Tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination contre la grippe

La campagne de vaccination contre la grippe devrait commencer dès la semaine prochaine. Intérêt de la vaccination, les populations prioritaires et cibles, le vaccin, son efficacité, et les quantités mises sur le marché, son prix, la remboursabilité... Voici l'essentiel des informations disponibles sur cette campagne stratégique dans la lutte contre la Covid-19.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/22-10-2020/vaccin200.jpg-oui
Tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination contre la grippe

Le 22 octobre 2020 à 20:02

Modifié le 23 octobre 2020 à 11:20

Le ministère de la Santé se prépare cette année à une campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière hors norme.

Le risque de co-circulation du virus grippal et du SARS-COV-2 pose un sérieux problème pour le système de santé. Les symptômes étant similaires, le diagnostic différentiel sera de plus en plus difficile à établir. 

Pour éviter cette situation, il a été décidé de "renforcer les activités de vaccination antigrippale et de promotion de celle-ci dans le cadre d'une large campagne de communication portant sur tous les moyens de prévention contre la grippe saisonnière", explique le ministère de la Santé dans une circulaire diffusée aux directions régionales le 15 octobre dernier. 

La campagne est supposée démarrer la quatrième semaine du mois d'octobre. Donc, la semaine prochaine.

Nous avons contacté le ministère de la Santé à ce sujet ; il a préféré réserver sa sortie sur la question "au moment opportun".

En attendant la communication officielle des autorités sanitaires, voici tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination contre la grippe.

>> Intérêt de la vaccination contre la grippe

L'intérêt du vaccin contre la grippe est de protéger les personnes contre le virus saisonnier.

Mais en temps de pandémie de la Covid-19, il permet aussi de réduire la circulation du virus de la grippe évitant ainsi aux professionnels de la santé les tracas du diagnostic différentiel.

Une large campagne de vaccination permet également de limiter les complications liées au virus de la grippe et ainsi réduire la pression sur les structures de soins. 

>> Les populations cibles

A campagne exceptionnelle, cibles élargies. En temps normal, le ministère se charge essentiellement de la vaccination de son personnel. Par ailleurs, le vaccin est disponible en pharmacie pour ceux qui souhaitent se vacciner. Cependant, cette année l'effort du ministère de la Santé sera plus large.

Ainsi, selon des sources bien informées, ce département envisage, en plus de son personnel, de cibler les femmes enceintes, les personnes âgés et ayant des pathologies chroniques.

"Le ministère s'est engagé à fournir le vaccin gratuitement pour les ramédistes ayant plus de 65 ans et avec des maladies graves", nous assure un membre imminent de la Fédération nationale de la santé (FNS). Pour notre interlocuteur, en plus des cibles déjà citées, il faut aussi que les entreprises assurent la vaccination à leur employés (usines, banques,...).

"Il faut que le ministère de l'Enseignement vaccine l'ensemble du corps enseignant. il faut respecter ce que dit l'OMS en assurant la vaccination des enfants de plus de 6 mois et moins de 5 ans pour qu'ils ne transmettent pas le virus aux adultes et enfants ayant des pathologies chroniques", ajoute notre source. 

>> L'efficacité du vaccin 

Il est communément connu que le vaccin contre la grippe n'assure pas une protection à 100%. "Il a une efficacité maximum de 70%", assurent plusieurs sources médicales.

Cela s'explique par le fait que "le virus de la grippe évolue d’une année sur l’autre. Et de ce fait, le vaccin doit être renouvelé chaque année", explique une source au sein de Sanofi Maroc.

"Les virus de la grippe changent constamment et, en général, de nouvelles souches virales apparaissent et circulent chaque année. Avant le début de la saison grippale, les virus en circulation sont identifiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et sont incorporés dans la nouvelle formule vaccinale afin d’apporter la meilleure protection possible", ajoute notre source. 

