Les médecins du secteur privé désavouent le conseil de l'Ordre des médecins

Quatre associations et syndicats représentant le secteur libéral de la médecine désavouent clairement le président du conseil de l'Ordre national des médecins et prennent totalement leurs distances avec le courrier qu'il a adressé au Chef du gouvernement pour demander un soutien de l'Etat sur un plan fiscal afin de passer la crise actuelle.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/01-04-2020/doctor-3457027_1280.jpg-oui
Les médecins du secteur privé désavouent le conseil de l'Ordre des médecins (Photo Pixabay)

Le 01 avril 2020 à 13:08

Modifié le 01 avril 2020 à 15:05

"Le communiqué du Conseil national de l’Ordre des médecins, demandant au gouvernement des mesures de soutien, ne nous engage en rien“, nous déclare l'un des chefs de file des associations représentatives du secteur privé.

Un communiqué sans ambages a été diffusé en milieu de journée ce mercredi 1er avril 2020, par 4 associations ou syndicats: CSNMSP (Collège syndical national des médecins spécialistes privés), SNMG (Syndicat national de médecine générale), SNMSL (Syndicat national des médecins du secteur libéral) et ANCP (Association nationale des cliniques privées).

La veille, le conseil national de l'Ordre des médecins rendait public un courrier adressé au Chef du gouvernement et demandant une aide financière de l'Etat.

Le contenu de ce courrier a soulevé une colère visible sur les réseaux sociaux.

Pour les signataires du communiqué collectif de ce mercredi, les médecins privés n'ont jamais demandé l'intervention de l'Ordre des médecins; n'ont jamais été consultés par celui-ci avant d'adresser sa demande au gouvernement; considèrent la mobilisation totale de tous comme la seule priorité; n'ont jamais demandé autre chose que des équipements de protection du personnel soignant.

Voici le texte intégral du communiqué signé par Dr Afif Moulay Saïd (CSNMSP), Dr Tayeb Hamdi (SNMG), Dr Badreddine Dassouli (SNMSL) et Dr Redouane Semlali (ANCP):

"Suite à la publication d’une lettre adressée par Monsieur le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins au chef du gouvernement datée le 30 mars 2020, relative au secteur médical libéral, les syndicats représentant l’ensemble du secteur médical libéral : médecins généralistes, médecins spécialistes et cliniques privées tiennent à apporter à l’opinion publique nationale les éclaircissements suivants :

"1. Les syndicats médicaux du privé n’ont JAMAIS sollicité l’Ordre des médecins pour une quelconque aide ou intervention dans ce sens, de quelque nature que ce soit.

"2. L’Ordre des médecins n’a à AUCUN moment demandé l’avis, ou a mis au courant les syndicats médicaux du privé par rapport à la dite lettre.

"3. Notre secteur a, depuis le déclenchement de la pandémie, toujours annoncé, renouvelé et exprimé sa mobilisation totale et volontaire face à la pandémie, et nous avons annoncé à plusieurs occasions la mise à la disposition de l’Etat marocain et du ministère de la Santé TOUS les cabinets médicaux et TOUTES les cliniques privées au Maroc pour renforcer le front national contre la propagation du virus et pour la prise en charge des malades.

"4. Dans tous les communiqués, à AUCUN moment le secteur n’a fait allusion quelconque au côté social, économique ou fiscal du dossier, malgré son importance, et n’a JAMAIS chargé quiconque de le faire à sa place

"5. Les médecins libéraux, cliniques et établissements assimilés du privé ont choisi d’une manière consciente et responsable de focaliser leurs efforts sur l’essentiel, sur le primordial, sur l’urgence de la situation qui n’est autre que de prêter main forte et inconditionnelle au plan national de riposte contre le coronavirus et aider notre peuple et notre pays à passer cette crise.

"6. La seule attente que nous avons formulée aux pouvoirs publics et que nous formulons toujours se résume actuellement à l’approvisionnement urgent du secteur des moyens et outils de protection, qui ne sont plus disponibles sur le marché, pour préserver la vie des médecins, de leurs familles, du personnel assistant et des patients à qui nous offrons nos soins. Le secteur s’est procuré depuis le début de la crise sanitaire de ces outils de de protection: masques chirurgicaux pour le personnel et pour les patients, masques FFP2, solutions hydroalcooliques … par ses propres moyens et est toujours prêt à le faire pourvu que ce matériel soit disponible sur le marché.

"7. Le secteur reste solidaire pour faire face aux aléas liés à la conjoncture sanitaire et ne manque nullement d’ingénierie pour trouver les solutions adéquates et assurer la tenue honorable du secteur sur tous les plans face à la pandémie et au service de notre pays d’une manière citoyenne et solidaire.
Les syndicats des médecins et des cliniques du secteur médical privé marocain restent mobilisés avec professionnalisme, patriotisme et abnégation, main dans la main avec tous les autres secteurs médicaux et non médicaux avec un seul objectif et une seule préoccupation : faire face à la pandémie." [Fin du communiqué]

(Photo Pixabay)

Les médecins du secteur privé désavouent le conseil de l'Ordre des médecins

Le 01 avril 2020 à13:43

Modifié le 01 avril 2020 à 15:05

Quatre associations et syndicats représentant le secteur libéral de la médecine désavouent clairement le président du conseil de l'Ordre national des médecins et prennent totalement leurs distances avec le courrier qu'il a adressé au Chef du gouvernement pour demander un soutien de l'Etat sur un plan fiscal afin de passer la crise actuelle.

