Application de notification des contaminations: la CNDP donne son accord

La CNDP, Commission nationale de protection des données à caractère personnel, a donné son accord pour l'application dite de traçage des contaminations.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/11-05-2020/Tracage-1-AFP.jpg-oui
Application de notification des contaminations: la CNDP donne son accord. (Photo AFP)

Le 11 mai 2020 à 14:54

Modifié le 11 mai 2020 à 15:42

L'application marocain de "notification d'exposition au Coronavirus Covid-19", c'est son appellation officielle, a été présentée en début d'après-midi ce lundi 11 mai à un groupe de journalistes, par conférence vidéo. Elle a été développée sur initiative de l'Intérieur et de la Santé publique. Une quarantaine de personnes ont travailé sur ce développement à plein temps.

L'information a été donnée au cours de cette rencontre par M. El Harrak, gouverneur au ministère de l'Intérieur. Le code source sera accessible à la demande et en open source mais aucune précision n'a été apportée à ce niveau.

Un test réel grandeur nature sera lancé dès la semaine prochaine dans plusieurs sites d'OCP, annonce la même source. L'appli s'appelle "wiqaytna". Il n'y a pas encore de date exacte de mise en ligne. La première release sera déployée après le test.

Les partenaires du projet, tous bénévoles, sont les suivants: OCP, MedTech, Berkeley Systems, Dial Technologies, Omnidata, Omnishore, 1337, Valyans, Abweb, Aiox Labs, Hidden Clouders, ainsi que l'ANRT, l'ADD, le ministère de la Santé et le ministère de l'Intérieur, ces deux derniers étant les initiateurs.

M. El Harrak admet que le Maroc s'est inspiré de l'application de Singapour mais "un gros travail a été fait au Maroc, il ne s'agit pas d'un simple déploiement, c'est une application marocaine". Il a affirmé que toutes les données recueillies seront détruites après la fin de l'épidémie.

L'appli sera disponible sur les stores Android et IOS ainsi que le store Huawei. Tout le monde ne dispose pas de smartphones au Maroc mais le taux de pénétration de ces appareils est élevé, 80% selon M. El Harrak. Dans le monde rural, ce taux est de 60% selon la même source.

Le Dr Lyoubi, directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies, a apporté quelques chiffres, pas tous connus, relatifs à la situation épidémique. Par exemple, on a appris que seuls 10% des lites de réanimation sont utilisés. Il a confirmé un taux de létalité de seulement 3,1% au Maroc contre 6,7% de moyenne mondiale. Il a également affirmé que le Taux de reproduction moyen est actuellement proche de 1.

Le dispositif que l'on peut appeler "manuel ou humain", de suivi des cas contacts actuellement, a permis de détecter 80% des cas actuels selon lui. L'appli permettra de détecter les cas contacts et de les dépister. Il a confirmé que la capacité de testing va monter à 10.000 tests par jour dans les prochains jours.

(Photo AFP)

Application de notification des contaminations: la CNDP donne son accord

Le 11 mai 2020 à14:52

Modifié le 11 mai 2020 à 15:42

La CNDP, Commission nationale de protection des données à caractère personnel, a donné son accord pour l'application dite de traçage des contaminations.

L'application marocain de "notification d'exposition au Coronavirus Covid-19", c'est son appellation officielle, a été présentée en début d'après-midi ce lundi 11 mai à un groupe de journalistes, par conférence vidéo. Elle a été développée sur initiative de l'Intérieur et de la Santé publique. Une quarantaine de personnes ont travailé sur ce développement à plein temps.

L'information a été donnée au cours de cette rencontre par M. El Harrak, gouverneur au ministère de l'Intérieur. Le code source sera accessible à la demande et en open source mais aucune précision n'a été apportée à ce niveau.

Un test réel grandeur nature sera lancé dès la semaine prochaine dans plusieurs sites d'OCP, annonce la même source. L'appli s'appelle "wiqaytna". Il n'y a pas encore de date exacte de mise en ligne. La première release sera déployée après le test.

Les partenaires du projet, tous bénévoles, sont les suivants: OCP, MedTech, Berkeley Systems, Dial Technologies, Omnidata, Omnishore, 1337, Valyans, Abweb, Aiox Labs, Hidden Clouders, ainsi que l'ANRT, l'ADD, le ministère de la Santé et le ministère de l'Intérieur, ces deux derniers étant les initiateurs.

M. El Harrak admet que le Maroc s'est inspiré de l'application de Singapour mais "un gros travail a été fait au Maroc, il ne s'agit pas d'un simple déploiement, c'est une application marocaine". Il a affirmé que toutes les données recueillies seront détruites après la fin de l'épidémie.

L'appli sera disponible sur les stores Android et IOS ainsi que le store Huawei. Tout le monde ne dispose pas de smartphones au Maroc mais le taux de pénétration de ces appareils est élevé, 80% selon M. El Harrak. Dans le monde rural, ce taux est de 60% selon la même source.

Le Dr Lyoubi, directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies, a apporté quelques chiffres, pas tous connus, relatifs à la situation épidémique. Par exemple, on a appris que seuls 10% des lites de réanimation sont utilisés. Il a confirmé un taux de létalité de seulement 3,1% au Maroc contre 6,7% de moyenne mondiale. Il a également affirmé que le Taux de reproduction moyen est actuellement proche de 1.

Le dispositif que l'on peut appeler "manuel ou humain", de suivi des cas contacts actuellement, a permis de détecter 80% des cas actuels selon lui. L'appli permettra de détecter les cas contacts et de les dépister. Il a confirmé que la capacité de testing va monter à 10.000 tests par jour dans les prochains jours.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.