Ainsi, pour augmenter l'efficacité du vaccin, Sanofi mettra sur le marché marocain, pour la 1ère fois, le vaccin antigrippal quadrivalent (contre quatre souches du virus grippal). Ce vaccin présente un certain nombre d'avantages que Sanofi énumère :

- Il contient 4 souches de virus grippal, 2 de types A (H1N1 et H3N2) et 2 de type B (appartenant aux lignées Yamagata et Victoria);

- une protection élargie par rapport aux vaccins trivalents;

- une protection optimale attendue lorsque les 2 lignées B circulent simultanément durant la même saison;

- et une meilleure adéquation à l’évolution épidémiologique".

Néanmoins, même avec une efficacité de 70% "plus optimale chez les jeunes que chez les personnes âgées, il est recommandé de se faire vacciner. Car même si le sujet n'est pas protégé à 100%, et s'il attrape le virus grippal il développera une forme bénigne", nous explique-t-on.

Une protection de 70%, maximum, est toujours mieux que rien, conclut nos sources, notamment pour éviter la confusion Covid-19 et grippe. 

>> Disponibilité du vaccin et quantités mises sur le marché 

La campagne ne peut se faire que si les doses du vaccin sont disponibles à temps et en quantité suffisante.

Pour la mise sur le marché, la livraison des doses est prévue pour la fin de ce mois d’octobre 2020. "Le vaccin sera disponible en pharmacie dès la semaine prochaine", nous assure Hamza Guedira, président de l'Ordre des pharmaciens. 

Qu'en est-il des quantités ? Personne de nos sources n'a été en mesure de nous avancer un chiffre. "Le marché privé sera probablement livré en deux fois. La première livraison pourrait contenir quelque 300.000 doses", concède notre source à l'Ordre des pharmaciens. 

De son côté, Sanofi nous explique que "comme chaque saison grippale, Sanofi Pasteur approvisionne le marché marocain en fonction des prévisions et des quantités préalablement définies.

Les quantités sur une saison normale s’élèvent à environ 500 000 doses (marché public + marché privé)".

Qu'en est-il alors de cette année ? "Les quantités de cette année restent proches de celle d’une année normale", nous répond-on. 

Logiquement, avec une campagne plus large, ce nombre devrait être dépassé. Les quantités mises sur le marché par Sanofi répondront-elles aux objectifs de vaccination du ministère ?

"En cas de demande exceptionnelle liée au contexte actuel, Sanofi Pasteur déploiera tous les efforts nécessaires, en étroite collaboration avec les autorités de santé pour répondre aux urgences de santé publique", répond Sanofi. 

La demande pour le vaccin antigrippal est mondiale. Sanofi est le leader international et doit pas conséquent approvisionner les pays des deux hémisphères. 

Sanofi Pasteur fabrique une moyenne de 200 millions de doses/an. En prévision de la hausse de la demande, 250 millions de doses sont prévues cette saison,  soit une augmentation de 20%.

>> Prix 

Le prix public de vente du vaccin antigrippal est de 125,30 DH. L'ancien vaccin était vendu à 68 DH.

Interrogé sur le doublement du prix de son vaccin, Sanofi ne commente pas, en rappelant que "le PPV (prix public de vente) des spécialités pharmaceutiques et médicaments est fixé par le ministère de la Santé".

Mais selon les professionnels de la santé, nous sommes en présence d'une économie de la santé et donc pour un produit évolué un prix plus élevé.

"Mais pour éviter ce débat, il faut rendre le vaccin remboursable", préconise notre source à la FNS. 

>> Remboursabilité 

"Ce vaccin en temps de pandémie n'est pas un luxe, il doit être remboursé dans le cadre de l'AMO", insiste notre source à la FNS. Des discussions sont menées actuellement dans ce sens.

"Le vaccin est remboursé par les assurances privées et le dossier de remboursement AMO est en cours de finalisation au niveau de l’agence nationale de l’assurance maladie (ANAM)", nous assure notre source à Sanofi. 

