Cultures d’automne: mise en place du programme d'assolement 2020/2021

Les perspectives de la production arboricole de l'automne 2020 s'annoncent prometteuses. L'assolement des principales cultures de cette saison s'étalera sur 5,8 millions Ha. Selon le ministère, la production attendue permettra de répondre de "manière suffisante" aux besoins de consommation et des exportations à mai 2021.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/18-09-2020/oliviers.jpg-oui
Cultures d’automne : mise en place du programme d'assolement 2020/2021

Le 18 septembre 2020 à 12:48

Modifié le 18 septembre 2020 à 13:27

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime a présidé, jeudi 17 septembre par visioconférence, la réunion du Comité stratégique du département de l’agriculture, consacrée aux préparatifs de la campagne agricole 2020-2021.

Ont été discutés lors de cette séance, l’état d’approvisionnement du marché national en produits agricoles en automne, les estimations des productions arboricoles d’automne et les assolements arrêtés pour les cultures à semer en automne. La réunion a été également l’occasion de passer en revue les conditions climatiques et hydriques dans lesquelles évolue la saison agricole.

Ainsi, malgré une conjoncture climatique difficile en 2020 et une conjoncture sanitaire particulière due à la pandémie Covid-19, la production des filières fruitières phares s’annonce bonne tel que révèlent les premières estimations.

Agrumes: une hausse estimée à 29% de la production prévisionnelle 

La production des agrumes devrait s’inscrire en hausse de 29% par rapport à la campagne agrumicole précédente. Cette augmentation est due principalement à l’effet de l’alternance stimulée par les températures relativement clémentes durant les périodes de floraison et de nouaison. L’accroissement de la production des jeunes plantations d’agrumes réalisées dans le cadre du Plan Maroc vert (PMV) a également participé à la hausse de la production durant cette campagne.

L’olivier: une hausse estimée à 14% de la production prévisionnelle 

Les perspectives de production oléicole de la campagne en cours s’annoncent favorables. En effet, la production prévisionnelle des olives devrait réaliser une hausse de 14% en comparaison avec la campagne précédente. Cette augmentation est la résultante de plusieurs facteurs, parmi lesquels figure principalement l’effet positif des pluies des mois d’avril et mai qui ont favorisé la nouaison et le développement des fruits. On note aussi l’effet de l’alternance de l’olivier qui coïncide lors de cette campagne avec un cycle de forte production ainsi que l’entrée en production des nouvelles plantations d’olivier effectuée dans le cadre du PMV.

"L’état phytosanitaire du verger oléicole national est satisfaisant dans l’ensemble, impacté positivement par les conditions climatiques limitant le développement des ravageurs", précise un communiqué du ministère.

Palmier dattier: une production prévisionnelle record

La campagne phoenicicole 2020-21 s’annonce très encourageante, avec un record de la production des dattes attendue, en hausse de 4% en comparaison avec la campagne phoenicicole précédente qui affichait également un très bon niveau. Ceci est l’effet conjugué des conditions climatiques, notamment les températures convenables et les crues qui ont concerné durant le mois d’aout la région de Drâa-Tafilalet. S’ajoute à ces conditions favorables, l’entrée en production des vergers phoenicicoles plantés dans le cadre du PMV, dont la production est en pleine période croissance.

Pommier: un fléchissement de la production prévisionnelle 

La production prévisionnelle des pommes de la campagne agricole 2020-21 devrait connaitre, en revanche, un fléchissement de 14% par rapport à la campagne précédente. Cette baisse est due principalement aux tempêtes de grêle qui ont sévi dans la région de Fès-Meknès et la province de Midelt.

Grenade: légère hausse de la production prévisionnelle

La production prévisionnelle des grenades pour la campagne agricole en cours devrait s’inscrire en hausse de 2% en comparaison avec la campagne précédente. Cette hausse est due principalement à l’entrée en production des nouvelles plantations.

Le programme d’assolement des cultures d’automne

Au titre de la campagne agricole 2020/2021, le ministère a mis en place un programme d’assolement des principales cultures d’automne, en tenant compte de la situation des disponibilités en ressources hydriques et de l’évolution des conditions climatiques de la saison d’automne.

Ce programme concerne les semences céréalières, les céréales, les légumineuses alimentaires, les cultures fourragères, les cultures sucrières et maraichères au niveau de toutes les régions agricoles du Royaume.

Pour les cultures maraichères, le programme qui sera mis en place vise à assurer un approvisionnement normal du marché intérieur d’une part, et à répondre à l’accroissement des exportations des produits maraichers d’autre part, pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande en ces produits. 

La superficie maraichère totale programmée s’élève à 105.000 Ha. La production attendue permettra  de couvrir les besoins de consommation en ces produits pour la période de janvier à mai ainsi que les exportations, notamment pour la tomate.

Les prix sur le marché intérieur

Concernant les prix sur le marché intérieur, l’évolution est relativement stable dans l’ensemble. Les légères hausses relatives des prix de certains produits sont conjoncturelles. Ainsi, pour la tomate, la hausse observée actuellement, fléchira à partir de début octobre avec l’entrée en production de la tomate primeur provenant essentiellement de la région de Souss-Massa.

La mise en place de l’assolement établi sera suivie régulièrement et de près par un comité de veille pour assurer d’abord, l’approvisionnement du marché national en différents produits et également répondre à la demande d’exportation vers différentes destinations, conclut le communiqué.

