Tenue des organes de gouvernance des S.A : Les souplesses qui seront accordées

Le conseil de gouvernement prévu ce vendredi 17 avril examinera un projet de loi 27.20 instaurant des dispositions spéciales relatives à la tenue des organes de gouvernance des sociétés anonymes durant la période de l’état d’urgence sanitaire.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/17-04-2020/conference-857926_960_720.jpg-oui
Tenue des organes de gouvernance des S.A : Les souplesses qui seront accordées

Le 17 avril 2020 à 13:40

Modifié le 26 avril 2020 à 08:13

Ce texte (voir fac-similé ci-dessous), annoncé après la tenue de la dernière réunion du Comité de veille économique, viendra combler les lacunes de la loi 17.95 sur les S.A. qui ne permet pas notamment la tenue des conseil d’administration par visio-conférence pour arrêter les comptes ou des assemblées générales pour approuver à distance les comptes et lancer des emprunts publics.

>>Lire aussi :

M. Hdid: L'Etat doit agir pour permettre aux SA de tenir leurs échéances légales

Tenue des organes de gouvernance à distance : Recommandations d'Afrique Advisors

Voici les apports de ce projet de loi :

Tenue des conseils d’administration

Les entreprises qui n’ont pas tenu leurs conseils d’administration à la date de la publication de cette loi au Bulletin officiel, pourront les tenir en utilisant les moyens de télécommunication (visio-conférence), durant l’état d’urgence sanitaire, pour arrêter les comptes et convoquer l’assemblée des actionnaires ou des obligataires.

Pour les entreprises qui n’ont pas les moyens d’utiliser ces outils télécoms, le DG, PDG ou président du conseil d’administration pourra préparer des états de synthèse provisoires au titre de l’année 2019, utilisables avec les tiers durant l’état d’urgence sanitaire.

Ces états de synthèse provisoires devront être remis au(x) commissaire(s) aux comptes pour préparer les rapports à remettre à l’assemblée générale.

15 jours au plus tard après la levée de l’état d’urgence sanitaire, ces états de synthèse devront être remis au conseil d’administration pour délibération.

Les entreprises à directoire et conseil de surveillance

Les sociétés à directoire, qui n’ont pas tenu leur conseil de surveillance à la publication de cette loi au BO, peuvent également utiliser les états de synthèse de l’année 2019 dans leurs relations avec les tiers.

Ces états de synthèse ainsi que tous les documents prévus dans l’article 141 de la loi sur la S.A., devront être remis au conseil de surveillance dans les 15 jours suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Les assemblées générales

Les S.A pourront tenir leurs assemblées générales ordinaires et extraordinaires également en utilisant les moyens de télécommunications durant la période d’état d’urgence sanitaire, en adoptant le vote par correspondance à travers le formulaire prévu dans l’article 131 bis de la loi sur la S.A.

L’annonce de la tenue de l’assemblée générale doit préciser les mesures pratiques d’identification des participants, de consultation des documents devant être présentées, et de déroulement de ses travaux.

Les emprunts par appel public à l'épargne

Le conseil d’administration ou le directoire d’une société faisant appel public à l’épargne, peuvent, durant l’état d’urgence, autoriser l’émission d'emprunts sans tenir une AGO des actionnaires.

Dans les 15 jours au plus tard après la fin de l’état d’urgence, le conseil d’administration ou le directoire sera tenu de présenter à l’AGO un rapport sur l’utilisation de l’autorisation d’émission d’emprunts.

Tenue des organes de gouvernance des S.A : Les souplesses qui seront accordées

Le 17 avril 2020 à13:49

Modifié le 26 avril 2020 à 08:13

Le conseil de gouvernement prévu ce vendredi 17 avril examinera un projet de loi 27.20 instaurant des dispositions spéciales relatives à la tenue des organes de gouvernance des sociétés anonymes durant la période de l’état d’urgence sanitaire.

Ce texte (voir fac-similé ci-dessous), annoncé après la tenue de la dernière réunion du Comité de veille économique, viendra combler les lacunes de la loi 17.95 sur les S.A. qui ne permet pas notamment la tenue des conseil d’administration par visio-conférence pour arrêter les comptes ou des assemblées générales pour approuver à distance les comptes et lancer des emprunts publics.

>>Lire aussi :

M. Hdid: L'Etat doit agir pour permettre aux SA de tenir leurs échéances légales

Tenue des organes de gouvernance à distance : Recommandations d'Afrique Advisors

Voici les apports de ce projet de loi :

Tenue des conseils d’administration

Les entreprises qui n’ont pas tenu leurs conseils d’administration à la date de la publication de cette loi au Bulletin officiel, pourront les tenir en utilisant les moyens de télécommunication (visio-conférence), durant l’état d’urgence sanitaire, pour arrêter les comptes et convoquer l’assemblée des actionnaires ou des obligataires.

Pour les entreprises qui n’ont pas les moyens d’utiliser ces outils télécoms, le DG, PDG ou président du conseil d’administration pourra préparer des états de synthèse provisoires au titre de l’année 2019, utilisables avec les tiers durant l’état d’urgence sanitaire.

Ces états de synthèse provisoires devront être remis au(x) commissaire(s) aux comptes pour préparer les rapports à remettre à l’assemblée générale.

15 jours au plus tard après la levée de l’état d’urgence sanitaire, ces états de synthèse devront être remis au conseil d’administration pour délibération.

Les entreprises à directoire et conseil de surveillance

Les sociétés à directoire, qui n’ont pas tenu leur conseil de surveillance à la publication de cette loi au BO, peuvent également utiliser les états de synthèse de l’année 2019 dans leurs relations avec les tiers.

Ces états de synthèse ainsi que tous les documents prévus dans l’article 141 de la loi sur la S.A., devront être remis au conseil de surveillance dans les 15 jours suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Les assemblées générales

Les S.A pourront tenir leurs assemblées générales ordinaires et extraordinaires également en utilisant les moyens de télécommunications durant la période d’état d’urgence sanitaire, en adoptant le vote par correspondance à travers le formulaire prévu dans l’article 131 bis de la loi sur la S.A.

L’annonce de la tenue de l’assemblée générale doit préciser les mesures pratiques d’identification des participants, de consultation des documents devant être présentées, et de déroulement de ses travaux.

Les emprunts par appel public à l'épargne

Le conseil d’administration ou le directoire d’une société faisant appel public à l’épargne, peuvent, durant l’état d’urgence, autoriser l’émission d'emprunts sans tenir une AGO des actionnaires.

Dans les 15 jours au plus tard après la fin de l’état d’urgence, le conseil d’administration ou le directoire sera tenu de présenter à l’AGO un rapport sur l’utilisation de l’autorisation d’émission d’emprunts.

A lire aussi


Communication financière

Assemblée Générale Ordinaire LafargeHolcim Maroc : Avis de convocation des actionnaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.