Lire aussi :

Les médecins insistent sur l'importance de la vaccination contre la grippe saisonnière

- Le vaccin contre la grippe saisonnière sera disponible fin octobre

- Un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière bientôt sur le marché au Maroc

- Covid-Grippe: le diagnostic différentiel sera de plus en plus difficile

Tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination contre la grippe

Le 22 octobre 2020 à20:01

Modifié le 23 octobre 2020 à 11:20

La campagne de vaccination contre la grippe devrait commencer dès la semaine prochaine. Intérêt de la vaccination, les populations prioritaires et cibles, le vaccin, son efficacité, et les quantités mises sur le marché, son prix, la remboursabilité... Voici l'essentiel des informations disponibles sur cette campagne stratégique dans la lutte contre la Covid-19.

com_redaction-100

Le ministère de la Santé se prépare cette année à une campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière hors norme.

Le risque de co-circulation du virus grippal et du SARS-COV-2 pose un sérieux problème pour le système de santé. Les symptômes étant similaires, le diagnostic différentiel sera de plus en plus difficile à établir. 

Pour éviter cette situation, il a été décidé de "renforcer les activités de vaccination antigrippale et de promotion de celle-ci dans le cadre d'une large campagne de communication portant sur tous les moyens de prévention contre la grippe saisonnière", explique le ministère de la Santé dans une circulaire diffusée aux directions régionales le 15 octobre dernier. 

La campagne est supposée démarrer la quatrième semaine du mois d'octobre. Donc, la semaine prochaine.

Nous avons contacté le ministère de la Santé à ce sujet ; il a préféré réserver sa sortie sur la question "au moment opportun".

En attendant la communication officielle des autorités sanitaires, voici tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination contre la grippe.

>> Intérêt de la vaccination contre la grippe

L'intérêt du vaccin contre la grippe est de protéger les personnes contre le virus saisonnier.

Mais en temps de pandémie de la Covid-19, il permet aussi de réduire la circulation du virus de la grippe évitant ainsi aux professionnels de la santé les tracas du diagnostic différentiel.

Une large campagne de vaccination permet également de limiter les complications liées au virus de la grippe et ainsi réduire la pression sur les structures de soins. 

>> Les populations cibles

A campagne exceptionnelle, cibles élargies. En temps normal, le ministère se charge essentiellement de la vaccination de son personnel. Par ailleurs, le vaccin est disponible en pharmacie pour ceux qui souhaitent se vacciner. Cependant, cette année l'effort du ministère de la Santé sera plus large.

Ainsi, selon des sources bien informées, ce département envisage, en plus de son personnel, de cibler les femmes enceintes, les personnes âgés et ayant des pathologies chroniques.

"Le ministère s'est engagé à fournir le vaccin gratuitement pour les ramédistes ayant plus de 65 ans et avec des maladies graves", nous assure un membre imminent de la Fédération nationale de la santé (FNS). Pour notre interlocuteur, en plus des cibles déjà citées, il faut aussi que les entreprises assurent la vaccination à leur employés (usines, banques,...).

"Il faut que le ministère de l'Enseignement vaccine l'ensemble du corps enseignant. il faut respecter ce que dit l'OMS en assurant la vaccination des enfants de plus de 6 mois et moins de 5 ans pour qu'ils ne transmettent pas le virus aux adultes et enfants ayant des pathologies chroniques", ajoute notre source. 

>> L'efficacité du vaccin 

Il est communément connu que le vaccin contre la grippe n'assure pas une protection à 100%. "Il a une efficacité maximum de 70%", assurent plusieurs sources médicales.

Cela s'explique par le fait que "le virus de la grippe évolue d’une année sur l’autre. Et de ce fait, le vaccin doit être renouvelé chaque année", explique une source au sein de Sanofi Maroc.

"Les virus de la grippe changent constamment et, en général, de nouvelles souches virales apparaissent et circulent chaque année. Avant le début de la saison grippale, les virus en circulation sont identifiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et sont incorporés dans la nouvelle formule vaccinale afin d’apporter la meilleure protection possible", ajoute notre source. 

