violence est principalement dû à la marginalisation de la région et de sa population.

"Cette agression est la résultante d'un échec total de la politique de la région. C'est le fruit de la répression, de l'oppression, de la marginalisation et des réformes strictement cosmétiques! Tout cela a produit une population déconnectée des valeurs humaines, qui cherche à se faire justice elle-même, en dehors des institutions."

D'ailleurs, ce fait divers n'est pas un cas isolé. "Ces agissements ne sont pas rares. Ils font quasiment partie des coutumes locales, constate Hamid Ait Youssef. Il y a 3 ou 4 ans de ça, une agression similaire s'est produite, mais heureusement, la personne lynchée s'en est sortie par miracle."

Pour l'heure, une enquête a été ouverte pour arrêter les coupables et les présenter devant la justice.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Indicateurs trimestriels : T3 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.