Cultures d’automne: mise en place du programme d'assolement 2020/2021

Le 18 septembre 2020 à13:27

Modifié le 18 septembre 2020 à 13:27

Les perspectives de la production arboricole de l'automne 2020 s'annoncent prometteuses. L'assolement des principales cultures de cette saison s'étalera sur 5,8 millions Ha. Selon le ministère, la production attendue permettra de répondre de "manière suffisante" aux besoins de consommation et des exportations à mai 2021.

com_redaction-43

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime a présidé, jeudi 17 septembre par visioconférence, la réunion du Comité stratégique du département de l’agriculture, consacrée aux préparatifs de la campagne agricole 2020-2021.

Ont été discutés lors de cette séance, l’état d’approvisionnement du marché national en produits agricoles en automne, les estimations des productions arboricoles d’automne et les assolements arrêtés pour les cultures à semer en automne. La réunion a été également l’occasion de passer en revue les conditions climatiques et hydriques dans lesquelles évolue la saison agricole.

Ainsi, malgré une conjoncture climatique difficile en 2020 et une conjoncture sanitaire particulière due à la pandémie Covid-19, la production des filières fruitières phares s’annonce bonne tel que révèlent les premières estimations.

Agrumes: une hausse estimée à 29% de la production prévisionnelle 

La production des agrumes devrait s’inscrire en hausse de 29% par rapport à la campagne agrumicole précédente. Cette augmentation est due principalement à l’effet de l’alternance stimulée par les températures relativement clémentes durant les périodes de floraison et de nouaison. L’accroissement de la production des jeunes plantations d’agrumes réalisées dans le cadre du Plan Maroc vert (PMV) a également participé à la hausse de la production durant cette campagne.

L’olivier: une hausse estimée à 14% de la production prévisionnelle 

Les perspectives de production oléicole de la campagne en cours s’annoncent favorables. En effet, la production prévisionnelle des olives devrait réaliser une hausse de 14% en comparaison avec la campagne précédente. Cette augmentation est la résultante de plusieurs facteurs, parmi lesquels figure principalement l’effet positif des pluies des mois d’avril et mai qui ont favorisé la nouaison et le développement des fruits. On note aussi l’effet de l’alternance de l’olivier qui coïncide lors de cette campagne avec un cycle de forte production ainsi que l’entrée en production des nouvelles plantations d’olivier effectuée dans le cadre du PMV.

"L’état phytosanitaire du verger oléicole national est satisfaisant dans l’ensemble, impacté positivement par les conditions climatiques limitant le développement des ravageurs", précise un communiqué du ministère.

Palmier dattier: une production prévisionnelle record

La campagne phoenicicole 2020-21 s’annonce très encourageante, avec un record de la production des dattes attendue, en hausse de 4% en comparaison avec la campagne phoenicicole précédente qui affichait également un très bon niveau. Ceci est l’effet conjugué des conditions climatiques, notamment les températures convenables et les crues qui ont concerné durant le mois d’aout la région de Drâa-Tafilalet. S’ajoute à ces conditions favorables, l’entrée en production des vergers phoenicicoles plantés dans le cadre du PMV, dont la production est en pleine période croissance.

Pommier: un fléchissement de la production prévisionnelle 

La production prévisionnelle des pommes de la campagne agricole 2020-21 devrait connaitre, en revanche, un fléchissement de 14% par rapport à la campagne précédente. Cette baisse est due principalement aux tempêtes de grêle qui ont sévi dans la région de Fès-Meknès et la province de Midelt.

Grenade: légère hausse de la production prévisionnelle

La production prévisionnelle des grenades pour la campagne agricole en cours devrait s’inscrire en hausse de 2% en comparaison avec la campagne précédente. Cette hausse est due principalement à l’entrée en production des nouvelles plantations.

Le programme d’assolement des cultures d’automne

Au titre de la campagne agricole 2020/2021, le ministère a mis en place un programme d’assolement des principales cultures d’automne, en tenant compte de la situation des disponibilités en ressources hydriques et de l’évolution des conditions climatiques de la saison d’automne.

Ce programme concerne les semences céréalières, les céréales, les légumineuses alimentaires, les cultures fourragères, les cultures sucrières et maraichères au niveau de toutes les régions agricoles du Royaume.

Pour les cultures maraichères, le programme qui sera mis en place vise à assurer un approvisionnement normal du marché intérieur d’une part, et à répondre à l’accroissement des exportations des produits maraichers d’autre part, pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande en ces produits. 

La superficie maraichère totale programmée s’élève à 105.000 Ha. La production attendue permettra  de couvrir les besoins de consommation en ces produits pour la période de janvier à mai ainsi que les exportations, notamment pour la tomate.

Les prix sur le marché intérieur

Concernant les prix sur le marché intérieur, l’évolution est relativement stable dans l’ensemble. Les légères hausses relatives des prix de certains produits sont conjoncturelles. Ainsi, pour la tomate, la hausse observée actuellement, fléchira à partir de début octobre avec l’entrée en production de la tomate primeur provenant essentiellement de la région de Souss-Massa.

La mise en place de l’assolement établi sera suivie régulièrement et de près par un comité de veille pour assurer d’abord, l’approvisionnement du marché national en différents produits et également répondre à la demande d’exportation vers différentes destinations, conclut le communiqué.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

CP IMMOLOG - Avis de Réunion_2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.