Ainsi, pour augmenter l'efficacité du vaccin, Sanofi mettra sur le marché marocain, pour la 1ère fois, le vaccin antigrippal quadrivalent (contre quatre souches du virus grippal). Ce vaccin présente un certain nombre d'avantages que Sanofi énumère :

- Il contient 4 souches de virus grippal, 2 de types A (H1N1 et H3N2) et 2 de type B (appartenant aux lignées Yamagata et Victoria);

- une protection élargie par rapport aux vaccins trivalents;

- une protection optimale attendue lorsque les 2 lignées B circulent simultanément durant la même saison;

- et une meilleure adéquation à l’évolution épidémiologique".

Néanmoins, même avec une efficacité de 70% "plus optimale chez les jeunes que chez les personnes âgées, il est recommandé de se faire vacciner. Car même si le sujet n'est pas protégé à 100%, et s'il attrape le virus grippal il développera une forme bénigne", nous explique-t-on.

Une protection de 70%, maximum, est toujours mieux que rien, conclut nos sources, notamment pour éviter la confusion Covid-19 et grippe. 

>> Disponibilité du vaccin et quantités mises sur le marché 

La campagne ne peut se faire que si les doses du vaccin sont disponibles à temps et en quantité suffisante.

Pour la mise sur le marché, la livraison des doses est prévue pour la fin de ce mois d’octobre 2020. "Le vaccin sera disponible en pharmacie dès la semaine prochaine", nous assure Hamza Guedira, président de l'Ordre des pharmaciens. 

Qu'en est-il des quantités ? Personne de nos sources n'a été en mesure de nous avancer un chiffre. "Le marché privé sera probablement livré en deux fois. La première livraison pourrait contenir quelque 300.000 doses", concède notre source à l'Ordre des pharmaciens. 

De son côté, Sanofi nous explique que "comme chaque saison grippale, Sanofi Pasteur approvisionne le marché marocain en fonction des prévisions et des quantités préalablement définies.

Les quantités sur une saison normale s’élèvent à environ 500 000 doses (marché public + marché privé)".

Qu'en est-il alors de cette année ? "Les quantités de cette année restent proches de celle d’une année normale", nous répond-on. 

Logiquement, avec une campagne plus large, ce nombre devrait être dépassé. Les quantités mises sur le marché par Sanofi répondront-elles aux objectifs de vaccination du ministère ?

"En cas de demande exceptionnelle liée au contexte actuel, Sanofi Pasteur déploiera tous les efforts nécessaires, en étroite collaboration avec les autorités de santé pour répondre aux urgences de santé publique", répond Sanofi. 

La demande pour le vaccin antigrippal est mondiale. Sanofi est le leader international et doit pas conséquent approvisionner les pays des deux hémisphères. 

Sanofi Pasteur fabrique une moyenne de 200 millions de doses/an. En prévision de la hausse de la demande, 250 millions de doses sont prévues cette saison,  soit une augmentation de 20%.

>> Prix 

Le prix public de vente du vaccin antigrippal est de 125,30 DH. L'ancien vaccin était vendu à 68 DH.

Interrogé sur le doublement du prix de son vaccin, Sanofi ne commente pas, en rappelant que "le PPV (prix public de vente) des spécialités pharmaceutiques et médicaments est fixé par le ministère de la Santé".

Mais selon les professionnels de la santé, nous sommes en présence d'une économie de la santé et donc pour un produit évolué un prix plus élevé.

"Mais pour éviter ce débat, il faut rendre le vaccin remboursable", préconise notre source à la FNS. 

>> Remboursabilité 

"Ce vaccin en temps de pandémie n'est pas un luxe, il doit être remboursé dans le cadre de l'AMO", insiste notre source à la FNS. Des discussions sont menées actuellement dans ce sens.

"Le vaccin est remboursé par les assurances privées et le dossier de remboursement AMO est en cours de finalisation au niveau de l’agence nationale de l’assurance maladie (ANAM)", nous assure notre source à Sanofi. 

Lire aussi :

Les médecins insistent sur l'importance de la vaccination contre la grippe saisonnière

- Le vaccin contre la grippe saisonnière sera disponible fin octobre

- Un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière bientôt sur le marché au Maroc

- Covid-Grippe: le diagnostic différentiel sera de plus en plus difficile

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente propose un rendement de 4,5 dh/action et innove en proposant une distribution trimestrielle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.