OCP stabilise ses revenus et sa rentabilité opérationnelle à fin juin

Malgré la crise sanitaire et un contexte de marché défavorable, OCP réalise un chiffre d’affaires et un EBITDA stables par rapport au premier semestre 2019. La hausse de la production d’engrais ayant compensé la baisse des prix.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/29-09-2020/OCP-siege20182.jpg-oui
OCP stabilise ses revenus et sa rentabilité opérationnelle à fin juin

Le 29 septembre 2020 à 09:02

Modifié le 29 septembre 2020 à 11:29

Le chiffre d’affaires à fin juin 2020 atteint 27,4 milliards de DH contre 27,6 milliards un an auparavant.

C’est l’activité engrais qui a permis de stabiliser le chiffre d’affaires. Ses revenus ont progressé de 12%, reflétant une hausse des volumes exportés vers l’Amérique latine, l’Europe et l’Inde (+1,5 million de tonnes) qui a largement compensé la baisse des prix (baisse de 22% du prix du DAP).

Les revenus de la roche ont, eux, diminué de 5%, à cause d’un effet prix négatif ayant compensé la hausse des volumes exportés.

Quant à l’acide phosphorique, son CA a reculé de 31%, à la fois à cause d’un effet prix négatif et d’une baisse des volumes en raison du recul de la production d’engrais en Inde du fait de la pandémie.

Dans ce contexte, la marge brute s’est établie à 17,5 milliards de DH, en très légère baisse par rapport à juin 2019 (17,8 milliards), la baisse des prix des matières premières (souffre notamment) ayant compensé la baisse des prix des produits vendus.

Mais l’EBITDA, principal indicateur de rentabilité dans le secteur, s’est stabilisé à 8,5 milliards de DH, en raison des performances opérationnelles du groupe malgré les défis logistiques liés à la crise sanitaire. La marge d’EBITDA s’est ainsi maintenue à 31%, un niveau très confortable.

Par ailleurs, le résultat d’exploitation a baissé à 871 MDH contre 3,8 milliards de DH, uniquement du fait de la contribution de 3 milliards de DH au Fonds spécial Covid-19.

Les dépenses d’investissement totalisent 5 milliards de DH au 1er semestre, et la trésorerie demeure à un niveau confortable de 10,7 milliards de DH; l’endettement financier, totalisant 54,4 milliards de DH, avec un ratio de levier financier 3,5x.

Pour le second semestre, OCP s’attend à un équilibre entre l’offre et la demande : Demande forte de l’Inde et du Brésil devant compenser le ralentissement en Europe occidentale ; baisse des exportations chinoises pour satisfaire son marché local.

OCP stabilise ses revenus et sa rentabilité opérationnelle à fin juin

Le 29 septembre 2020 à09:02

Modifié le 29 septembre 2020 à 11:29

Malgré la crise sanitaire et un contexte de marché défavorable, OCP réalise un chiffre d’affaires et un EBITDA stables par rapport au premier semestre 2019. La hausse de la production d’engrais ayant compensé la baisse des prix.

com_redaction-10

Le chiffre d’affaires à fin juin 2020 atteint 27,4 milliards de DH contre 27,6 milliards un an auparavant.

C’est l’activité engrais qui a permis de stabiliser le chiffre d’affaires. Ses revenus ont progressé de 12%, reflétant une hausse des volumes exportés vers l’Amérique latine, l’Europe et l’Inde (+1,5 million de tonnes) qui a largement compensé la baisse des prix (baisse de 22% du prix du DAP).

Les revenus de la roche ont, eux, diminué de 5%, à cause d’un effet prix négatif ayant compensé la hausse des volumes exportés.

Quant à l’acide phosphorique, son CA a reculé de 31%, à la fois à cause d’un effet prix négatif et d’une baisse des volumes en raison du recul de la production d’engrais en Inde du fait de la pandémie.

Dans ce contexte, la marge brute s’est établie à 17,5 milliards de DH, en très légère baisse par rapport à juin 2019 (17,8 milliards), la baisse des prix des matières premières (souffre notamment) ayant compensé la baisse des prix des produits vendus.

Mais l’EBITDA, principal indicateur de rentabilité dans le secteur, s’est stabilisé à 8,5 milliards de DH, en raison des performances opérationnelles du groupe malgré les défis logistiques liés à la crise sanitaire. La marge d’EBITDA s’est ainsi maintenue à 31%, un niveau très confortable.

Par ailleurs, le résultat d’exploitation a baissé à 871 MDH contre 3,8 milliards de DH, uniquement du fait de la contribution de 3 milliards de DH au Fonds spécial Covid-19.

Les dépenses d’investissement totalisent 5 milliards de DH au 1er semestre, et la trésorerie demeure à un niveau confortable de 10,7 milliards de DH; l’endettement financier, totalisant 54,4 milliards de DH, avec un ratio de levier financier 3,5x.

Pour le second semestre, OCP s’attend à un équilibre entre l’offre et la demande : Demande forte de l’Inde et du Brésil devant compenser le ralentissement en Europe occidentale ; baisse des exportations chinoises pour satisfaire son marché local.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Indicateurs trimestriels au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.