RAJA-OUI, RONALDI-NON (3-1)

Un événement historique. Le Raja a battu l'Atletico Mineiro par 3-1. Une victoire méritée qui hisse le club marocain en finale de la coupe du monde des clubs. Un match de toutes les émotions.

RAJA-OUI, RONALDI-NON (3-1)

Le 19 décembre 2013 à 11h16

Modifié 19 décembre 2013 à 11h16

Un événement historique. Le Raja a battu l'Atletico Mineiro par 3-1. Une victoire méritée qui hisse le club marocain en finale de la coupe du monde des clubs. Un match de toutes les émotions.

Le Raja Casablanca, champion du Maroc, s'est qualifié pour la finale de la Coupe du monde des clubs-Maroc 2013, en battant le club brésilien d'Atlético Mineiro par 3 buts à 1, mercredi au Grand stade de Marrakech.

Le score est sans appel mais ce fut loin d’être facile pour le Raja contre une équipe archi favorite. Ce sont effectivement les joueurs de l’Atletico Mineiro qui se montrent les plus dangereux avec 19 tirs (contre 11 pour le Raja) et une possession de balle en leur faveur.

Mais le Raja résiste et arrive à placer des contre-attaques dangereuses avant d’ouvrir le score en deuxième mi-temps grâce à Mohcine Iajour (51ème), servi idéalement par Abdelilah Hafidi. Dominateurs, les brésiliens ne parviennent pas à trouver la brèche jusqu’à ce coup franc venu d’ailleurs de Ronaldinho (63ème) qui replonge les supporters rajaouis dans l’angoisse.

Il faudra attendre la 84ème minute pour apaiser le public marocain après que le capitaine Mouhcine Moutaoualli transforme un pénalty obtenu par Iajour. De peur de voir ses poulains rejoins au score à nouveau, Faouzi Benzarti décide de sortir son attaquant Moucine Iajour pour Idrissa Coulibaly, un défenseur. Mais le Raja se procure à nouveaux des occasions et dans les ultimes secondes du match Vivien Mabidé place le but du KO en reprenant adroitement une tentative de lob de son capitaine, repoussée par la barre transversale.

Dans les minutes qui suivaient cette qualification historique pour la finale du mondial des clubs, le festival de klaxons et les scènes de joie de tout un peuple en liesse et vexé depuis trop longtemps par le football marocain, pouvaient reprendre à travers tout le royaume.

Les Aigles Verts défient, samedi, en finale les Bavarois, vainqueurs lors de la première demi-finale de la formation chinoise de Guangzhou Evergrande (3-0).

 

Voici la fiche technique du match Raja Casablanca (Maroc) / Atlético Mineiro (Brésil), (3-1), disputé mercredi au Grand stade de Marrakech pour le compte de la 10ème édition de la Coupe du monde des clubs de football Maroc-2013 (11-21 décembre):

Humidité: 49pc. Température: 17 degrés Celsius. Temps: nuit clair. Pelouse : très bon état.

Public: 35219.

Arbitre: Carlos Carballo (Espagne)

Buts:Raja Casablanca : 3, Mouhcine Yajour (51e), Mouhcine Moutouali (84e), Vivien Mabide (90+4) Atlético Mineiro : 1, Ronaldinho (63e)Avertissements: Raja Casablanca: 0 Atlético Mineiro: Rever (83e)

Sélections:

Raja Casablanca:

Gardien: Khalid Askri

Zakaria El Hachimi, Mohamed Oulhaj, Chemseddine Chtibi (Vivien Mabide 55e), Abdelilah Hafidi (Yassine Salhi 81e), Mohsine Moutouali, Adil Karrouchy, Mouhssine Yajour (Idrissa Coulibaly 88e) , Issam Erraki, Ismail Benlamaalem, Koukou Geuhi.

Entraineur: Faouzi Benzarti.

Atlético Mineiro:

Gardien:Victor Bagy

Marcos Rocha (Luan 63e), Leonardo Silva, Rever, Joao Silva, Pierre Oliveira, Diego Tardelli, Ronaldinho, Fernandinho, Lucas Candido, Josué de Oliveira (Donizete 57e),

Entraîneur: Cuca.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS S1 2020 : STABILITE DES INDICATEURS ET RESILIENCE FACE A UNE CRISE SANITAIRE EXCEPTIONNELLE !

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.