Mille et une nuits sur Médi1TV: Shahrazad au tribunal

Atout ramadanesque de la chaîne marocaine Médi1TV, la série Mille et une nuits est au cœur d’une affaire judiciaire opposant la productrice Sofia Aghilas au réalisateur Anouar Moatassim.  

Mille et une nuits sur Médi1TV: Shahrazad au tribunal

Le 30 juin 2014 à 15h45

Modifié 30 juin 2014 à 15h45

Atout ramadanesque de la chaîne marocaine Médi1TV, la série Mille et une nuits est au cœur d’une affaire judiciaire opposant la productrice Sofia Aghilas au réalisateur Anouar Moatassim.  

Avant le feuilleton télévisé, le feuilleton judiciaire: la série Mille et une nuits (Alf lila ou lila), dument promue par Médi1TV, qui en assurera la diffusion pendant le mois de Ramadan, s'ouvre sur un conflit opposant la productrice Sofia Aghilas au réalisateur Anouar Moatassim.

Sofia Aghilas clame haut et fort que Anouar Moatassim "a volé le concept de la série, ainsi que l'épisode pilote que j'ai produit". Elle affirme qu'elle a "acheté les droits d'auteur du scénariste Rachid Soukri, et avait confié la réalisation à Anouar Moatassim". Elle avait, également, "tout enregistré auprès du CCM, et obtenu une autorisation pour tourner un épisode pilote".

Une fois ce dernier tourné, elle a été "surprise de découvrir que Médi1TV s'était offert les services d'Anouar Moatassim, qui a continué sans moi le tournage, avec les acteurs, les habits et les décors que j'avais précédemment choisi". Elle a donc décidé de se tourner vers la Haca et le ministère de la Communication, et le CCM à qui elle a demandé d’enquêter. Elle affirme ne pas avoir eu de réponse de la part du CCM.

Elle a donc porté plainte contre Anouar Moatassim. La première audience aura lieu le mercredi 2 juillet au tribunal de commerce de Casablanca. "Pour l'instant, le seul concerné par la plainte est Anouar Moatassim", précise Abdelkarim El Moussaoui, son avocat.

Contacté par Médias 24, Anouar Moatassim rejette en bloc les accusations de Sofia Aghilas. "L'idée de la série est la mienne. Ce projet, j'y ai travaillé pendant des mois. J'ai conçu des personnages, des évènements. Elle est venu vers la fin et a voulu s'en emparer". Concernant les acteurs et les techniciens, Anouar Moatassim dit que c'est lui qui a fait appel à eux : "Ils ont déjà travaillé avec moi. Ils me connaissent."

Sa version des faits est la suivante: il a écrit le scénario de la série, organisé des castings, appelé des acteurs et des techniciens. Et "suite au refus de Mme Aghilas de signer des contrats avec moi, les acteurs et les techniciens, j'ai poursuivi sans elle". Il estime, également, qu'il n'a pas trahi la productrice en allant proposer la série à Médi1TV, car "bien avant mon geste, elle a essayé de vendre la série à la SNRT, en l'attribuant à un autre réalisateur. Ils ont flairé la supercherie et ils ont refusé".

Et de conclure : "Je n'ai pu mener le tournage qu'après que le CCM ait enquêté, pendant plus de sept semaines, sur l'affaire. Cela a ralenti mon travail, mais cela m'a blanchi des fausses accusations".


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

HPS : Résultats Semestriels 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.