"Le communiqué du Conseil national de l’Ordre des médecins, demandant au gouvernement des mesures de soutien, ne nous engage en rien“, nous déclare l'un des chefs de file des associations représentatives du secteur privé.

Un communiqué sans ambages a été diffusé en milieu de journée ce mercredi 1er avril 2020, par 4 associations ou syndicats: CSNMSP (Collège syndical national des médecins spécialistes privés), SNMG (Syndicat national de médecine générale), SNMSL (Syndicat national des médecins du secteur libéral) et ANCP (Association nationale des cliniques privées).

La veille, le conseil national de l'Ordre des médecins rendait public un courrier adressé au Chef du gouvernement et demandant une aide financière de l'Etat.

Le contenu de ce courrier a soulevé une colère visible sur les réseaux sociaux.

Pour les signataires du communiqué collectif de ce mercredi, les médecins privés n'ont jamais demandé l'intervention de l'Ordre des médecins; n'ont jamais été consultés par celui-ci avant d'adresser sa demande au gouvernement; considèrent la mobilisation totale de tous comme la seule priorité; n'ont jamais demandé autre chose que des équipements de protection du personnel soignant.

Voici le texte intégral du communiqué signé par Dr Afif Moulay Saïd (CSNMSP), Dr Tayeb Hamdi (SNMG), Dr Badreddine Dassouli (SNMSL) et Dr Redouane Semlali (ANCP):

"Suite à la publication d’une lettre adressée par Monsieur le président du Conseil National de l’Ordre des Médecins au chef du gouvernement datée le 30 mars 2020, relative au secteur médical libéral, les syndicats représentant l’ensemble du secteur médical libéral : médecins généralistes, médecins spécialistes et cliniques privées tiennent à apporter à l’opinion publique nationale les éclaircissements suivants :

"1. Les syndicats médicaux du privé n’ont JAMAIS sollicité l’Ordre des médecins pour une quelconque aide ou intervention dans ce sens, de quelque nature que ce soit.

"2. L’Ordre des médecins n’a à AUCUN moment demandé l’avis, ou a mis au courant les syndicats médicaux du privé par rapport à la dite lettre.

"3. Notre secteur a, depuis le déclenchement de la pandémie, toujours annoncé, renouvelé et exprimé sa mobilisation totale et volontaire face à la pandémie, et nous avons annoncé à plusieurs occasions la mise à la disposition de l’Etat marocain et du ministère de la Santé TOUS les cabinets médicaux et TOUTES les cliniques privées au Maroc pour renforcer le front national contre la propagation du virus et pour la prise en charge des malades.

"4. Dans tous les communiqués, à AUCUN moment le secteur n’a fait allusion quelconque au côté social, économique ou fiscal du dossier, malgré son importance, et n’a JAMAIS chargé quiconque de le faire à sa place

"5. Les médecins libéraux, cliniques et établissements assimilés du privé ont choisi d’une manière consciente et responsable de focaliser leurs efforts sur l’essentiel, sur le primordial, sur l’urgence de la situation qui n’est autre que de prêter main forte et inconditionnelle au plan national de riposte contre le coronavirus et aider notre peuple et notre pays à passer cette crise.

"6. La seule attente que nous avons formulée aux pouvoirs publics et que nous formulons toujours se résume actuellement à l’approvisionnement urgent du secteur des moyens et outils de protection, qui ne sont plus disponibles sur le marché, pour préserver la vie des médecins, de leurs familles, du personnel assistant et des patients à qui nous offrons nos soins. Le secteur s’est procuré depuis le début de la crise sanitaire de ces outils de de protection: masques chirurgicaux pour le personnel et pour les patients, masques FFP2, solutions hydroalcooliques … par ses propres moyens et est toujours prêt à le faire pourvu que ce matériel soit disponible sur le marché.

"7. Le secteur reste solidaire pour faire face aux aléas liés à la conjoncture sanitaire et ne manque nullement d’ingénierie pour trouver les solutions adéquates et assurer la tenue honorable du secteur sur tous les plans face à la pandémie et au service de notre pays d’une manière citoyenne et solidaire.
Les syndicats des médecins et des cliniques du secteur médical privé marocain restent mobilisés avec professionnalisme, patriotisme et abnégation, main dans la main avec tous les autres secteurs médicaux et non médicaux avec un seul objectif et une seule préoccupation : faire face à la pandémie." [Fin du communiqué]

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant la réunion du Conseil d’Administration, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.